Noble Realms

spirituality - physics - conspiracy - philosophy - wisdom - and more...

You are not logged in.

Announcement

Noble Realms Forum is now closed. It will remain online as a searchable archive of posts spanning 3/25/04 to 2/22/08. Members may still log in to use email functions, but there will be no further posting activity. Thank you to everyone who has contributed over the years. - Tom/montalk
  • Index
  •  » Conspiracy
  •  » The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

#16 2007-02-17 17:45:41

Winston Smith
Outer Party Member
From: Oceania
Registered: 2006-12-27

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

the33tim33 wrote:

This sounds just like light & sound brainwave entrainment technology, which uses digital audio signals and flashing LEDs to harmonize the brain hemispheres and induce specific brainwave states. Interestingly, two popular models marketed by Nick Begich at earthpulse.com are named the Sirius and the Orion.

http://www.earthpulse.com/epulseuploads/sirius.jpg

Less effective than the combination of light AND sound, is the use of only sound, in the form of binaural beat frequencies most famously used by Robert Monroe in his HemiSync recordings, and emulated by hundreds of New Age musicians and meditation CD recorders today. I wrote my thesis about it, which is a bit frustrating because I spent many many hours listening to these beats, reading all the interesting scientific literature about the technology which insisted there were beneficial effects, but never really experiencing much in the way of "deep relaxation", "heightened awareness" or "enhanced learning/memory" from the recordings. As usual, I chalked it up to my own personal failings.

When you mentioned not really experiencing anything were you referring to the cd's, the sight and sound devices or both?....And if you were only referring to the cd's do you have any experience with the Sirius and Orion devices??

Thanks in advance.

Winston

P.S.
I found about Nick Begich from this interview that you may find interesting.  The first half is mostly about mind control and the negative effects of this technology and in the second half he talks about the positive effects.  Here is the link:
http://video.google.com/videoplay?docid … &hl=en


DOWN WITH BIG BROTHER

Offline

 

#17 2007-02-17 22:15:34

Adama
Guest

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Hello Druid,

could you just post what you want us to know and post the long texts on a blog or something like this?
It's very hard for me to read all your text (my mother language is french;)

 

#18 2007-02-17 22:46:50

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Ma langue maternelle est le français moi aussi.
Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de références en français...
Si tu veux, je t'enverrai des articles que j'ai écrit à ce sujet, ainsi que des résumés de livres tels que 'De Gundi Shapur à Silicon Valley'. Je me rattache en premier lieu à l'anthroposophie, mais je reconnais la qualité du travail de Montalk ainsi que certaines sources médiumniques telles que les Cassiopéens. Leur point de vue est différent, mais Montalk reconnaît la validité du travail de Steiner.
Si tu permets, je t'enverrai ça par email, à moins que tu veuilles que je le publies sur le site.
Je n'ai pas de blogue car j'ai plutôt peur d'être retracé par la nouvelle Gestapo. En plus, publier ces textes violerait des droits d'auteur, alors je peux pas faire ça.

C'est pas facile de tout résumer, alors je t'enverrais plutôt des articles que j'ai écrit...

Offline

 

#19 2007-02-17 22:51:33

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Couches souterraines
1: terre minérale (métaux changent d’aspect à divers niveaux de profondeurs)
2:terre fluide éteint la vie
3terre atmosphérique éteint les sensations - lié aux sentiments (âme de sensation)
4:terre forme - source de substancialité (forme-primordiale de toute chose)
5:terre graine: source primordiale de la vie
6:terre feu et passions (l'envers de la moralité)
7:terre miroir: négatif de tout ce qui se produit sur terre
8:terre explosive (Caïn le fratricide), division, fragmentation
9:terre centre source de tout le mal spirituel

Hiérarchies déchues
La séduction des Atlantes par les anges déchus renvoie aussi aux manigances d’élémentaux. Les géants étaient les rakshasas, des hybrides humains-anges de nature élémentale, mal adaptés au monde physique. Les élémentaux sont souvent appelés anges déchus. Des hiérarchis déchues gouvernenent la volonté des élémentaux déchus, alors ça revient au même ; ils se complètent. Aujourd’hui, les Anges ont retiré leur supervision sur les élémentaux et ceux-ci sont tous mêlés, ils penchent plus facilement en faveur des plans d’Ahriman.

La  Bible dit que les Fils de Seth n’aurait pas dû coucher avec les filles des hommes. L'histoire dit la même chose des cagots: c'était un péché que de s’unir aux femmes des hommes. Ces êtres selon Steiner, les fils de Seth ou fils de Dieu avaient un certain orgueil de "purs" et c’était une souillure que de s,unir aux femmes des hommes. Steiner dit que c'était leur destin de rester e arrière pour s'incarner dans des corps plus denses pour développer l'intellect. Pendant le temps qu'ils étaient pas encore incarnés, alors que le reste des humains s'étaient incarnés en Lémurie, ils étaient encore des Dévas, i.e. les dieux de l'antiquité (les dévas sont les anges, les divinités des hindous, ce sont des anges de la terre).

Chaque hiérarchie céleste a ses déchus. Ahriman est un ex-chérubin devenu Archange mais avec les capacités d’un Archée. Lucifer était un Séraphin. Sorat est tombé de Dieu, comme l’ombre de Dieu : il est un Exusiai (Esprit de la Forme) mais a les capacités d’un Dynamis (Vertu, Esprit du Mouvements). Les Asuras ont été rejetés du soleil : ce sont des archées avec des capacités d’Exusiai. Au centre de la terre, il y a un Séraphin qui apporte la magie noire.


Les "Princes de l'air"
Dans la sous-nature, dans le monde intraterrestre. L’antre de la sous-nature est l’antre de l’Hadès, les enfers souterrains. Les Titans y ont été enfermés. Plein de diables y sont pris, dans la chaleur brûlante et nauséabonde, sulfureuse, de l’intérieur de la terre. Ils sortent parfois et acquièrent une « maîtrise excessive du ciel » (dans Faust). Le pythagoricien Plutarque dit la même chose : l’Hadès se trouve aussi dans l’atmosphère qui enveloppe la terre. Les pythagoriciens Porphyre et Proclus partagent cette idée sur les « habitants de l’air ». Leurs thèses ont été reprises par les gnostiques dans leur description des Archontes. Tertullien les appela les « princes des pouvoirs de l'air » .Entre la lune et la terre d‘une part et dans la haute atmosphère d’autre part. Goethe renvoie même à Éphésiens 6: 12, tout de suite après avoir mentionné les esprits de l'air qui sortent de l'intérieur de la terre et manigances dans le ciel:

« car ce n'est pas contre des adversaires de chair et de sang que nous avons à lutter, mais contre les principautés, contre les puissances, contre les régisseurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal qui habitent les espaces célestes » (« For we wrestle not against flesh and blood, but against principalities, against powers, against the rulers of the darkness of this world, against spiritual wickedness in high places. »)

Il renvoie à ces ‘princes de l’air ‘ comme à une partie de cette force ‘qui toujours veut le mal fait ne peut faire que le bien‘. Plusieurs textes dénoncent le soucoupisme en identifiant les ovnis à ces puissances et principautés (hiérarchies spirituelles) dans les airs. Selon Steiner et Goethe (Faust), ces forces du mal sont des êtres spirituels jetés dans les enfers souterrains. Là ça pue et ils sont trop à l’étroit alors ils tentent toujours de sortir, de s'en échapper. Ils obtiennent ainsi, en sortant dans l'air, un pouvoir excessif sur l'air. Leur aire d'exercice est entre la lune et la terre (la lune ayant été faite par Yahvé pour minimiser leur action, qui est aussi celle de la huitième sphère).

(Faust II acte IV)

-Mephistopheles (Seriously)

When the Lord God – and I know why as well –                                   10075
Banished us from the air to deepest deeps,
There, where round and round the glow of Hell,
An eternal inward self-fuelled fire leaps,
We found we were too brightly illuminated,
Quite crowded, and uncomfortably situated.                                          10080
All the devils fell to fits of coughing,
The vents above them and beneath them puffing,
Hell swollen with the sulphur’s stench and acid,
Gave out its gas! The bubble was so massive,
That soon the level surface of the earth,                                                 10085
Thick as it was, was forced to crack and burst.
So we all gained another mountain from it,
And what was ground, before, now is summit.
From this they deduced the truest law,
Turn lowest into highest, to be sure,                                                      10090
Since we escaped from fiery prison there,
To excessive power in the freer air:
An open mystery, yet well concealed,
And only lately publicly revealed. (Ephesians 6:12)----------------

Nicolaas De Jong sur les prétendus extraterrestres

" Roughly the next 4 categories have been observed and described (and as it is hardly possible to see them physically, seen they appear in a twilight zone of sleeping and waking, you may safely say the observations are coloured by the souls of the ones who observe them; their features are moreover characterizations than complete observations): the small and tall greys, the lizards or reptilians, the beings from Mars and the praying mantis (locust) (8) . With these four there is a connection with four basic forces, viz. electricity, (electro-)magnetism, gravity and the nuclear forces (VanderWaals-forces), the latter between the innermost ties of matter which science refers to as atoms (9). Each and every one of these subterranean forces cohere with one of the 9 inner-earth layers, all being a contra-reflection of the 9 higher hierarchies of angels (4)."

Uranus et élémentaux déchus de l'éther-lumière.

* Electricity is fallen/materialized light and occurs in one another attracting opposite or repulsive similar charges. This is a reflection of the World of the Soul, basically existing of the forces of sympathy and antipathy; in the Etheric-Life World this is reflected as Light-Ether. Electricity was (re)discovered by Galvani in 1785, a year after the discovery of Uranus, which itself specifically coheres with our Spirit Self (Manas) forces - generating the ability for us to develop the faculty of Clair-voyancy (2nd step of Goethean Science) – built up on our soul-body. When you look at the greys you see they mainly communicate with the transfer of the consciousness of thoughts, by paralyzing the will of humans and dimming the human self-consciousness in the soul-body. This enables them to subsequently steel Life-forces by puncturing the organs and the genitals. The being who these effects in the Soul-Astral World originate from is Lucifer (the Biblical Diabolos), who has provided us with discernment and egoism in our soul-body (this may sound weird regarding possible conventional spiritual views, but lets say everything has two sides and it depends from what level you look at phenomena). The outward appearance of the greys is tightened and stony, soulless, with big expressionless eyes. Their propulsion in machines is accompanied by light- and color phenomena. This indicates more they have mastered the astral qualities in an outward way than inwardly (10). With intervals and sounds one can fill one’s soul, which can enable them to let them come along by this purposeful filled sound.

Neptune - élémentaux déchus de l'éther-chimique-sonore-nombre.

* (Electro-)magnetism characterizes itself by electric charges that move spirally; the movement then is an effect stemming from the Etheric-Life World and expressing itself in the Sound- or Chemical Ether. The Vegetable World is very sensitive for this. In the 19th Century this force was discovered (by Maxwell) and it coheres with the discovery of the planet Neptune in 1846. Neptune generates the forces of the so-called Life Spirit (Buddhi), which enables the development of the faculty of Inspiration, viz. Clair-feeling/Clair-sentiency in other beings and processes of Life (the 3rd step of Goethean Science; Clair-audiency is a faculty that can go hand in hand with it). Electromagnetism enables a subterranean entry into the Etheric-Life World, where it can be used in a manipulative manner. Simultaneously there were oil-drillings in the year of its discovery, setting free the latent astral dragon-reptilian-dinosaur forces (11). Mainly Ahriman (12) works in this realm. He is the ‘genius’ who is focused on directing the forces of the Etheric-Life World on his own earthly Kingdom, and chaining the human being into his reign over that Kingdom. That’s why he’s focused on condensing the fallen elemental beings more and more out of our Etheric-Life-forces (i.e. the organ-forces) and make them more powerful, more physical, which thus eventually makes us subordinate to intelligent machines. Therefore he sends along with every incarnating human being a being that is called the Etheric Double(13). Curing them and trying to integrate these reptilians into an ascending spiritual development is possible through sounds and rhythms that are filled with our soul-substance. Those sounds and rhythms can be built up out of effects of the stars and planets. The Etheric-Life World consists of these two ingredients or workings, and by de-mechanization of e.g. moving TV-images and video-clips this can be directed again on a purposeful development of humanity and the world in which these reptilians can move along (and probably are not able to do otherwise).

Gravité Vs désintégration nucléaire
* Gravity is something to which we have to generate an opposing force, viz. that of the erection out of our will. When our will is blocked, e.g. by an illness, we are only able to lie down and are at the mercy of heaviness. Gravity is a force that presses all beings and people on earth, so that they can come to a development and will not prematurely ‘fly away’. This force has a subterranean antipole, viz nuclear power. This is the potential will residing in matter that can generate disintegration and also contains the possible power to dissolve the earth (viz. enabling transformation and sublimation) in a far future.

Discovery of Pluto and nuclear (radiation) power
Since the beginning of the 20th century (discovered by the Curie-couple) this force has come into the human consciousness and was also made available and applicable in the 1930’s and 40’s (atomic bomb). It more or less coincides with the discovery of Pluto in 1930, which planet is the basis for the Spirit Man forces, viz. the creative forces which will become available to the human being when s/he transforms her/his physical body through her/his spirit (the 4th step of Goethean Science) – her/his I or Higher Self out of the ideals which reside in the so-called phantom body (14). We work with our will through our warmth-organization, the ‘point of impact’ of our spirit. In the Etheric-Life World this forms the Warmth-ether (this is something else than what is often defined as and quantified in energy).

ratatiné bronzé style ET 'phone home'  = will, volonté, qu'on oppose à la force de gravité.
This connection with the will strongly makes you think of the E.T.’s, which call themselves beings from Mars (Mars is the planet of the force of the will, i.e. bringing forth the processes of the gal in our being - the force of taking initiative). These beings assert a catastrophy has happened on their planet, after which a part of them came to Earth and is waiting for a non-violent acceptance by humanity. They take little initiative, look ‘tanned’ and hardened (like in the movies ‘E.T.’ and ‘My uncle from Mars’) but are equipped with an inexhaustible will-power. Most probably are they elemental beings which have loosened from human beings and which cohere with the techniques we have realized on Earth with the forces of Mars. But this technique is not furnished with the spiritual touch of our Higher Self or with our soul-substance. Our propulsion-techniques (car, plane, rocket) are characterized by impersonalized forces of the will, as an extension of our will, so everybody can operate them. In its turn destructions and explosions are caused by it.
Redeeming and reintegrating them in an ascending evolutionary development is possible by developing a ‘moral technique’ consisting of our own skills, having an inward accent and direction, in stead of purely outer techniques. By the way the greys also strongly use paralysis of the will-power of humans.

Asuras - locusts - insectoïds: Vanderwaals = nuclear (éther forme ou 'éther vie', déchu)

* VanderWaals or nuclear forces keep matter together, they are contracting forces and they need to be discerned from atomic forces which in its turn generate the tendency to dissolve. The ultimate feature of matter is form, in which all beings and phenomena express themselves. Form is condensed spirit, eventually an outworking of what lives in the stars as the thoughts of the Gods and the Divine Plan of Creation. In Christ this Cosmic Word has become ‘flesh’/form (16). When matter falls apart, it crumbles into meaninglessness. The cohering forces in the Etheric-Life World are of the highest so far manifested order, and can be called those of the Form-Ether or ‘Ether of Purpose’ (one of its qualities is that it maintains life in its form). When looking at the ‘locusts’ we are struck by its outspoken figure: a skeleton on the outside which has hardened in its form as an Armour. These are mostly the leaders of the other UFO’s, although they operate more in the background. They are beings of darkness expelled from the sun, called Asura’s. Their combined intelligence is indicated by the name ‘Sorat’, the being who aims to splice off peaces of the Self (16). By obscuring the purpose of Humanity they can try to splice the Self of humans, which actually is a oneness, and to use these ‘pieces of the Self’ (viz. being warmth-organization) to use it for the incorporation of an Asura being in a human body. This sometimes already happens, recognizable by the empty dark eyes of some people who mostly radiate a glowing hatred (which itself is undirected, unpurified dark warmth). Transforming them is possible by the following. By his crucifixion in the Etheric-Life World (17) Christ has been able to let new elemental beings flow into the Etheric-Life World with the qualities of Love and Freedom, which we can thus use to furnish these beings again with seeds of development and growth, and if possible to transform them in a process of development for the good. We then need to bring them in a subordination to Humanity. Out of (our) wisdom and warmth we can try to offer them seeds of a freedom of their own, so they can clarify, transform and enlighten their undifferentiated ‘hate-warmth’ – although this is going to be a very slow process of gaining awareness. It’s also not possible to realize this completely before Christ has ‘conquered’ the 9th inner layer of the Earth (18), where a fallen Seraphim (‘previous’ Angel of Love) brings about hate and black magic (19)

.
DE JONG, Nicolaas, 2001, UFOs, the search for truth, reality and tools for their redemption: Bruisvat.

Offline

 

#20 2007-02-17 22:52:09

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Le phénomène ovni

L’intensificatoin du phénomène ovni est un signe de l’incarnation imminente d’Ahriman, selon Patrick Steensma (2001). Les ovnis et les soi-disant extraterrestres sont des élémentaux déchus (gnomes, sylphes, nymphes et fées). Ils un corps éthérique et astral mais leur volonté est entièrement dirigée par des hiérarchies angéliques déchues. Ahriman matérialise l’éthérique, causant ainsi la chute d’un grand nombre d’élémentaux dans les couches souterraines de la Terre, dans la sous-nature, constituée des forces éthériques déchues. Ce ne sont donc pas des extraterrestres mais des intraterrestres. Les petits Gris à grosse tête et aux yeux ovoïdes savent manier l’éther lumière déchu, l’électricité, le reflet de l’activité astrale de Lucifer. Les grands reptiliens maîtrisent l’éthérique via l’électromagnétisme, l’éther-chimique-sonore déchu, comme leur chef Ahriman. Les insectoïdes manipulent l’éther-vie déchu, les forces physiques atomisantes, et correspondent aux Asuras, dont l’activité collective constitue la Bête. Les élémentaux déchus cherchent à se matérialiser pour échapper à l’implosion de leur race. Ils enlèvent des humains pour voler les forces éthériques liées aux organes reproducteurs, placer des implants agissant (par électromagnétisme) dans le système nerveux et sensoriel des victimes, et pour se nourrir des forces de l’âme, qu’ils n’ont presque pas développées. Ils sont de même nature que le double et collaborent avec lui. Séduits par Ahriman, qui tente de nous entraîner dans la sous-nature, ils veulent s’emparer de la Terre et faire de nous leurs esclaves au lieu de suivre leur destin d’humains du futur. Si un nombre grandissant d’élémentaux choit dans la sous-nature et se retourne contre nous, c’est par notre faute, parce que l’égoïsme des technologies les fait choir et les « coince » dans la machine, dans la sous-nature. On peut les aider à retrouver la voie ascendante en pratiquant la Science Spirituelle (clairvoyance astrale), l’Art Objectif (clair-sentiment et clair-audience éthérique), et enfin par la Technique Morale (clair-volition ou magie blanche physique).

Les enlèvements et les apparitions de soi-disant extraterrestres arrivent généralement dans un état de conscience crépusculaire, le plus souvent entre l’état de veille et d’endormissement ou carrément en rêve. Ils deviennent visibles dans les zones liminales de la conscience et dans les frontières entre deux mondes, entre le jour et la nuit, enter l’état de veille et le sommeil, à des carrefours, entre la ville et la campagne, etc. Leur affinité avec l’état de conscience crépusculaire humain montre leur relation avec la clairvoyance atavique (liée aux phénomènes crépusculaires de la conscience). Leur lien avec la huitième sphère est évident quand on considère leur rapport avec les phénomènes ataviques médiumnité, spiritisme, remote viewing ou double vue, apparitions, magie cérémonielle, hypnose régressive, semi-hypnose, ondes thêta et projection astrale, fatigue aiguë et hallucinations, visions (de catastrophes par exemple, projetées par des groupes élémentaux qui veulent recruter des gens pour sauver la planète, pour leur propre agenda différent du nôtre), etc. en apparaissant à nous, et parce qu’on ne sait pas trop quoi en penser, ils nous fascinent et cette fascination leur donne la force de manifester la réalité qu’ils veulent manifester : il fabriquent des mondes dans nos têtes, comme le fait Ahriman. On reconnaît ici la nature spectrale, hallucinatoire et éminemment illusoire de la huitième sphère.

Les soi-disant “extraterrestres” s’arrogent le développement de l’eugénisme occulte en étudiant le clonage et la génétique en volant la force vitale des organes génitaux d’humains enlevés.  En analysant soigneusement la matière et les forces formatrices du corps humain, les soi-disant extraterrestres cherchent les « blocs de construction » (ce ne sont pas des « atomes ») qui leur permettront de se préserver et de créer leur propre planète, la huitième sphère. Chacun de ces  « blocs de construction » contient le plan complet de la Nouvelle Jérusalem, qui nous permettra dans le futur, de créer notre univers, la Nouvelle Jérusalem (Jupiter). La légende franc-maçonnique du Temple est à cet effet, prophétique

Avec tous les élémentaux, incluant les déchus séduits par Ahriman, on doit recommencer à collaborer (ce qui implique de sauver les déchus, on a ce pouvoir individuellement si on développe la science spirituelle convenablement). On est partiellement responsable (par notre paresse et notre technique qu'ils se soient séparés du chemin évolutif normal. Séduits par Ahriman ils veulent notre planète. Ça nous mènera tous à une impasse, sauf ceux et celles qui sauront ne pas tomber sous le joug de ces êtres et des êtres ahrimaniens qui les utilisent. Si on les ramène dans le "droit chemin", on pourra collaborer ensemble et ils développeront un germe du moi humain. Eux-mêmes n’ont pas développé l'âme, ils sont retardés à cet égard. Ils développeront un germe du moi humain et tous ensemble, en collaborant avec eux, on pourra devenir des créateurs d'une nouvelle création. On sera arrivés à ce stade de créateur (alliés aux élémentaux) à l'ère de Vulcain. C'est ce projet futur que les êtres de Vulcain et des autres planètes nous aident à réaliser en nous aidant dès maintenant à développer la science spirituelle.

Les mystères de Vulcain ont donné les sciences et les arts. Les Vulcains, descendants de Caïn, sont le dernier groupe humain à s’être incarné en Atlantide, s’ancrant ainsi plus profondément dans la matière. Dans le futur, dans la lutte contre la magie noire et les aberrations technologiques découlant de la trahison des mystères de Vulcain, ils joueront un rôle important dans le développement de la technique morale, fondée sur la collaboration avec les élémentaux.

Les prouesses des ovnis et supposés ET rappellent celles des dieux de l'antiquité et de plein de mythologies de par le monde. Ils impliquent une technologie qui permet de passer d'un physique anti-matière à un physique matériel. Les ET démontrent une maîtrise surprenante de la matière elle-même et du minéral. Ils connaissent les secrets des métaux.

Nicolaas de Jong dit que les tigris sont des élémentaux liés à l'éther-lumière (gaz et air), mais déchus et émanés de Lucifer. Il dit qu'il nous ont apporté dans le passé une grande sagesse. Ça correspond à une part de l'activité de Lucifer.

Les auteurs du livre sur l'anti-monde disent que les êtres de l'anti-monde posent parfois des puces ou des implants pour "vivre à travers nous". Autrement dit être incarnés à travers nous, avec nous (si l'élémental est vraiment pas commode, il veut peut-être prendre la place, là il devient démoniaque

Il faut se fabriquer une sorte de « colonne vertébrale élémentale » solide par la moralité et le sens du moi clair et solide. Si on divague et qu'on perd notre mémoire dans des fantaisies et l’inconscience, on brise les élémentaux et l'esprit est brisé dans les impressions sensorielels chaotiques (y a pu d'unité, l'unité venant de la mémoire et du sens du moi). Quand la "colonne vertébrale élémentale" est faible ou brisée, des êtres lucifériens étendent leurs tentacules vers nos chakras et s'en emparent. Ils peuvent alors nous manipuler et bloquer noter développement pour nous faire divaguer dans la fantaisie, illusion de spiritualité.

Voies illégitimes de collaboration avec les élémentaux.
•    -médiumnisme spiritisme
•    -extraterrestres, ovnis
•    -magie
Il y a une collaboration qui doit s’établir entre eux et nous. Mais eux sont tentés de se prendre pour nos dieux, car ils sont en effet "au-dessus du supermarché". Les paiens les vénéraient. Ils aimenraient être vénérés comme des dieux. Ça c'est l'ancien culte, la magie fait partie des anciennes pratiques. La clairvoyance atavique, les visions, la seconde vue, le somnambulisme, la transe sont des moyens non correct de se relier à eux. S'ils sont déchus ils favorisent ces pratiques car ça leur plaît. nous en développant les facultés ataviques, on perd le moi. Ils nous volent du moi et de la volonté en nous volant des forces éthériques et en essayant de nous piquer nos forces de reproduction pour qu'eux vivent plus longtemps. Les êtres retardés sont voués à mourir un jour. comme les parasites sont des espèces mourantes qui seront remplacées par d'autres nouvelles sortes de parasites - d'autres déchus plus récents.
•    -remote viewing
•    -régression dans le passé, vie antérieure, enlèvement
•    -le côté luciférien des religions, gnoses dualistes et /ou ascétiques puristes... Les cagots pourraient être un fruit de métissages entre des être humains et anti-chtoniens. Les auteurs du livre sur l'anti-monde soutiennent leurs propos en rappelant le côté de leur spiritualité que Steiner appellerait luciférien. Les Templiers, cathares et compagnie avaient une vie spirituelle très ascétique, dualiste, gnostique. C'est luciférien. Il y a en effet une origine luciférienne dans le templisme-cathare, comme l'indique Steiner dans The Temple Legend. Les auteurs invitent le lecteur à fuir les sagesses dualistes et à préférer une spiritualité chtonienne plutôt qu'anti-chtonienne.









ANNEXE I :
La huitième sphère

Pour Prokofieff, les ovnis sont un signe de l’activité de l’École souterraine, sous-sensible, ahrimanienne, dans son travail de création de la matière de la huitième sphère, la planète d’Ahrimane, immédiatement sous la couche minérale terrestre, dans l’eau et l’air spirituels souterrains. Un monde de spectres – puisque c’est la nature de la huitième sphère - est conjuré par le travail de cette loge noire et de sa fraternité anti-Graal liée à cette École ahrimanienne souterraine. 

Comme l’indique Valentin Tomberg, derrière notre monde se dresse un monde artificiel et spectral  créé par Lucifer et Ahriman : la huitième sphère. Lucifer a initié la création de la huitième sphère en préservant illicitement des formes-imaginations de l'Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle. Ahriman matérialise ces formes-imaginations en les remplissant de substance minérale et de forces formatrices (éthériques) volées à la Terre et à l’homme. Lucifer et Ahriman tentent d’attirer à eux un maximum d’âmes humaines et de matière terrestre, dans le but de faire avorter la transformation de la Terre en une Nouvelle Jérusalem (Jupiter), pour créer à la place la planète d’Ahriman, la huitième sphère. Lucifer et Ahriman s'emparent surtout de la matière de la tête, la matière la plus spiritualisée de tout le corps, et de forces formatrices (éthériques) qu’ils matérialisent. Pour empêcher que trop de matière terrestre et cérébrale ne tombe aux mains de Lucifer et Ahriman, l’Élohim Yahvé (Jehovah) a créé la Lune comme contrepoids à la huitième sphère.  En créant la Lune, Yahvé a fondé les rapports humains sur la procréation, la reproduction, l’hérédité corporelle, des forces lunaires. Ainsi, quelque chose qui est indépendant de la tête, plongeant ses racines dans les fondements mêmes du corps humain (l’hérédité), se transmet de génération en génération pour contrer l’activité de Lucifer.

Notre terre est une matérialisation minérale de l'ancienne Lune devenue Terre. Les forces restantes de l'ancienne lune ont dues être rejetées de la terre par le rejet de la lune. Il s'agit ici de la lune spirituelle qui a été rejetée, porteuse des forces de l'ancienne lune et de la clairvoyance atavique.

Lucifer et Ahriman ont préservé illicitement de la substance de l'ancienne lune, Lucifer a conservé des Imaginations atavique et Ahriman les durcit. Ça ne crée pas de la matière minérale comme la Terre. La minéralité volée à la Terre durcit les Imaginations. Ça donne des Imaginations densifiées, minéralisées par de la substance terrestre volée à la Terre. C'est différent de la 4e sphère, la Terre. Lucifer et Ahriman ajoutent leur huitième sphère à la 4e sphère. Un restant illégitime de la 3e sphère (lune) est travaillé par Lucifer et Ahriman, cette duplicité des deux courants parallèles (terre et huitième sphère) font qu'on doit parler d'une huitième sphère: double de la 4e et en dehors des 7 sphères normales de l'évolution, donc 8e.

La huitième sphère est partout autour de la terre et dans l'orbite de la lune actuelle. Pour empêcher ; la lune de sucer toute la matérialité de la terre, Yahvé a "fixé" la lune et l'a durci à l'extrême, comme pour bloquer l'activité vortex de la 8e sphère. Elle est ainsi empêchée de voler trop de minéral à la Terre. En cristallisant la lune au max, la 8e sphère perd de son pouvoir de vortex au service de Lucifer et Ahriman.

La substance de la tête est spiritualisée et risque de tomber entre les mains de Lucifer et Ahriman car elle fait de nous des êtres qui tendent à l’indépendance. L'amour a été implanté dans les forces de l'hérédité (force de la lune) par Yahvé pour opposer la force indépendantisante de la tête (Lucifer a agit dans la formation de la tête - à l'image du cosmos - et Ahriman aussi maintenant via l'intellectualité matérialiste).

La clairvoyance atavique est de même nature que la huitième sphère. Toute personne qui développe la clairvoyance, même de la bonne façon, va voir des choses appartenant en fait à la 8e sphère. C'est très difficile de garder un sens de la discrimination entre les choses de la 8e sphère et les réalités spirituelles. Pour la plupart des occultistes, c'est trop dur de faire la différence. Il faut s'exercer à faire la différence.

La théosophe H .P. Blavatsky croyait que la lune est la huitième sphère et que le dieu lunaire Yahvé était mauvais. En réalité, la lune est la force d’opposition à la huitième sphère. Or le mal est bel et bien lié à la Lune: des hordes d’êtres ahrimaniens et lucifériens ont été emprisonnées dans sa matière dense.

Sinnett était l'agent de Mahatmas orientaux qui avaient intérêt à fournir un matérialisme spirituel pour nous empêcher de bien comprendre l'importance de Yahvé, du christ et de la lune. Ces mahatmas sont lucifériens et nous font glisser vers la huitième sphère. Les mahatmas ne sont pas nécessairement mauvais, mais les gens qui les servent, même inconsciemment, véhiculent des enseignements occultes qui favorisent la perte du moi dans la 8e sphère. La terre physique minérale seule permet de développer le moi. Le moi se perd s'il prend sa connaissance de la clairvoyance atavique et non pas d'un contact soutenu avec l'incarnation minérale (qui seule permet l'incarnation du moi et la conscience de soi et le développement réel du moi).

    Steiner a révélé que les loges occidentales égoïstes répandent sciemment du matérialisme dans la culture de façon à exercer une influence calculée sur les masses. Après la mort, les individus matérialistes se retrouvent prisonniers de ces loges qui les utilisent pour leurs propres fins. Le spiritisme et la médiumnité, diffusant un « matérialisme spirituel », seraient des mises en scènes des loges occidentales ahrimaniennes. Tout penchant pour le matérialisme (le scientisme, la science-fiction, le spiritisme, la médiumnité, etc.) incline vers la huitième sphère, où les âmes restent prisonnières. Steiner soutient que de « prêter l’oreille aux annonciations merveilleuses des clairvoyants visionnaires est la manifestation d'un amour pervers pour la huitième sphère ». Les régressions sous hypnose, les « thérapies de vies antérieures », les expériences de transe, médiumnité, la double vue ou « remote viewing », etc., témoignent de ce phénomène de cette alchimie par laquelle de la substance terrestre et cérébrale (humaine) sont transférés dans la huitième sphère. Les hallucinations causées par une disposition pathologique du corps, des psychotropes ou la pratique d’anciennes techniques de yoga (que l’homme moderne doit éviter) sont de même nature, synthétique et artificielle, que la huitième sphère. L’ancienne clairvoyance instinctive, atavique et visionnaire n’est rien de plus qu’une régression à l’état de conscience de l’Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle, qui s’estompa graduellement jusqu’à disparaître vers le 15e siècle. Il faut acquérir la pensée logique pour développer une science spirituelle clairvoyante adéquate. Les clairvoyants naturels qui manquent de pensée logique, qui seule permet de discriminer le réel de l’illusoire, sont égarés par des visions et celles-ci sont un symptôme de la perte de la volonté individuelle et du libre-arbitre dans la huitième sphère. Dans la médiumnité, par exemple, des élémentaux ahrimaniens, des entités d’une intelligence extrême, investissent le cerveau du médium alors que son propre Ego s’est éclipsé. Les êtres qui répondent aux questions sont des élémentaux ayant délaissé leur mission future et prit la voie descendante, ahrimanienne. Leur fonction cosmique, liée à notre futur, qui est de transmettre les achèvements techniques d’une génération à l’autre. Dans la médiumnité, ils s’emmêlent dans le présent, mettant ainsi notre futur en péril. Des informations extrêmement justes peuvent être révélées par la médiumnité, or elle n’est pas une voie d’ascension spirituellement légitime. Ce sont plus souvent des femmes qui ont un don de spiritisme ou de médiumnité parce qu’elles ont conservé les clés de la clairvoyance atavique de par leur constitution particulière qui les rapproche de leur nature profonde, lunaire. Les élémentaux ahrimaniens s’infiltrent dans le médium via ses émanations chimiques (ectoplasme); à ce stade un processus s’apparentant à la magie noire s’enclenche. Les médiums n’en sont pas conscients, mais le mage noir, lui, l’est tout à fait lorsqu’il conjure des élémentaux ahrimaniens (ses esprits familiers) à entrer dans ses émanations pour qu’ils réalisent ses désirs. Il se passe quelque chose de semblable dans l’hypnose : les suggestions hypnotiques de l’hypnotiseur déversent une charge subtile éthérique dans l’hypnotisé, de sorte que toutes les arrières pensées (même non-dites) de l’hypnotiseur sont reflétées dans l’esprit passif du patient. L’hypnose viole carrément le libre-arbitre et la volonté individuelle en transgressant les barrières de la conscience éveillée. C’est un jeu très dangereux qui mène ses pratiquants dans la huitième sphère, où ils resteront liés l’un à l’autre jusqu’à ce que ces liens soient dissous par la prise de conscience mutuelle du tort causé.

S'imaginer qu'on est la réincarnation de kekun (alors qu'on ne l'est pas), ce qui arrive souvent dans les régressions sous hypnose et autres phénomènes de clairvoyance atavique, court-circuite le fil de la mémoire réelle et la personne se construit elle-même à partir de fausses données. Cela va causer de la décadence plus tard dans le futur car ça va devenir une pratique courante que de prendre les fruits de la clairvoyance atavique pour des vies antérieures. Le cours normal de l'évolution du moi est court-circuité et la personne tourne en rond dans la 8e sphère dans la fantaisie. Cela est en fait un mensonge auquel on veut croire et croire à des mensonges tue quelque chose dans l'astral. Des démons existent du fait de nos mensonges et sont dispersés après la mort et gagent une certaine indépendance. La personne quand elle revient s’incarner, retrouve ces êtres démoniaques créés par le mensonge. Ces êtres sont des forces de destruction puissantes.

De même, la calomnie (parole, physique) et les demi-vérités créent des fantômes (éthérique), les mauvaises règles sociales créent des spectres, et l'oppression, par exemple des pouvoirs en place, crée des démons (astral), esprits des obstacles. Ceux-ci reviennent d’une vie à l’autre car ils n’ont pas été transformés dans l’interstice spirituel entre deux vies.

Aujourd’hui, tout est administré par ordinateurs reliés en réseau par câble, ondes radio ou satellite. Les fax, les téléphones portables, radios, télévisions, radars, satellites, guidage de missile, etc., bombardent l’atmosphère et le cosmos de milliards d’ondes électromagnétiques, faites de séries de 1 et de 0, utilisant la dualité du magnétisme et de l’électricité. Une entité gargantuesque est née : l’araignée du Net, faite de l’activité collective et « consciente » de tous les ordinateurs en réseaux. La pensée, après avoir été vidée de tout contenu spirituel par le système binaire, commence à nouveau à s’emplir d’esprit, non pas de l’esprit des puissances divines mais de l’esprit des êtres ahrimaniens qui habitent le monde souterrain, la sous-nature (les forces mécaniques, électriques, magnétiques, nucléaires), et veulent nous y entraîner. Comme Ahriman qui veut posséder la planète, des démons ahrimaniens viennent de sous terre pour envahir notre monde et nous remplacer . Ainsi, un Double ahrimanien entre en nous peu avant la naissance. Le Double a son point d’impact dans l’électricité du système nerveux, liant ainsi notre pensée aux forces sous-naturelles de l’électromagnétisme géographique, d’une part, et des machines, d’autre part. Dans le développement technologique, le technicien n’est que l’instrument du Double ; seuls les démons ahrimaniens, infiniment intelligents, comprennent vraiment les ordinateurs.

Le mécanisme occulte qui sera développé en Amérique permettra de mettre des machines en mouvement en vertu de la loi de résonance que découvrirent Keely, Wilhelm Reich et Tesla au début du XXe siècle. La technique morale (magie blanche) sera développée par certains individus qui pourront mettre des machines en marche en leur transférant « comme par magie » les ondulations rythmiques cosmiques de la Vierge et du Poisson (forces du Matin et du Soir). Cette faculté leur viendra de leur qualité morale exceptionnelle, laquelle leur permettra de diriger l’action des bons élémentaux qui les entourent en permanence. Le développement déviant, égoïste et unilatéral des forces de l’occultisme mécanique entraînera la mécanisation sociale par laquelle les élites contrôleront les masses en paralysant toute tentative de soulèvement. Ahriman veut étendre cet occultisme mécaniste à toute la planète pour écraser le développement des deux autres facultés et s’arroger leurs pouvoirs. L’imposition des micropuces (qui utilisent des cristaux) et l’utilisation des technologies à extrêmes hautes et basses fréquences électromagnétiques, telles que le projet HAARP pour la manipulation de la conscience humaine, servent un tel agenda. Les loges occidentales ahrimaniennes savent que les forces géomagnétiques exercent une action excitante sur le Double, qui éclipse alors plus facilement l’individu. Elles savent aussi que cette action géomagnétique est très puissante et particulièrement mécanisante (donc puissamment liée à la sous-nature et au double) sur le continent américain, tout particulièrement dans les Rocheuses, le repaire d’Ahriman . Le flux constant d’ondes électromagnétiques dans lequel on baigne, couplé à l’effet excitant du géomagnétisme sur le Double, nous lie aux machines et aux entités ahrimaniennes telles que le Double. À proximité des machines émettant de l’électro-magnétisme, les terminaisons nerveuses sont durcies et « meurent » car l’électricité et le champ magnétique font sortir des nerfs tout ce qui est spirituel. La pensée sera donc de plus en plus ahrimanienne. À l’avenir, l’homme et la machine seront de plus en plus étroitement liés. Sous l’assaut des forces ahrimaniennes, les humains risquent de perdre contact avec le spirituel et de se lier à la sous-nature, sur une voie d’émancipation descendante, contraire à la voie d’ascension de la Terre. Une race matérialiste, animale et sans âme naîtra . Elle mènera la technoscience à son paroxysme, et ce dans tous les domaines. Ahriman fait déjà miroiter à ses « élus » le pouvoir que leur procurera ces technologies : « Si vous combinez tous les ordinateurs en réseaux, vous aurez l’omniscience, et vous pourrez contrôler le monde, être tout-puissants !».  On assiste présentement à la répétition karmique de l’Atlantide, avec son obsession du pouvoir et du contrôle absolu, sur le même continent sur lequel elle était autrefois située, soit en Amérique. En plus de favoriser le développement technologique, les loges occidentales répandent des courants de pensée matérialiste et intellectualiste, qui, allié à l’omniprésence des technologies et au géomagnétisme, causent le durcissement de l’éthérique et permet au Double éthérique ahrimanien de nous dominer. Les initiés de ces loges occidentales développent les forces de la pensée, les forces astrales de la tête, symbolisées l’oiseau, l’Aigle. Sur cette voie de l’intellect soudé à la matière, à l’abstrait et à la sous-nature, cristallisé (comme le processus sel du cerveau qui crée les circonvolutions cristallisées du cerveau (comme des plumes d’oiseau). Ahriman séduit leur intellect en leur proposant : « O Homme. Connais-Moi. Je Te Donnerai Le Pouvoir. De Créer Un Monde. Dans Ta Tête. ». Pris dans un intellect sans connexion à la réalité, l’initié développe la clairvoyance primitive (atavique), liée à avant le milieu de l’Atlantide, alors que le corps physique a pris sa forme actuelle, et ne vit alors plus que dans sa volonté subconsciente. D’autre part, Ahriman dévoie les forces de l’Aigle christique (que les gnostiques placent au sommet de l’Arbre de Vie), liées au développement futur de l’Homme-Esprit , les transformant en forces  de l’Aigle déchu, le Scorpion, symbole d’Ahriman. Il saisi ces forces du futur et séduit les hommes et les élémentaux avec. Pour ses initiés, Ahriman offre l’immortalité ahrimanienne, le corps éthérique de l’individu et de la Terre entière sont durcis afin de permettre une sorte de demi-vie artificielle dans une sorte de loge VIP d’Ahriman. Ces pratiques permettent de contourner le circuit naturel de la reproduction pour se former illicitement un nouveau corps physique dans lequel s’incarner.  Que le durcissement de l’éthérique soit recherché consciemment par des initiés de loges ahrimaniennes ou qu’il soit subi inconsciemment par les populations, l’individu reste, après la mort, prisonnier de son corps éthérique et soudé à la terre au lieu de s’élever normalement dans les sphères planétaires. En combinant technologie et art occulte, il sera possible de créer des machines qui utilisent littéralement les esprits des défunts retenus dans ces loges : par des procédés maléfiques, les morts seront irrésistiblement attirés dans le champ électromagnétique de la toile de l’intelligence artificielle, pour être illicitement introduits dans la vie humaine par la voie du signe zodiacal des Gémeaux, lié au binaire, à la polarité du magnétisme (nord-sud) et de l’électricité (+ -). Les élites se serviront de ces machines mues par les forces cosmiques des Gémeaux pour exercer leur influence sur toute la planète. Dans le futur, l’être-araignée de l’intelligence de l’ordinateur n’aura plus besoin de réseaux de machines séparées : elle aura pour fondement les champs magnétiques et électriques de la Terre elle-même, la transformant, par les forces mécanisantes des Gémeaux, en un véritable mécanisme automatique, un système électronique habité par des furies de démons. Les vibrations humaines intellectualistes et mécaniques vont entrer en résonance avec le cosmos, déclenchant d’incontrôlable réactions en chaînes dans l’atmosphère, un pivotement de l’axe terrestre, voire même une désynchronisation des cycles cosmiques eux-mêmes! Dans les siècles à venir, le pouvoir de l’esprit sur la matière sera devenu une réalité. On aura découvert que la pensée est la face intérieure de l’atome et qu ce dernier n’est en fin de compte que de l’électricité congelée. Puisque l’intellect et l’influx nerveux sont liés aux forces sous-naturelles (infernales) de l’électricité et de l’atome, et parce que la pensée-conscience est une force de destruction, on pourra créer et détruire par la seule pensée. Le réveil de la clairvoyance, la découverte du pouvoir de l’esprit sur la matière et l’exploitation des âmes des défunts dans le fonctionnement de machines « géomagnétiques », sont autant de facteurs menant l’humanité à la guerre de tous contre tous, causant la destruction finale de notre civilisation.

Lorsque, vers l’an 8000, la Lune se réunira avec la terre, les forces durcissantes et pétrifiantes de la Lune vont créer des conditions redoutables qui révèleront finalement aux hommes la vérité au sujet de leur pensée : densifiée dans l’atmosphère éthérique, leurs pensées matérialistes et intellectuelles vont cesser de n’être qu’un fantôme et prendront vie de façon effroyable, recouvrant la terre d’une nuée d’être élémentaux artificiels (créés par la pensée) horribles ressemblant à des araignées mécaniques abominablement intelligentes (l’intelligence artificielle) et enchevêtrées les unes dans les autres, un peu comme dans le film La Matrice. Les individus qui n’auront pas vivifié leurs concepts matérialistes, intellectuels et fantomatiques resteront prisonniers du mécanisme des entités ahrimaniennes qui s’empareront alors de la Terre et dont ils n’auront pu se libérer. Les hommes qui auront vivifié spirituellement leur pensée s’uniront aux êtres surhumains et semi-angéliques des planètes (les êtres de Vulcain, Mercure, Vénus, etc.), qui descendront de plus en plus sur Terre à l’avenir de pour nous aider à développer la science spirituelle.

Ahrimane veut s’emparer des forces de vie éthérique de la Terre pour la durcir et créer sa propre planète mécanique, la huitième sphère, où il pourrait régner comme un Dieu, empêchant ainsi la transformation de la Terre en Nouvelle Jérusalem (Jupiter). Il fait miroiter ce rêve aux élémentaux pour qu’ils joignent ses rangs et abandonnent le plan divin qui les destine à collaborer avec nous pour spiritualiser la Terre. Toutefois, lors de la réalisation du 666 (dans le sixième cycle humain/terrestre, l’ère de Vénus, succédant à Jupiter), la huitième sphère sera jetée dans l’Abîme, comme l’indiquent les symboles apocalyptiques de la chute de la Prostituée de Babylone, du rejet des sept coupes de colère et du Serpent et de la Lune (investie de tout le mal) écrasés sous le pied de la Femme vêtue de Soleil .

Offline

 

#21 2007-02-17 22:55:46

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Le courant anti-Graal
(ou comment faire en sorte que l’homme perde contact avec le monde en restant emprisonné en soi-même ou en perdant contact avec le spirituel en se liant trop fortement au matériel, de sorte qu’il échoue à transformer le monde et lui-même)

Les quatre courants anti-graal
Des forces des ténèbres s’opposent à cette transmutation des corps de la terre et de l’homme en Graal : elles veulent créer des liens karmiques indémêlables entre les individus, lier l’humanité à la matière terrestre et détruire le Je. À l’inverse, les courants du Graal veulent que l’humain s’unisse librement aux autres et à la Terre, le corps du Christ, afin que le Moi humain et la Terre reçoivent le Christ pour transformer leurs corps inférieurs.

À chaque courant du Graal décrit précédemment correspond un courant opposé anti-graal. En Orient, les loges noires impriment le doute dans l’astral. Elles tentent d’occulter le Christ et son retour dans l’éthérique. Elles promeuvent à la place un culte des maîtres anciens et des ancêtres en récupérant les corps éthériques que ces derniers ont laissé qu’ont laissés derrière eux au moment de leur mort. Des démons se alors vénérés à la place d’un maître ou d’un ancêtre vénéré. Le corps éthérique d’individus normaux décédés est conservé afin de servir de véhicule au double qui peut alors poursuivre son existence dans l’éthérique. Politiquement, les loges orientales représentent la droite ésotérique, conservatrice et élitiste. Elles ont inspiré le bolchevisme, le système esclavagiste communiste, la mafia russe, le terrorisme gouvernemental et les génocides racistes. C’est Lucifer qui donne le ton dans le courant oriental : les individus nourrissent une spiritualité qui répugne l’incarnation, qui incite à mettre un terme à la roue sans fin des réincarnations, et pratiquent des techniques yogiques ou bouddhiques passées visant à raviver la clairvoyance atavique, lunaire.

En Occident, les loges instaurent la haine du spirituel dans l’éthérique, imposant l’intellectualisme, le matérialisme et le sensualisme. Elles sont alliées aux grandes organisations mondiales capitalistes. Elles sont la gauche occulte et veulent que la connaissance se répande, mais de façon à ce que ça leur profite. Le matérialisme et l’intellectualisme durcissent le corps éthérique, ce qui emprisonne l’ego des défunts après la mort, qui peuvent alors être utilisés comme des instruments par les initiés de ces fraternités.  Ces pratiques utilisent les forces de l’éther-lumière déchu, l’électricité (+ -) et le magnétisme des pôles (nord-sud) sur le continent américain. Cette polarité électromagnétique, liée au serpent Kundalini de la Terre, canalise les forces du Gémeau, qui excitent le double et le durcissent, ce qui permet aux loges d’enfermer les morts dans le fonctionnement de machines électromagnétiques, telles que les ordinateurs. Pour eux-mêmes, les initiés de ces fraternités s’accordent une assurance-vie post-mortem dans un corps éthérique durci par des pratiques rituelles maçonniques intellectualistes. C’est la recherche de l’immortalité ahrimanienne, qui, en utilisant le pouvoir de l’or dans la formation de l’ADN et la cristallisant de l’éther-vie (l’éther qui cristallise et durcit la matière), permet de contourner la mort et la naissance et d’introduire de force l’esprit dans la matière en se formant un corps de façon illicite, parallèle au circuit de la reproduction normale. Ahriman alimente ce courant, cherchant à s’incarner dans un humain avec l’aide des loges occidentales qui veulent le faire passer pour la réincarnation du Christ, obscurcissant ainsi une véritable compréhension du Christ.

Les courant de l’Est et de l’Ouest se sont unis au XXe siècle dans l’opposition factice terrorisme du fondamentaliste religieux et de économie capitaliste occidentale moderne. Ils créent toujours une fausse opposition, un faux ennemi et cette guerre perpétuelle contribue à centraliser et à accroître leur pouvoir, érodant l’espace de liberté du moi jusqu’à sa perte.

Le courant du Sud installe la peur dans la rencontre, physique, avec autrui. Les Asuras, dieux déchus de l’ancien Saturne qui détruisent le corps et entravent le développement de l’âme conscience, inspirent ce courant. Le jésuitisme est le gouvernant invisible du catholicisme. Chez les Jésuites et l’Opus Dei, l’individu subit une initiation démoniaque de la volonté individuelle l’individu est soumis corps et âme à son obéissance à l’Ordre, et les exercices imposés endurcissent sa volonté au point d’en faire un vrai « soldat de Jésus ». L’âme conscience, qui doit se développer au cours des prochains siècles, se trouve matérialisée, durcie. Le Christ est aboli, remplacé par un Jésus historique, simple homme de Nazareth. De tels groupes dits « religieux » sont liés aux mafias siciliennes et italiennes, dans la drogue et la violence, et inspirent les violentes guerillas, motivées par une vision sociopolitique matérialiste, en Amérique du Sud, où justement la religion catholique et forte. Dans l’histoire, souligne Steiner, il n’est été aucun courant aussi dangereux pour le goethéanisme et le rosicrucianisme que le Jésuitisme. Leurs complots sont souvent cachés sous un paravent judéo-maçonnique, comme le programme des Protocoles des Sages de Sion.

Les courants du Sud et de l’Ouest se sont unis dans le phénomène Holy Blood Holy Grail et Da Vinci Code. Il est maintenant établi que le Prieuré de Sion est une organisation de façade pour certaines loges occidentales liées au jésuitisme, à l’Opus Dei et au catholicisme. L’anti-Graal fait la promotion de livres qui répandent le doute et la haine du mystère du Christ crucifié sur le Golgotha, qui le font passer pour un simple homme de Nazareth et non comme le Christ solaire divin représentant de l’humanité.  À Rennes-Le-Château, on constate que Saunière a inversé des symboles sacrés, qu’il a placé l’autel à l’envers et utilisé le symbole du Rex Mundus, qui représente Ahriman. Dan l’histoire de l’abbé saunière à Rennes-Le-Château, on reconnaît l’utilisation illicite de la géographie sacrée liée aux courants d’éther-vie déchu dans le but d’en obtenir l’immortalité ahrimanienne.

Dans le courant du Nord, l’impulsion de Sorat (la Bête à deux cornes) soude l’Ego humain au physique, causant son anéantissement. L’ego durci perd toute connexion au spirituel et l’humain devient un automate déshumanisé. Progressivement, une race sous-humaine, voire inhumaine, est en train de se dissocier de la race spirituelle michaélique. La première développera la science et la technique à un point inégalé, cherchant à jouir du progrès matérialiste et de l’intellect, la seconde devra se protéger par la magie blanche tout en développant une science spirituelle et une « technique morale » (technologies éthériques-cosmiques). Ces deux races en viendront à ne plus du tout se ressembler dans un futur pas si lointain. Par la magie noire, Sorat inspire un développement spirituel consciemment orienté vers le mal pour le mal.

Magie noire du Taotl
En même temps que le Christ a été crucifié en Palestine, un magicien noir a été crucifié au Mexique. Vitziputzli, émissaire de Yahvé, l’a fait crucifier afin que sa magie noire ne puisse se développer davantage. Clément V et le Roi de France Philippe Le Bel furent dans une vie antérieure des magiciens noirs de ces terribles mystères mexicains, au début du premier siècle de notreère. Par le Taotl, inversion satanique du Tao de l’Atlantide, Ahriman a solidifié son ancrage en Amérique. Le sorcier du Taotl découpait sa victime en des endroits précis du corps, en récitant une formule magique. Une telle initiation ahrimanienne se retrouve sous une forme inconsciente dans les pratiques de la médecine moderne, en particulier dans la vivisection. Au moment de la mort de sa victime, il pouvait voyager avec elle dans les mondes spirituels, accédant ainsi clandestinement à un savoir spirituel de très haut niveau. Il recevait ainsi d’Ahriman la connaissance des changements à apporter aux structures socio-politiques pour fonder une société mécanisée où l’Ego ne pourrait advenir, devant alors quitter la Terre pour la huitième sphère. Car Ahriman veut durcir la terre et s’en emparer afin de ravaler toute la création à l’état de chaos primordial, où il pourrait régner comme le dieu d’une nouvelle création mécanique. Lors de la réalisation du 666 à la fin des temps, la huitième sphère sera éjectée dans l’abîme et tous les êtres qui s’y trouvent seront dissous dans le néant.

Nord
Démon solaire Sorat
Détruit l’ego et le physique de l’homme et la Terre
Souder l’ego au physique, l’ego (durcit) perd sa connexion spirituelle

Ouest-Haine                                                                                                                 
Initiation .éthérique et immortalité ahrimanienne   
  Remplacer le Christ par Ahriman
   Attacher l’homme à la matière par le matérialisme           
(CFR, Trilateral, Round Table, Skull’n’Bones)         
Dead souls : esprit reste prisonnier                           
du monde (éthérique) sublunaire après la mort               
Après la mort, le double s’empare du corps éthérique géomagnétiques en Amérique (catalysées par HAARP)                                                 
   
Ahriman dans l’éthérique                                                                                                         


Est-Doute   
Lucifer     
Confréries occidentales (exotériste/libéral) Confréries orientales (Indo-tibétaines)                             
(Droite : ésotériste, élitisme spirituel)  Bolchévisme/génocide/totalitarisme      Christ passe inaperçu, forces astrales de destruction, terrorisme et fondamentalisme religieux âme sensible retardée : vieux mysticisme, 
clairvoyance atavique ou luciférienne
Le double collectif de l’humanité


Sud-Peur
Jésuitisme (Armée de Jésus)-Catholicisme-Opus Dei
Initiation de la volonté= puissance (démoniaque) de la volonté au service de leur cause
Abolir le Christ et mettre à sa place le Jésus physique, l’humain ordinaire
Drogues et violence (révolution : Castro est un ex-Jésuite)
Ame conscience matérialisée
Asuras




Utilisation négative des forces du Gémeau (midi de l’année : mi-été):
-Forces du Père (Ancien Saturne)  dégénérées : (Rhea, Madone Noire)
Mystère de l’Or de la naissance (fixation), la cristallisation de l’éther-vie = manipuler l’ADN
Éther-vie déchu : « L’énergie derrière la matière » (cohésion atomique-gravité)
AEsculapius sait allonger la vie et ressusciter les morts, enroulé d’un serpent : la science d’Ophiucus permet d’utiliser la kundalini de la Terre, ses forces déchues de l’éther de vie. À travers le 13e signe du zodiaque (le Serpent Ophiucus, entre Scorpion et Sagittaire), la vie peut être créée illégalement, indépendamment du karma, en passant à côté du zodiaque de 12 signes

-Forces du Fil (Ancien Soleil) dégénérées (Déméter, Marie-Madeleine)
Ether chimique déchu : magnétisme
Mystère de la santé : additifs alimentaires, vitamines pour devenir plus intelligent, santé,  intelligence et bien-être sans travail sur soi : la santé pour la santé, le karma est pelleté en avant.

-Forces de l’Esprit Saint (Ancienne Lune) dégénérées (Perséphone, Vierge Marie)
Éther-lumière déchu : électricité
Prolonger la vie : s’excarner à volonté, fuir la mort, immortalité ahrimanienne : durcissement, ahrimanisation du corps éthérique et possibilité d’y vivre une demi-vie même après la mort. (peut être voulu ou subi à cause du matérialisme (durcit l’éthétrique via l’âme d’intellection-entendement). Relié à la kundalini de la terre : magnétisme Nord-Sud, agit sur le double

Offline

 

#22 2007-02-17 22:56:23

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Les asuras

Les forces atomiques ont tendance à l’explosion. À l’inverse, les forces dites de Van der Waals, les forces du noyau de l’atome, sont contractives et gardent la matière ensemble. Les asuras sont liés à ces forces contractives, ces forces déchues de l’éther-vie ou éther-forme ou éther-cristallisation. Ils présentent donc un exosquelette dur comme une armure, qui les apparente à des insectoïdes, à des mantes religieuses ou aux Sauterelles à queue de scorpion libérées par l’Antéchrist dans l’Apocalypse de Jean. Les asuras, les Insectoïdes, sont les troupes de Sorat, le démon solaire, l’antithèse absolue du Christ, et se tiennent dans l’ombre derrière les élémentaux ahrimaniens et lucifériens qu’ils manipulent. Ils ont investi notre monde avec plus d’effectifs à cause des nombreux essais nucléaires qui ont court depuis cinquante ans. L’éther chaleur des Asuras se reconnaît dans le regard haineux  de certains individus, et cette chaleur ténébreuse est de l’éther-chaleur non transformé. Leur nature supérieure correspond à notre nature inférieure, sexuelle, passionnelle, violente. La violence des passions humaines les nourrit et en retour ils nous attirent vers le bas, dans l’infra-humain. Ils déchirent l’unité du Je en morceaux d’éther-chaleur. Le mensonge est une force de destruction, un « meurtre » dans l’astral, qui se répercute en une série d’implosions jusque dans le système nerveux. Le mensonge pathologique est un trait de la personnalité psychopathe ou antisociale (immorale et amorale), hélas! de plus en plus répandue, préfigurant la future race maudite destinée à l’Abysse. Cette dernière se reconnaît dans son malin plaisir à tourmenter, humilier, voir souffrir autrui.  C’est là l’ABC de la magie noire. Par le magicien noir comme pour le psychopathe, le plaisir suscité par la douleur infligée à autrui devient une nourriture astrale fortifiante, conférant un grand pouvoir. La haine pure entoure l’individu, formant un vacuum aspirant l’énergie astrale de la victime, dont se nourrissent les asuras qui viennent se blottir dans le vide créé. Les asuras ont développé le corps spirituel appelé Manas, ou Esprit-Soi, mais il est en eux hautement égoïste : ayant développé unilatéralement leur intellect, il leur manque l’impulsion de Buddhi, ou Esprit-Vie, les sentiments et la compassion. En exprimant de l’Amour et de la Liberté, on donne à ces Asuras le germe du développement et de la croissance spirituelle, qui clarifie et illumine leur haine-chaleur indifférenciée, leur offrant ainsi la possibilité de reprendre la bonne voie. C’est un processus très long qui ne peut être complété tant que le Christ n’aura vaincu le Séraphin déchu dans la neuvième couche au cœur de la terre d’où émanent la haine et la magie noire .

Les asuras dans le monde anglo-saxon et le nazisme
L’expansion du mode de vie anglo-saxon a été orchestrée par des confréries secrètes et ahrimanise la culture en la soumettant à des impératifs économiques et politiques, entraînant dans son sillage la maladie de l’âme et la mort de la culture. Là où s’est implanté le mode de vie anglo-saxon se fait sentir l’influence la plus néfaste qui soit, celle des asuras, qui détruit la culture et les mœurs, arrachant des fragments de l’Égo pour les lier à la matière. Le manque de jugement, de simple bon sens, le sentiment omniprésent de dépression, affectant la santé des sentiments et de la pensée, et la faiblesse de la volonté qui entraîne la perdition, sont autant de symptômes de la perte du Moi. 

Ce fut à travers le national-socialisme que Sorat trouva son canal le plus direct, dont la personnalité d’Hitler se trouva possédée un certain temps. Les dirigeants et inspirateurs du nazisme ont été en quelque sorte le corps mystique de Sorat.  L’Égo humain était nié complètement : le nazi comme le Juif devait renoncer à son libre-arbitre pour se fondre dans les rouages d’une superstructure idéologique écrasant l’individualité. On a eu affaire pour la première fois à des individus faisaient le libre choix de s’allier en connaissance de cause aux forces du mal absolu, d’authentiques possédés (dépossédés de leur Égo), les premiers représentants de la race sous-humaine de Sorat, destinée à l’Abysse. Par ailleurs, la croix gammée incarne la parodie de la Croix, c’est donc l’inversion satanique du culte Solaire chrétien. Le nazisme inquisiteur fut la répétition de l’influence de Sorat dans la purge des Templiers de 1312

La Bête 666 à deux cornes : Sorat
Si le Christ est le niveau ultime de perfection humaine, Sorat représente l’humain qui a refusé de toutes ses forces de laisser le Christ le transformer. Chacune des lettres du nom Sorat, en hébreu, correspond à un des corps humains : Samech (S) pour le corps physique, Vav (O) pour le corps éthérique, Ruach (R) pour le corps astral et enfin Tav (T) pour l’Égo ; Sorat représente l’humain qui n’a pas spiritualisé ses corps inférieurs, ayant utilisé les forces spirituelles comme source des pouvoir afin de se satisfaire lui-même.

Le nombre 666 marque les moments-clés de l’influence de Sorat : l’Académie de Jundi Shapur en 666, la purge des Templiers en 1332 et l’incarnation humaine d’Ahriman vers 1998.  De même, la guerre de chacun pour soi est la réalisation du premier 6 du 666 qui sera réalisé dans un lointain futur. Chacun est sommé, individuellement, de choisir entre l’accueil ou le rejet de l’impulsion du Christ. Dans le futur, la forme humaine extérieure prendra la forme de ses pensées; il sera d’apparence animale et portera la marque de la Bête s’il est mauvais ou sera d’apparence humaine angélique s’il est intérieurement bon. C’est la révélation : tout ce qui est caché, intérieur, sera manifeste, extériorisé.  Toute pensée, toute parole et tout acte sera magie blanche, amour, ou magie noire, égoïsme, sans mélange, puisque la lumière et les ténèbres auront décantés. Le 666 représente la séparation, la décantation des humains déshumanisés et des humains vraiment humains. Seuls ces derniers sont qualifiés pour l’achèvement de leur développement, symbolisé par le 777. Le six est le chiffre du développement qui n’a pas atteint son terme et qui reste dans la dualité (3 + 3), alors que le sept représente la perfection, un développement parachevé. Le 666 du Jugement Dernier désigne la sixième la sixième condition de forme (intellectuelle) de la condition de vie (animale) du sixième stade planétaire, Vénus. Nous sommes présentement au quatrième stade planétaire, la Terre ; viendront ensuite le stade de Jupiter, de Vénus et finalement de Vulcain, où l’humain sera devenu un dieu créateur. Le passage de la sixième condition de forme à la septième est crucial, car c’est à ce moment que se discerne ce qui est mûr pour devenir pleinement humain de ce qui désire rester animal. À ce moment, la femme vêtue de Soleil écrasera le serpent et la lune, qui représentent les forces durcissantes liées aux individus qui n’auront pas été spiritualisés. La destination ultime du principe spirituel humain sera ou bien le rejet et l’annihilation de l’individualité dans la huitième sphère (un retour à la bouillie primordiale de Saturne) pour tous ceux qui ont choisi de forniquer avec la matière, ou bien l’union avec le divin pour la minorité qui aura accepté l’impulsion christique. Cela est représenté dans l’Apocalypse de Jean par le Mariage ou bien avec la Prostituée, ou bien avec l’Agneau, tout dépendant si l’individu se sera tourné vers la haine égoïste ou vers l’amour.

Offline

 

#23 2007-02-17 22:57:01

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Le manichéisme et le 666
EMBERSON, Paul:
2000    From Gondhisapur To Silicon Valley – Spiritual Forces in the Development of Computers and the Future of Technology. The Etheric Dimensions Press, 2000.


D’abord, qui est Mani ?
Mani est un « prophète » et un grand maître spirituel, né en 216 de notreère. Il est le grand maître de notre Race-Racine ou Grande Époque : Manu réincarné. Il a bcp voyagé pour unir les religions telles le zoroastrisme, le mazdéisme, le bouddhisme et le christianisme. Le manichéisme devint même religion d’État dans l’empire perse des Ouighour. Mani sera finalement torturé à mort par les autorités mazdéennes. Cette torture sera présenté comme étant la réplique de la crucifixion de Jésus.  De même, le manichéisme a été persécuté et anéanti avec violence. Autant le manichéisme fut grandiose et largement répandu de par le monde (du Moyen Orient au Japon, en passant par le Tibet de la Turquie), autant il est presque inconnu et occupe une place quasi-insignifiante dans la vie religieuse mondiale contemporaine.

Le manichéisme a été plagié par l’Islam : on y retrouve les mêmes cinq piliers et Mani (Mohammed) est appelé le « Sceau des Prophètes » (le dernier des prophètes). Il existe de nombreuses autres preuves historiques et documentaires authentifiant qu’il y a bien eu plagiat. Les 5 piliers de l’Islam (prédication de Mohammed : 612 de notreère) sont : la profession de foi, la prière, l’aumône, le jeûne, le pèlerinage. Les 5 piliers du manichéisme (prédication de Mani : 240 de notreère) sont : les commandements, la prière, l’aumône, le jeûne, la confession des péchés. Le manichéisme comme l’islam se font concurrence pour le titre de 4e religion du livre. Mani fut le premier à porter le titre de « Sceau des Prophètes », dernier Grand prophète. Or, selon l’islam, le Sceau des Prophètes, le dernier prophète, est Mohammed.   
Le manichéisme se voulait une religion universelle réconciliant le bouddhisme, l’hindouisme, le jaïnisme, le zoroastrisme et le mazdéisme, l’hermétisme, et, enfin, le christianisme (mais pas le judaïsme semble-t-il, rendu obsolète par l’avènement du christianisme.). Il s’inspire de la Genèse mais rejette sa forme canonique de même que la religion juive en entier. Au fait des doctrines du zoroastrisme, du bouddhisme et des philosophes syriaques (Bardesane), influencé par les gnostiques marcionistes, son christianisme se veut une religion universelle à laquelle il préside en tant que « sceau des prophètes », une appellation qui désignera plus tard Mohammed, fondateur de l’Islam (Tardieu,1981). Du côté de l’Islam, par contre, Mani tire sa renommée de ses oeuvres d’art. C’était une religion de la non-violence pure (le catharisme y emprunte bcp) et qui se tenait face au mal non pas en inquisiteur et en guerrier de la foi, mais comme un vrai chrétien, tendant l’autre joue. Dans le grand mythe manichéen, grosso modo, le Bien et le Mal sont tous deux des forces éternelles et universelles. Le Mal tenta d’envahir le Royaume du Bien.  Il échoua. Le Royaume du Mal devait être puni, or le royaume du bien n’est que tendresse et bienveillance ! Comment les punir ? Il fut décidé ainsi que le mal devrait être infiltré et transformé, transmuté. Ce sera là sa « condamnation » : la transformation et délivrance ! (C’est l’attitude à avoir devant le double, j’y reviendrai). Le récit de création se développe en trois temps: 1) la séparation (du Père de la Grandeur et du Roi de la Ténèbre); 2) le mélange, qui s’exprime par trois appels : d’abord le mélange de la lumière et des ténèbres, puis le mélange qui crée l’univers et enfin le mélange qui forme Adam et Ève; et finalement 3) la séparation finale qui libère les particules de lumières prisonnières de la matière et qui correspond au Jugement Dernier. En somme, le manichéisme enseigne que l’homme vient d’un mélange de lumière et obscurité et que cette situation doit être corrigée à l’aide de rituels et d’une ascèse stricte visant la purification de la lumière de tout résidu de matière. Comme dans la doctrine gnostique, des forces archontiques, démoniaques, s’opposent à cette libération (Bosson, 1995). L’humain comme tel constitue donc le fruit de cet assaut des forces du mal et de leur punition : le bien sera mêlé au mal afin de le sauver. L’Homme est un mélange brouillé du spirituel et du matériel. Cela devra être décanté et séparé en vie de la fin des temps : or ce n’est pas une séparation qui tranche d’un coup d’épée, comme on terrasse un dragon, mais qui se produit lentement, avec industrie, comme le dressage d’une bête. À la fin des temps, le Bien et le Mal seront séparés à nouveau. D’ici là, deux races, une race de la bête et une race du Bien, se créeront progressivement, jusqu’à ne plus rien avoir en commun d’ici quelques siècles.

Au cours de son incarnation en Mani, ce dernier a eu pour disciple les boddhisattvas principaux : Bouddha, Zoroastre et Scythianos, qui étaient eux aussi incarnés mais portant des noms quelque peu différents. Il les a réuni au VIe siècle dans une sorte de concile manichéen (aucun document de cet événement n’en est ressorti) où il fut décidé que « la connaissance spirituelle devra être de plus en plus répandue au cours des prochains siècles ».  Au cours de ce « concile » manichéen du 4e siècle : Mani, Bouddha, Zoroastre et Scythianos (tous incarnés à ce moment-là) ont convenu qu’à l’avenir la sagesse (qui deviendra la sagesse Rose-Croix) devra être plus répandue.

Le mal peut être
-    un bien déplacé appartenant au passé (Lucifer et les religions et philosophies)
-    un bien déplacé appartenant au futur (Ahriman et les sciences et les techniques)

La déviation de l’idéal manichéen par la Bête : Les forces ahrimaniennes précipitent dans le présent ce qui ne doit arriver qu’en son temps.  Le plus grand bien devait devenir le mal suprême.

Mani est écorché et décapité à l’endroit qui deviendra plus tard l’Académie de Jundi Shapur. Une grande académie qui accueilli les Nestoriens, philosophes et détenteurs d’une ancienne sagesse préchrétienne, bannis par l’évêque d’Édesse. L’École d’Alexandrie est fermée par Justinien et leur haute philosophie est bannie au nom du christianisme. L’œuvre d’Aristote est sauvée, traduite en syrien, puis, à Jundi Shapur, en arabe. Les concepts d’Aristote sont arabisés et vidés de leur sens spirituel, limités par le rationalisme. Lors de la naissance du prophète Mahomet, au VIIe siècle, l’Académie de Jundi Shapur est au sommet de sa forme. Les académiciens atteignent un niveau de pensée logique étonnant avec des caractéristiques de clairvoyance visionnaire. Ils possédaient encore l’ancienne sagesse gnostique, mais ne volaient rien savoir du christianisme.

La religion musulmane fait un grand nombre d’adeptes ; leur attitude guerrière aura finalement raison de l’athéisme de Jundi Shapur. Les arabes musulmans massacrent les académiciens les plus influents et écrase Jundi Shapur après une résistance farouche des académiciens, ponctuée de tours de magie et de prodiges. La religion musulmane était destinée à lutter contre Jundi Shapur car celle-ci était au service de la Bête.

La Bête voulait donner gratuitement à l’humain en l’an 666 toute la connaissance et le développement qu’on atteindrait normalement en 2493 environ, dans l’époque de l’âme de conscience. Donner en 666 ce qui aurait dû être développé librement à tâtons jusqu’en 2493 – soit l’âme de conscience et toutes les capacités psychiques et intellectuelles qui viennent avec – aurait bloqué le développement humain, l’empêchant de développer les autres corps supérieurs (Manas-Buddhi-Atma) à cause d’un trop grand enracinement de l’intellect dans la matière et les considérations pratiques. De grands génies auraient vu le jour, mais sans la maturité et l’équilibre nécessaire pour composer avec un avancement technologique fulgurant. Toutes les technologies d’aujourd’hui, de même que celles de l’avenir proche, auraient été développées en 666 si la Bête avait réussi, si Jundi Shapur n’avait pas été écrasée par l’Islam.

Le Christ a dû reporter son incarnation 333 ans plus tôt afin de faire un contrepoids à l’activité de la Bête en 666.
--------an zéro (naissance du Christ, 333 ans avant la date prévue pour faire contrepoids à la Bête)
--------an 333 : milieu de l’époque culturelle gréco-romaine (747AV.J-C------333-------1413)
------- an 666 : tentative de la Bête de faire avorter le développement spirituel humain

La sagesse gnostique de Jundi Shapur (et donc Aristote) a pris la coloration « fortement déterministe » de l’Islam après que des survivants et héritiers de la sagesse de Jundi Shapur aient fondé une nouvelle académie près de Bagdad. Elle-ci fut menée par Harun Al-Rashid. Ce dernier et son ministre Ja’far Ibin Barmak étaient friands d’Aristote (et son allié Alexandre), or, après leur mort, dans les mondes spirituels, tous les quatre se sont rencontrés et ont constaté qu’ils ne pouvaient s’entendre : Aristote et Alexandre mènent l’École de Michaël, au service du Christ, alors que Al-Rashid et Ibn Barmak ne veulent rien savoir du christianisme et veulent répandre « leur » version arabisée d’Aristote.

En l’an 869 : le concile de Constantinople décrète que la tripartition de l’homme (corps-âme-esprit) est hérétique. L’homme n’est plus que corps et âme (dualisme de la philosophie grecque) ; l’Église est seule dépositaire de l’Esprit. Grande réussite de Sorat et d’Ahriman. Origine réelle de l’agnosticisme et du rationnalisme ; non ce n’est pas Descartes qui instaura le dualisme !

Al-Rashid est réincarné en Francis Bacon de Verulam (1561), le père de la méthode scientifique et de la démarche inductive moderne. Ibn Barmak revient quant à lui en Coménius). Il possédait les mêmes talents qu’Al-Rashid. L’École de Bagdad porta fruit des siècles plus tard en la personne de Bacon. Ce dernier déteste l’aristotélisme. Selon Bacon, les mots sont le fléau de la philosophie car ils génèrent des idoles et obscurcissent notre compréhension. Les mots sont rigides et colportent des idées reçues  qui devraient être questionnées. Il jette par-dessus bord la sagesse antique et le savoir spirituel du passé. Le mot pour lui n’a qu’une fonction purement utilitaire. Bacon oriente le mot vers les réalités matérielles. Il tue l’esprit dans le mot pour en faire un simple outil. L’homme prend ainsi le contrôle de son vocabulaire, mais d’un autre côté, la Bête y gagne car le mot est vidé de l’esprit qui l’habitait. Pour Bacon, les réalités spirituelles ne sont que des idoles de plus.

Bacon valorisait la maîtrise et la domination de la nature, l’expérimentation en laboratoire, l’observation inductive destinée à maîtriser la nature au profit de l’homme. Il veut restaurer le paradis perdu, il rêve d’un Nouvelle Atlantide, un paradis terrestre purement matérialiste où la technologie et la science règleront tous les problèmes et où le « progrès » sera poursuivi indéfiniment. Il imaginait déjà les avions, les sous-marins, et même la machine à contrôler artificiellement le temps – ce qui selon Steiner sera effectivement réalisable.    Il est le grand initiateur du matérialisme pratique. 

Bacon a inventé l’idée de code universel et le système binaire. Il découvrit l’énorme potentiel de codage de l’information – de toute information – en imaginant un code universel pour traiter toute connaissance : le « on/off » (lampe, fusil, etc.).  Téléphone, fax, radio, télévision, satellite, disque compact, vidéo, dvd, guidage de missile, radiotélescope, etc. tout cela est fondé sur le principe de codage binaire.

Bacon imagina une île, Bensalem, où le gouvernement (La Maison de Salomon) serait géré selon une structure hiérarchique calquée sur celle des temples de mystères (corruptio optimi pessima), la connaissance des supérieurs (Interprètes de la Nature) est occulte, or tout cela est orienté vers des fins pratiques – le spirituel n’est nulle part mentionné (p.55-57). Cette hiérarchie est le modèle de l’ordinateur moderne :
1-introduction de données dans le système de traitement (« Messagers de Lumière »)
2-enregistrement des données (« Artisans », « Mineurs »)
3-tri global des données enregistrées (« Compilateurs »)
4-tri sélectif selon certains critères spécifiques (« Bienfaiteurs »)
5-établissement et vérification de modèles et procédures (« Flambeaux », « Greffeurs »)
6-analyse de toutes les données selon les procédures établies (« Interprètes de la Nature »)
Il s’agit bel et bien d’un ordinateur humain, un système vivant de traitement des données, de nature strictement utilitaire. Bacon est donc le père de l’ordinateur moderne. Cela ne change rien que l’électricité, l’électronique et les transistors aient été découverts plus tard – le principe est là.

Les pensées qu’on se fait dans un cadre de pensée matérialiste ne produisent que des fantômes. Or, les pensées d’un grand penseur, lorsque son âme franchi le seuil de la mort, conquièrent leur autonomie et deviennent des êtres éthériques en discordance avec les forces cosmiques guérisseuses et développementales. Les pensées d’Averroès, démoniaques et autonomes depuis sa mort, tourmentaient des penseurs qui polémiquaient contre sa pensée des siècles après sa mort.  Des hordes de démons envahissent les mondes spirituels de cette façon. L’anthroposophie les appelle les « Esprits des Ténèbres ». Ils s’opposent fermement au christianisme authentique et à l’École de Michaël. Ils ont été jetés, hors des mondes spirituels, dans la tête des hommes, en 1879, après avoir été vaincus par Michaël (et l’École de Michaël, menée par Aristote – Rudolf Steiner – et Alexandre – Ita Wegman) et ses troupes.  Ces démons sont les véritables inspirateurs du matérialisme du XIXe siècle. Les élèves de Michaël, Aristote et Alexandre, chrétiens authentiques, ont dû combattre ces démons en combattant le matérialisme. L’homme doit connaître les secrets de ces démons et du matérialisme et rendre ces secrets aux anges et aux hiérarchies célestes, lesquels ne peuvent comprendre le mal autrement que via l’expérience d’humains « insiders », ayant enfilé la peau du dragon du matérialisme.

La machine de Turing est le premier ordinateur, prototype de la « machine universelle » imaginée par Bacon. Elle se fonde sur le binaire, le « code universel » inventé par Bacon (lui-même influencé dans sa découverte par la « Bête à Deux Cornes » ou… la Bête Binaire !). Turing a été fortement influencé par l’idée que toute la matière est faite d’éléments de base identiques, donc régie par un unique système universel. Aucune différence qualitative peut exister, seulement une différence quantitative : le nombre de protons de l’atome. Il croyait aussi, comme plusieurs à son époque, que l’humain était une machine super-perfectionnée. Une machine ordinaire a une fonction spécifique (laver le linge), appliquée à des objets variés (morceaux de linge différents).  Une machine universelle pourrait accompli des opérations infiniment variées, appliquées à des objets infiniment variés. C’est ce qui amena Turing à dire que l’humain est ce qu’il y a de plus près d’une machine universelle.

Bacon avait montré que toute information peut être exprimée en code binaire par une série de A ou B. On sélectionne les opérations d’une machine universelle à partir de ce même code. Une machine universelle de traitement d’informations, selon Bacon, se caractérise donc par
- des opérations infiniment variées, sélectionnées au moyen du code binaire
- appliquées à des informations infiniment diverses, exprimées en  code binaire.

Depuis la seconde guerre mondiale, l’informatique s’est développée à un rythme ahurissant. C’est en raison des codes de communication extrêmement complexes utilisés par les Allemands lors de la seconde guerre qu’on développa ainsi le premier ordinateur. Pour décoder ces codes indéchiffrables, on fit appel à Turing.  Turing fit progresser les ordinateurs, aussi peu avancées que des machines à calculées, de façon fulgurante.  L’utilisation des codes par Hitler força Turing à construire des ordinateurs binaires, faisant ainsi entrer la technologie de l’intelligence artificielle beaucoup trop tôt que cela n’aurait dû normalement être le cas (influence ahrimanienne : précipiter le futur dans le présent). Tous les ordinateurs futurs devaient devenir des machines de Turing, binaires. C’est également « grâce » à Turing que la bombe atomique pu être découverte aussi tôt : les calculs pour la bombe nécessitaient une machine à calculer infiniment pus puissante que celles disponibles à l’époque. Von Newmann se tourna alors vers son ami… Turing ! L’ordinateur qu’il fit construire pesait trente tonnes et occupait une grande salle entière. C’était plus qu’une simple machine, un être était né.

Une entité ahrimanienne s’incarne dans toute machine, quelle qu’elle soit. Dans une machine à vapeur par exemple, le vide d’air, l’air raréfié, permet l’incarnation d’un être, un démon. L’influence bénéfique des forces cosmiques (comme Yahvé – qui insuffla l’air-esprit dans Adam) est ainsi coupée. Le gigantesque ordinateur ENIAC combinait les qualités négatives du vide et de l’électricité. C’était le premier ordinateur construit avec des tubes électroniques à vide.

« D’après l’ancienne conception scolastique, le mal est un manque, un privatio, une absence de bien. Selon Rudolf Steiner, le mal apparaît là où se forme un vide, un creux. C’est un tel vide qui s’est creusé au centre de l’Europe dans les années « vingt ». En 1918, Rudolf Steiner avait bien tenté d’y semer l’idée-force de la tripartition sociale, d’où aurait pu surgir une restructuration de la société. Mais la tentative, trop limitée, ne put se généraliser. Elle fut retirée : le gouffre resta béant – et c’est le Nazisme qui apparut » (Lindenberg, C. 1979, Triades).

Il existe une autre sorte de machine qui n’a pas été développée, à l’exception de Keely (moteur Keely). Steiner parle de machines qui, dans le futur, seront mises en mouvement par les vibrations sympathiques du corps éthérique (êtres éthériques ou « élémentaux »). Cette force vient des constellations du Poisson et de la Vierge (forces du matin et du soir). Lorsque l’harmonie est faite entre les harmonies célestes de ces constellations et celles d’en bas dans la machine, mue par un individu exceptionnellement moral et spirituel, la machine entre en résonance et fonctionne par elle-même, libérant l’humain des tâches ingrates et mécanique, lui permettant de se tourner vers des idéaux plus nobles. Une usine complète peut être mise en mouvement le matin, arrêtée le midi, repartie le soir, puis neutralisée jusqu’au lendemain, en utilisant les forces cosmiques qui descendent sur terre le matin et le soir. Ces machines sont sans danger car elles ne peuvent être utilisées par un individu ou un groupe sans scrupule ; la machine ne pourrait fonctionner si de tels hommes tentaient de la mettre en mouvement.

Une autre sorte de technologie sera développée et utilisée par des confréries occultes occidentales malintentionnées. Ces machines utilisent la polarité du magnétisme et de l’électricité. Elles vont chercher leur force cosmique de la constellation du Gémeaux (forces du midi).  Cette activité et ces forces électriques (+ -) et magnétiques (Nord-Sud) pervertissent notre compréhension de la dualité dans le cosmos. Ces forces sont utilisées par le double pour influencer le double.  Dans les années 90, les programmes d’instructions sont enregistrés en code binaire sur des bandes magnétiques utilisant la polarité du magnétisme.

Autre aspect important des ordinateurs est le fait qu »ils fonctionnent en réseaux, jamais seuls. Tout est administré par ordinateur aujourd’hui.  De vastes réseaux étendent leur toile d’araignée sur la terre.  Une entité globale faite de l’activité collective de tous les ordinateurs en réseaux, une « araignée du Net », est né.

Les tubes à vide utilisés autrefois devenaient rouges de chaleur et émettaient de l’électricité (l’électricité chasse la chaleur et vice versa ; Saturne : chaleur, Soleil : lumière-électricité). L’intérieur du tube était vide, un vide permanent.  Des démons de l’électricité viennent s’y blottir furieusement.

Les transistors ont remplacé cette technologie désuète, coûteuse et gourmande en électricité. Par le procédé de dopage, des cristaux de silice, qui normalement constituent une résistance au courant électrique, sont rendus capables de conduire partiellement l’électricité. C’est un semi-conducteur. Ces transistors sont utilisés comme des commutateurs, perfectionnant le modèle binaire de Bacon. La miniaturisation est l’avantage principal des plaquettes de silice pouvant contenir des milliers de transistors. Il ne s’agit plus d’un nuage d’électricité entourant un tube, tout se passe dans le cristal de silice.

La silice naturel (sable, granit) a des propriété importantes liées à l’éthérique :  la vie en a besoin car la silice reflète et concentre les force cosmiques, la lumière subtile, éthérique, qui vient du cosmos et reflétée par la terre via la silice. Cette qualité de la silice est cruciale pour la vie et le chimisme de la terre. Dans le corps humain, la silice est le support de la conscience de soi. La silice est liée à la lumière. Un cristal de roche ressemble à de la lumière condensée.   C’est un résistant ; pour en faire un semi-conducteur, il faut modifier sa nature, y introduire des impuretés spécifiques pour lui faire perdre sa pureté lumineuse et le rendre victime de l’électricité (qui n’est autre que de la lumière déchue).
 
Silicon Valley en 1969, comptait des centaines de firmes de semi-conducteurs. Il se trouve que Silicon Valley se situe en plein dans les montagnes rocheuses américaines, qui parcourent tout le continent américain (du Nord au Sud, donc magnétique !). Dans le continent américain, en particulier dans ces régions montagneuses, certaines forces électromagnétiques liées à l’éther de vie (éther le plus durcissant) sont très concentrées et puissantes. Des forces liées à la géographie du territoire irradient du sol lui-même (il porte aussi des traces non-souillées de l’ancienne civilisation d’atlantide).  Les forces formatrices d’un type sclérotique, lié au processus de minéralisation solide et au processus de mort, y sont fortement concentrées. Ces forces ont une grande influence sur le double. La Bête, être spirituel qui a besoin aujourd’hui de se lier plus fortement à la terre, est fortement liée à ces montagnes américaines et au continent américain, avec des conséquences importantes pour les habitants et les scientifiques qui travaillent dans ces zones. Comme à Jundi Shapur (désert aussi), la Bête influence les scientifiques à développer la science et la technologie au-delà de ce qui est prévu et correct pour notre époque (précipiter l’avenir dans le présent ; dévoyer l’impulsion rosicrucienne-manichéenne qui cherchait à répandre la sagesse de plus en plus à l’avenir…).

À partir de l’utilisation des forces du Gémeaux, l’intelligence fut accordée aux machines.  Les chercheurs furent amenés (en 1948, accidentellement? plutôt par la Bête !) à découvrir les propriétés de semi-conducteurs du silicium, cet élément désintéressé et réceptif aux étendues les plus lointaines du cosmos. Les hommes apprirent à doper le silicium, l’obligeant ainsi à s’ouvrir à l’électricité. Apple vient de Silicon Valley, Le premier PC Apple coûtait… 666,66$ ! L’intelligence artificielle commença à s’éveiller dans les cristaux et à étendre son être, semblable à une araignée, sur la terre, par l’intermédiaire de réseaux d’ordinateurs devenant toujours plus puissant, toujours capables de stocker et de transiter de l’information. Si on combinait tous les ordinateurs en réseaux, on aurait l’omniscience, on pourrait contrôler le monde, être tout-puissants ! Voilà la tentation tendue par la Bête et dans laquelle sont tombés ses alliés humains. Le rêve de la Nouvelle Atlantide se réalise pour cette poignée d’hommes égoïstes et avides de pouvoirs, plus ou moins consciemment au service de la Bête. Et cette Bête binaire entend devenir Dieu et remplacer notre réalité, notre contact avec le monde, par le virtuel, par un contact virtuel avec le monde, basé sur du binaire, du simulacre de réalité et une connaissance ayant pour support et fondement le code binaire. L’être araignée de l’intelligence artificielle étend ses tentacules dans toutes les sphères de la société. Les machines quelles qu’elles soient sont peuplées d’êtres, de démons. Ces être sont de nature intrinsèquement et irrémédiablement maléfique.

Deux races en viendront à s’opposer, une race qui cherche le spirituel et veut vivre conformément au développement spirituel de l’homme, et une autre, la race de la Bête, qui développera la science et la technique à un point inégalé, cherchant à jouir du matériel, du progrès matérialiste et de l’intellect. Ces deux races en viendront à ne plus du tout se ressembler dans un futur pas si lointain. Les premiers développeront une science spirituelle et une « technique morale » (technologies éthériques-cosmiques), les seconds développeront une science matérialiste et une technologie matérialiste et démoniaque.

Les instructions sont la machine. En quoi consistent ces instructions ? Ce sont les descriptions des opérations que nous demandons à l’ordinateur d’effectuer. En d’autres mots, ce sont des pensées, des concepts. Les programmes d’ordinateurs sont des pensées, des concepts. Les programmes d’ordinateur sont des pensées, enregistrées sous la forme d’impulsions magnétiques, sur une bande ou un disque. Au début, ces pensées étaient très simples. Des langages de programmation se développèrent. Même les programmes les plus évolués comprennent un petit vocabulaire et chaque mot ou symbole ne possède qu’un seul sens, limité et strictement défini.  Quand on demande à la machine de prendre une décision, c’est le commencement de l’intelligence artificielle.  L’ordinateur ou le software peut par exemple se tenir à jour lui-même. Dans les années 80, le projet de Guerre des Étoiles de Reagan était trop ambitieux, demandant trop de travail de programmation et de mise à jour. On croit être bien avancé, mais l’être araignée vient juste de prendre sa vitesse de croisière. Les humains ne peuvent plus écrire tous les programmes : tant pis, les robots s’en chargent !

La somme de tout le travail des informaticiens pour la programmation des ordinateurs représente une activité de pensée humaine énorme, interrompue, enregistrée sur bande ou disque magnétique. Toute cette activité spirituelle est induite en erreur par un mensonge : que les concepts peuvent être réduits à des séries de A et de B.

En pensée, nous pouvons imaginer comment cette énorme activité intellectuelle ahrimanisée est transposée en impulsions magnétiques et comment elle se met à vibrer dans les cristaux dopés du grand réseau d’ordinateurs qui tisse sa toile d’araignée. Les ordinateurs sot parfois reliés enter eux en réseau par câble, mais aussi par ondes radio, souvent relayées par satellite. Téléphone, télex, radio, télévision, radar, satellite, guidage de missile (HAARP, ELF), etc., jour et nuit bombardent l’espace et l’atmosphère de billions d’impulsions électromagnétiques, représentant des séries de A et de B et basées sur la dualité du magnétisme et de l’électricité, vibrent à travers l’atmosphère de la terre et vont même au-delà des planètes extérieures (les sondes spatiales). Nos pensées vivent dans l’atmosphère. Ainsi une gigantesque entité-binaire a été créée. On pense, mais nos pensées sont machinales. La technologie d’aujourd’hui est trop complexe pour être comprise par l’intellect humain. Seul les démons ahrimaniens, avec leur intelligence infiniment supérieure, ont une compréhension globale de ce mécanisme-pensée (exemple des processeurs faits de silicum renfermant des milliers de transistors microscopiques). Seuls les démons ahrimaniens comprennent quelque chose aux ordinateurs et autres machines complexes. Les ordinateurs binaires ont été développés par le double ahrimanien en l’homme, pour servir le Démon Solaire et ses légions. L’home ne fut que l’instrument de l’activité du double.   

De nouveaux matériaux ont été utilisés, tels que les céramiques, maintenues à des températures inférieures au point de congélation, de façon à ce que les propriétés normales de la matière disparaissent et que de nouvelles propriétés, non-naturelles, émergent. Ce sont les supra-conducteurs. Un autre domaine de recherche utilise des tissus biologiques vivants pour créer des composantes d’ordinateurs. De tels ordinateurs seront des êtres physiquement semi-vivants. Une troisième orientation de recherche s’aventure du côté de la  fibre optique, où les impulsions électriques conduites par fils sont remplacées par des émissions de lumière véhiculée par fibres optiques. Mais la lumière est artificielle, non-naturelle. L’idée de miniaturisation est aussi présente, afin d’atteindre le niveau moléculaire de la substance et il serait même possible qu’un composant puisse être incorporé à chaque molécule individuelle. L’autre aspect voulu est la vitesse des connexions et des calculs.

L’atome (s’il existe) n’est que de l’électricité condensée. Et l’électricité elle-même, c’est la pensée humaine vue de l’extérieur. Vice versa : la pensée humaine est l’électricité vue de l’intérieur. À l’état figé, cette électricité constitue l’atome. Il sera donc possible, lorsque ce pouvoir sera découvert et exercé, de créer et de détruire la matière par la pensée.
Exemple de Steiner (p.140)
Cela ne veut pas dire qu’on conserve le contrôle de nos ordinateurs juste parce l’électricité est de même nature que la pensée. L’homme ne comprend plus vraiment ses machines, encore moins l’homme de la rue. Il est de plus en plus dépendant d’autres machines et celles-ci dépassent son entendement. À mesure que les pensées se lieront plus intimement avec les processus électriques, l’homme se verra graduellement incorporé dans le monde-machine de l’intelligence artificielle qui étend ses fils telle une araignée. Les confréries occultes occidentales qui veulent exercer une emprise sur l’humanité et travaillent pour la Bête souhaitent s’emparer de certaines facultés nouvelles qui s’éveillent en l’être humain – des facultés dont le pouvoir de manipuler les atomes par la pensée ne représente qu’un aspect. Elles se proposent de détourner ce potentiel pour leurs propres buts égoïstes et essaient d lier l’homme aux machines d’une manière particulière. L’enfant qui développe une affinité intuitive avec la machine le rend capable de résoudre des problèmes de programmation difficiles. La pensée de l’enfant est en accord avec la machine. Il se dit lui-même qu’il est une machine, que son cerveau est un ordinateur biologique. On lui sert des images de paradis terrestre matérialiste. Un risque majeur est que les forces ahrimaniennes s’emparent de la volonté des hommes.


Ces âmes défuntes de matérialistes sont utilisées par les confréries occultes occidentales, qui amènent ces âmes à rester attachées à la matière même après la mort, afin de les utiliser pour poursuivre leurs propres buts. Cette clientèle d’âmes défuntes permet à ces confrérie d’obtenir un pouvoir sur ceux qui n’y sont pas initiés. D’une part, l’homme et la machine vont se développer en tant de plus en plus étroitement liés. D’autre part, les morts vont jouer un rôle de plus en plus grand dans les affaires terrestres. (Steiner) « De nombreux efforts sont entrepris pour introduire les morts dans l’existence humaine d’une manière artificielle. Les morts seront introduits dans la vie humaine par la voie des Gémeaux, par laquelle des vibrations humaines seront entretenues, continueront à vibrer dans les mécanismes de machines d’une manière tout à fait spécifique. Le cosmos mettra des machines en mouvement par le biais que je viens de mentionner. » Ces confréries travaillent afin de mettre illicitement les âmes captives des morts en relation avec des machines. Elles le font à l’aide des forces qui proviennent de la constellation des Gémeaux : le dualisme de la polarité du magnétisme et de l’électricité.  En combinant technologie et art occulte, on peut créer des machines qui, d’un côté permettent d’établir des relations avec des êtres humaines sur terre et, de l’autre offrent une ouverture sur le monde des morts. Les morts seront ainsi attirés par des procédés maléfiques dans la toile que tisse l’intelligence artificielle.

On découvrira aussi plus tard ce qu’il faut manger pour devenir intelligent.

Cela va de soi que le développement de l’intelligence artificielle est un préparatif important pour l’incarnation d’Ahriman. Tous les instituts de recherche aujourd’hui utilisent les ordinateurs ! Ahriman ne va pas seulement attirer à lui la race de la bête mais aussi ceux qui auront évité de se développer spirituellement, tomberont les victimes de sa suprême intelligence.
p.150
« En usant d’artifices prodigieux, il donnera aux hommes toute la connaissance clairvoyante qui jusque-là ne pouvait être acquise qu’au moyen d’un travail et d’un effort intenses. Les hommes pourront vivre en matérialistes, ils pourront manger et boire – autant qu’il en restera après la guerre – et ils n’auront besoin de faire aucun effort spirituel. Les courants ahrimaniens se développeront sans entrave. Ceux qui aiment la facilité tomberont es victimes. Au moyen d’artifices magiques, il sera capable de rendre de grands nombres d’être humains prophètes, mais de telle manière que la clairvoyance de chacun sera strictement individuelle. Tous satisfaits de leur propre vision particulière, chacun d’eux verra dans le monde spirituel. Toute culture deviendra la proie d’Ahriman. Ahriman dit : « restez exactement ce que vous êtes ! Je vais tous vous rendre clairvoyants si vous en avez envie. Et vous le souhaiterez car mon pouvoir comme vous verrez est très grand ! »

Physiquement, l’homme sera plus faible. Il sera par contre radicalement plus clairvoyant. De l’autre côté, les sens physiques seront remplacés par une perception artificielle au moyen d’appareils de simulation : télé, vidéo, virtuel, audio digital, holographie, sont les précurseurs de l’image digitale (binaire) et d’appareils de traitement  qui vont particulièrement remplacer la vue et l’ouïe. Arrivera la tentation d fuir le monde dans des univers imaginaires, virtuels, cinématographiques. Il se peut que la véritable clairvoyance soit imitée par des « machines à clairvoyance ». De tels appareils auraient pour ancêtre des « machines pour méditer » (musique et son pour la synchronie de phase des ondes cérébrales).  Elles induisent chez leurs utilisateurs une modification de la conscience en appliquant au cerveau des impulsions appropriées. Leur fonctionnement se base sur les techniques médicales développées au cours des dernières décennies au moyen de l’EEG et d’autres formes d’électrodiagnostic. 

Alors que la race de Michaël utilisera la nouvelle clairvoyance moralement, la race de la bête cherchera plutôt à investiguer les forces spirituelles de la matière et celles du domaine sous-physique. Ensuite, durant la 5e époque culturelle, l’homme développera le pouvoir d’agir directement parla pensée sur les processus électriques. Il va aussi acquérir la maîtrise des processus physiques et vitaux impliqués dans la conception et la naissance, et il apprendra à déterminer quel genre d’âme doivent s’incarner. Le génie génétique, qui s’accomplit de nos jours à pas hésitants, va développer les techniques permettant de modifier le corps physique. C’est là un développement nécessaire, susceptible lui aussi d’abus et qui va produire d’étranges mutants (Homunculus).

Permettre à certains types d’âme de s’incarner : occultisme eugénique. La médecine actuelle deviendra plus spirituelle, pour le bien comme pour le mal. Les hommes vont acquérir la maîtrise de nouvelles énergies, d’une puissance plus grande que la fission atomique. En faisant un mauvais usage de l’énergie vibratoire, les homes seront victimes d’eux-mêmes et mettront en mouvement des forces qu’ils ne pourront plus contrôler. On aura déjà conquis l’espace de notre système solaire à cette époque. Et en raison du manque total de compréhension des machines par l’homme de la rue, les confréries occultes occidentales auront la mainmise sur l’humanité.

Dans la 6e et 7e époque culturelles post-atlantéenne… le pouvoir de l’esprit sur la matière sera une réalité. L’être-ordinateur, qui se sera transformé au point de ne plus le reconnaître, n’aura plus pour fondement physique des réseaux de machines séparées comme c’est le cas aujourd’hui. La technologie matérialiste aura appris à utiliser les champs magnétiques et électriques de la terre, transformation la terre elle-même en un gigantesque ordinateur. La manipulation du champ magnétique terrestre se pratiquera en Amérique du Nord, où les conditions géographiques particulières sont favorables. Des hommes se serviront de ce champ pour exercer leur influence sur toute la planète.

À cette époque le pouvoir de l’homme s’étendra très loin dans le cosmos, et de puissants processus cosmiques seront mis à son service. Ceux qui développeront la technique morale seront guidés par Maitreya, leur technologie sera empreinte de beauté et source d’harmonie.

La femme ne pourra plus enfanter et de nouveaux moyens de procréation seront développés. Les « bébés-éprouvettes » ne sont que les premiers balbutiements de ce futur.

Le mal et la violence vont atteindre des niveaux jusque-là insoupçonnés et l’humanité va largement se détruire elle-même dans la Guerre de Tous conter Tous. C’est le manque de moralité qui sera la cause de ces cataclysmes détruisant toute civilisation.  De grandes et puissantes forces jailliront des découvertes qui vont transformer la terre entière en une sorte d’appareil électrique fonctionnant de manière autonome.

Lorsque la lune se réunira avec la terre, les forces durcissantes et pétrifiantes de la lune vont créer des conditions redoutables pour ceux qui ne se seront pas élevés spirituellement au-dessus de l’emprise de la matière. Avec le retour de la lune, les hommes vont finalement apprendre la vérité au sujet de leur pensée matérialiste : ces pensées seront densifiées (dans la sphère sublunaire- éthérique. Dans cette atmosphère qui se condense, la pensée binaire, qui ne peut concevoir que la base matérielle-atomique, va cesser de n’être qu’un fantôme et va prendre vie de façon effroyable. Nos êtres pensées vont se condenser, se solidifier, et leur forme sera celle de l’être araignée de l’intelligence artificielle. Une nuée horrible d’être intelligents ressemblant à des araignées mécaniques hyper-intelligentes, acariâtres et malignes, enchevêtrées les unes dans les autres. La terre sera recouverte de réseaux, de toiles d’araignées effroyables possédant une immense intelligence. Ils ne dépassent pas le niveau des plantes et restent entièrement de niveau minéral-végétal. Ceux qui devront vivre avec ces êtres seront ceux qui n’auront pas vivifié leurs concepts intellectuels fantomatiques.

Plus un seul humain alors n’utilisera la technologie : elle sera remplacée par la magie. 

Les technologies morales

Dans la 5e époque culturelle, une force sera maîtrisée qui permettra, par résonance, de détruire un tout ce qui se trouve dans un lieu précis, à distance. Ces moyens technologiques seront à disposition de l’homme, même sans l’intermédiaire d’une quelconque appareil. Il est déjà possible de contrôler par la pensée le guidage d’un missile ou le cockpit d’un avion. On pourra aussi amener la matière à se désintégrer ou créer de la matière, tout cela par la pensée.

Les corps vivants sont constamment entourés d’être de l’éthérique, les élémentaux. Nos pensées erronées ont sur eux un effet dramatique, comme une vraie tempête ou du tonnerre (Capésius et Strader dans le drame-mystère de Steiner). Par le passé, les Atlantes utilisaient les forces germinatives des graines des plantes. Aujourd’hui, cela n’est plus possible. Mais une nouvelle technologie est possible : le Tau, la résonance sympathique. Cette nouvelle source d’énergie est « harmonie entre le microcosme et le macrocosme ». Le secret est dans la force d’oscillations sympathiques (la résonance) (exemple de deux guitares dans la même pièce ; du chant et des verres qui cassent). Or, ce ne sont pas les machines elles-mêmes qui sont à mouvement perpétuel : un autre facteur capital est nécessaire : Keely devait mettre la machine en résonance avec son propre corps éthérique. Selon Blavatsky (La Doctrine Secrète), tous les descendants des Dhyans-Choans (Esprits Planétaires appelés les Premiers nés de l’AEther) ont cette qualité. Steiner dit que cette qualité touche les peuples anglophones. « Des moteurs peuvent être mis en mouvement en activité par un très petite influence humaine si l’on connaît la courbe correspondante d’oscillation. Au moyen de ce principe, il sera possible de remplacer dans bien des choses des forces humaines par de simples forces mécaniques ». Cette capacité de mettre des moteurs en mouvement selon les lois des oscillations réciproques se développera à grande échelle parmi les peuples anglophones. Du point de vue microcosmique, donc, les machines doivent êtres mises en relation avec l’âme (les facultés éthériques) de l’utilisateur. Du point du vue macrocosmique, on utilise les forces éthériques ; les lois naturelles du monde élémentaire gouvernent le travail des machines morales. On doit faire intervenir le macrocosme, l’univers entier, pour comprendre la plante car elle résume en elle toutes les forces à l’œuvre dans l’univers. Il faut tenir compte du soleil, de la lune, etc. L’Éther agit sur terre à partir des étendues cosmiques. Ces remarques touchant le règne végétal s’appliquent aux machines morales car elles s’appliquent à l’utilisation des forces éthériques, qui sont toujours vivantes dans la technologie morale. La force motrice ici par contre jaillit de l’âme humaine. Dans de telles machines, les rythmes éthériques cosmiques rencontrent les vibrations éthériques humaines et, s’ils sont en parfaite harmonie, la machine fonctionnera. On peut les comparer à des instruments de musique joués simultanément par l’homme et par le cosmos. L’Harmonie de l’Homme et l’Harmonie des Sphères seront accordées. On peut s'en faire une idée en imaginant quelqu'un qui agite ses mains dans un premier mouvement dans l’air, puis un second, puis un troisième, jusqu’à  ce que les machines se mettent en mouvement d’elles-mêmes. Des usines entières exerceront une action en fonction des individus qui les dirigent. L’attitude intérieure gagnera l’usine et se transmettra à la manière dont les machines travailleront. L’être humain fera corps avec les réalités objectives. Tout ce que nous toucherons portera l’empreinte humaine.

Or ces technologies ne doivent pas être développées tout de suite ! L’être humain serait porté à faire alliance avec des élémentaux mauvais s’il prenait conscience de l’existence de ces élémentaux ou de ces forces de résonance, car ce sont de tels êtres qui constituent ces « forces motrices ». Chaque chose en son temps.  Ces facultés motrices qui dorment en nous ne doivent pas être réveillées maintenant sans devenir nuisibles pour l’homme.
Description p. 193-194

On croit que la combinaison fortuite de différents éléments aurait créé les premières cellules. En fait c’est exactement le contraire qui est vrai ! Les atomes et les soi-disant particules sont la toute dernière expression extérieure de la densification de la matière vivante. Dans l’ancienne Lune, le son crée des formes dans l’élément aqueux. Les figures de Chladni apparaissent quand on frotte un archet sur le bord d’une plaque de métal enduite de poussière fine. Ces formes sont étonnamment régulières. Dans l’ancienne Lune, les formes s’organisent et s’ordonnent suivant la musique des sphères. L’albumine –qui remplit tous les tissus - s’est formée ainsi. Puis en accord avec les tons universels, le sang se forma, l’eau qui se coagulait se fixa en tant qu’albumine le long des vois nerveuses. Ce n’est donc pas la cellule qui est l’élément premier mais le spirituel, l’entité de chaleur (saturne), s’exprimant ensuite comme lignes de forces (soleil), remplissant enfin ces lignes de forces lorsqu’il prend forme, en s’organisant selon l’harmonie des sphères, ce qui arriva plutôt tardivement.  Les accords majeurs expriment la joie des dieux de créer, les accords mineurs expriment leur tristesse devant la perspective de la chute de l’homme. Les principes fondamentaux d’organisation ne sont donc pas les particules mais des patterns d’organisation, c’est la musique qui ne résonne plus, qui s’est figée dans les relations numériques. La physique quantique arrive à de telles conclusion : non pas à des particules subatomiques mais à des « tendances à exister », des « tendances à l’événement », des probabilités de comportement (en raison du principe d’incertitude, on ne peut rien prédire). S’ils voyaient ces structures de comportement du côté des forces formatrices, de l’éthérique qui façonne le physique à partir du macrocosme, ils trouveraient les rapports musicaux des Harmonies des Sphères. Au lieu de cela, ils tiennent à leurs particules et leur regard se tourne fixement vers le mode sous-physique, dont la véritable nature est le mal. La théorie des forces formatrices éthériques de Gunther Wachsmuth, si elle évite de parler d’êtres, constitue un marche-pied fiable pour la science vers la compréhension des êtres éthériques.

C’est surtout dans les années 2300, quand l’ère de Michaël s’achèvera et que commencera l’ère troublée d’Oriphiel, que la technique morale se généralisera. Elles demandent un développement spirituel avancé et un désintéressement (absence d’égoïsme et haut standard moral). Parallèlement, les technologies matérialistes démoniaques se développeront pour atteindre leur sommet au 4e millénaire. Une phase importante de déclin commencera dans la 6e époque culturelle, mais elle sera inspirée par l’esprit lui-même – car l’homme dot développer le Manas au cours de cette période. On découvrira que la plante a des forces éthériques et que le minéral découle du végétal, comme le charbon vient des plantes décomposées. Dans la 6e époque culturelle, l’impulsion de fraternité, de sagesse et d’harmonie sera exprimée par le petit reste. Le bien-être individuel dépendra complètement du bien-être collectif, à un degré difficilement imaginable aujourd’hui. Ce qu’on appelle aujourd’hui science sera vu comme une superstition désuète. Les plantes et les animaux seront remplacés par nue faune et une flore remodelées, l’homme se fera un artisan du vivant. Le climat de la terre sera artificiellement contrôlé et l’on ne vivra plus dans des maisons en briques mortes. La constitution physique de l’homme aura elle-même beaucoup changé. Il sera plus faible physiquement, mais plus tourné vers le spirituel, du fait que son corps éthérique sera plus étendue, comme partiellement libéré, en dehors du corps physique. L’homme se sentira encore plus un citoyen du monde élémentaire. La sagesse de ces hommes n’aura rien de « plate », insipide, uniforme et homogène, sans personnalité. Le feu de l’enthousiasme brûlera en eux intensément, un feu de moralité supérieure mêlé à une chaleur rayonnante d’amour pour l’humanité.

Dans la 7e époque culturelle, la décadence sera plus crue encore. Une culture Buddhi se développera dans un petit reste. La beauté est à cette époque ce que la sagesse était à la 6e époque culturelle.  La race matérialiste de la bête s’opposera énergiquement à la race de Michaël, et cette dernière saura se protéger en utilisant les pouvoirs de l’esprit et de la nature.

La nature commune de la nature électrique de l’atome et de la pensée est un fait connu des occultistes depuis 1879, date de la chute des esprits des ténèbres.

Les processus électriques du système nerveux ne font pas partie de l’activité humaine ! Ils correspondent à l’activité d’une entité étrangère : le double. Ces êtres, doués d'une volonté ressemblant plusè des forces de la nature qu’à une volonté humaine, ont décidé un jour de leur propre chef de ne pas suivre le plan qui leur était imposé par les dieux. Ces êtres voulurent dominer la terre. Ils eurent besoin de corps car ils n’en possèdent pas. Ils utilisent les corps humains au maximum parce que ces âmes humaines ne peuvent pas remplir tout le corps. Cet être entre dans notre corps dès la naissance et nous accompagne toute notre vie, en demeurant sous le seuil de la conscience. Ils sont contraints d’abandonner le corps avant la mort car ils ne peuvent supporter la mort ; c’est une idée qu’ils ne peuvent supporter. Si le Mystère du Golgotha n’avait pas eu lieu, ils auraient déjà atteint leur but depuis longtemps : ils resteraient dans les corps après la mort. Elles auraient ainsi vaincu l’évolution humaine sur terre, ils en seraient devenus les maîtres. Ils veulent nous déposséder de notre existence.

Quant à la pensée, celle-ci est en fait une activité du corps éthérique. La pensée la plus ordinaire est une activité des organes de l’éther de son (éther chimique ou de nombre). La pensée qui s’exprime en mots n’est qu’un fantôme, de la même façon que les sons physiques ne sont que le fantôme de quelque chose de plus élevé. Les mots ont leur source dans l’éther de son. Les tons ou les sons ne sont que les ombres des vibrations des pensées. L’activité sonore du corps éthérique qui s’exprime dans la « pensée en mots », est une activité dynamique, créatrice, un minuscule reflet des accords cosmiques majestueux de l’Harmonie des Sphères.

Les membres éthérique manient et suivent les membres physiques. Quand on pense, l’éthérique dans le cerveau exécute un mouvement. La partie physique du cerveau est enchaînée, comme Prométhée. Les mouvements du cerveau éthérique produisent de subtils mouvements dans les liquides de l’organe pĥysique du cerveau.

Les processus électriques qui ont cours dans le système sont le produit de l’activité du double ahrimanien et ressemblent aux processus binaires dans les composants d’ordinateurs. Les nerfs fonctionnent selon un tel système on/off, d’inversion de potentiel de membrane quand l’influx nerveux passe. Dans le rapport de l’EDVAC, le successeur immédiat de l’ENIAC, ce fait est mentionné, pour justifier l’emploi des puissances de deux, qui nous guide vers le système binaire.

On pense de plus en plus comme des ordinateurs, du fait des efforts incessants du double – cet être ahrimanien qui habite notre corps est capable de lier sa (notre) pensée aux processus électriques qui se déroulent dans notre cerveau et notre système nerveux. Ainsi, par l’intermédiaire des êtres humains, la pensée peut être attirée par un domaine ahrimanien étranger, appartenant à la Bête Binaire. Après avoir été vidé de l’esprit par Bacon et le système binaire (qui colporte le mensonge selon quoi toute connaissance peut être ramenée à des séries de A et de B), les mots commencent à nouveau à s’emplir d’esprit  – mais pas de l’esprit des puissances divines. L’harmonie de l’éther de son qui s’exprime en un reflet dans la pensée et la parole humaines, est précipitée dans la sphère électromagnétique, sous-physique, où son essence qualitative-numérique pleine de vie est transformée en nature binaire, morte et mécanique.

Le cerveau est facilement perturbé, étant très fragile.  Les impulsions électriques dans le système nerveux et le cerveau témoignent de cette interférence de la part du double dans la pensée humaine.

Le corps humain est une antenne – et, qui plus est, une antenne très sensible ! Il capte continuellement des milliers d’émissions et de communications – qui polluent l’atmosphère électrostatique et électromagnétique ambiante. Notre cerveau n’a aucune protection contre ces radiations et émissions. La vie psychique est déjà très ralentie et abrutie par cette pollution. Le sens de compréhension de ce phénomène en est déjà affecté et endommagé. L’organisation de la tête en particulier est très vulnérable à l’électricité. L’une des stations émettrices les plus importantes est l’ordinateur. Quand un ordinateur est branché, tous les processus électriques qui constituent le fonctionnement de son intelligence artificielle, sont émis dans l’environnement immédiat sous forme d’ondes électromagnétiques. L’ensemble des processus électriques très rapides qui composent l’intelligence binaire de la machine pénètrent son système nerveux et s’y reflètent  L’opérateur d’ordinateur devient ordinateur. Des billions et des billions d’impulsions électromagnétiques , représentant des séries de A et de B et vibrent à travers l’atmosphère de la terre et vont même au-delà des planètes extérieures. C’est là une moitié de l’image réelle. L’autre moitié consiste dans le fait que ces impulsions binaires se propagent aussi dans notre système nerveux.  La submersion du système nerveux par un raz-de-marée de pollution électrique fait que l’homme ne peut plus penser normalement. Le danger est que la volonté humaine tombe sous la domination des forces ahrimaniennes présentes dans les produits de la technologie. L’Électricité a expulsé des nerfs de l’homme tout ce qui tendait vers le spirituel. Ce raz-de-marée n’est pas aléatoire, il est graduellement ordonné en un tout cohérent par la technologie binaire, par l’assemblage des ordinateurs en un système d’intelligence géant et unique. Le double est en train de prendre possession du système nerveux humain et de le mettre en relation intime avec les ordinateurs binaires. L’homme perd ainsi le contrôle de sa nature physique et de ses processus vitaux. L’électricité est une force tout à fait immorale, l’ordinateur n’est pas un objet neutre.  On ne doit pas par contre se priver d’une bonne lampe le soir. Or jamais la musique eurythmique ne devra être traduite en disque laser ou autre moyen de contrôle binaire. Là le goût esthétique de l’homme s’égare totalement et nécessite rien moins que l’intervention des dieux ! Il est souvent nécessaire d’utiliser des appareils qui finiront par étouffer les aspects plus spirituels de nos activités. Il faudrait vite développer des machines et des appareils à la mesure de l’homme.

Il faudra que l’électricité soit reconnue dans sa vraie nature : force sous-naturelle, sous-physique, foncièrement immorale et mauvaise. Il ne faut pas y glisser avec elle. Il faudra pouvoir affronter Ahriman dans le monde.

Offline

 

#24 2007-02-17 22:58:09

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Lucifer, Ahriman et Sorat ou la trinité du mal dans  l’anthroposophie de Rudolf Steiner


Considéré par plusieurs comme le plus grand initié du XXe siècle, Rudolf Steiner (1861-1925) est le fondateur l’anthroposophie, ou Science Spirituelle, qui se veut une Science du Graal, un renouveau des courants rosicrucien-alchimique, manichéen, platonicien et aristotélicien, une connaissance spirituelle de l’évolution cosmique et humaine qui passe par une compréhension nouvelle de la réincarnation et du karma. Clairvoyant et rigoureusement scientifique, Rudolf Steiner a décrit les rapports entre les réalités spirituelles et le visible. Il a compris que le bien n’est pas simplement l’opposé du mal mais qu’il naît plutôt d’une tension créatrice entre deux extrêmes. Selon lui, nous sommes présentement, et plus que jamais, impliqués dans une lutte de dimension cosmique menée par l’inspirateur de la Science Spirituelle et serviteur du Christ, Michaël, pour préserver l’équilibre entre les deux pôles du mal : l’Ange Lucifer (la fausse Lumière) et l’Archange Ahriman-Satan (dieu de la Mort). Mais au-delà de cette opposition factice se dresse un troisième adversaire encore plus élevé : la Puissance Sorat, l’Anti-Christ, ou la Bête, le chef des hordes de sauterelles apocalyptiques que constituent les Archées déchus, les Asuras des hindous.  Michaël est un ardent défenseur de la liberté humaine et ne peut donc intervenir à notre place ; il attend notre action.

Cet article, qui ne prétend pas être représentatif de l’ensemble de l’œuvre de Steiner, constitue la première partie d’un triptyque portant sur l’activité des êtres spirituels déchus, Lucifer, Ahriman, Sorat et les Asuras, dans l’évolution humaine jusqu’à nos jours. Je crois qu’une telle symptomatologie des Signes des Temps permet d’accroître notre conscience du spirituel et de développer les forces nécessaires pour tirer un bien de tout ce mal car, après tout, il n’est aucun bien dont ne puisse sortir un mal ni aucun mal dont ne puisse sortir un bien.

Lucifer et Ahriman
Ce n’est pas à l’homme que nous sommes affrontés, mais aux Autorités, aux Puissances, aux Dominations de ce monde de ténèbres, aux esprits du mal qui sont dans les cieux.
(Épîtres de Paul aux Éphésiens, 5 : 12)
Lucifer et Ahriman sont des êtres spirituels appartenant à des hiérarchies très élevées qui rejettent le fondement même de l’évolution cosmique. Ils ont en fait été commandés dans la nuit de temps par les hiérarchies supérieures afin d’initier le germe de la fermeture sur soi , de l’égoïsme, du mensonge et de la révolte contre le cours de l’évolution voulu par les dieux. Ces êtres des ténèbres ne sont pas plus là pour faire le mal qu’un train est fait pour user les rails : le mal est un effet secondaire de leur activité. Ils servent à ce qu’on se réveille, à ce qu’on redouble d’efforts spirituels, de même que les symptômes d’une maladie servent à alerter qu’il est urgent de mieux comprendre le corps et l’être humain total via la compréhension de ses pathologies.
Lucifer a son domaine dans l’Astral, le monde des désirs et des émotions que l’on partage avec les animaux mais aussi avec les Anges du Ciel, les Anges de la Terre (Deva) et les Élémentaux. L’Archange Ahriman a pour domaine l’Éthérique, le monde des forces formatrices de la nature et des forces vitales des vivants, dont est fait le corps physique des Anges, des Dévas et des Élémentaux. Lucifer est le mal qu'on retrouve à l’intérieur de soi ; Ahriman est le mal qu’on trouve à l’extérieur de soi, derrière les apparences. Lucifer, c’est la totalité des êtres spirituels qui l’ont suivi dans son infatuation égoïste. Certains d’entre eux favorisent notre spiritualisation, d’autres ne font que nous induire en erreur, flatter notre vanité et notre orgueil égoïste et nous inciter à délaisser nos responsabilités terrestres en nous faisant croire qu’on est déjà parfait, suscitant des débordements mystiques, des fièvres délirantes, des hallucinations, une régression dans les visions de l’ancienne clairvoyance atavique, instinctive, lunaire . Ahriman, c’est la totalité des êtres méphistophéliques ayant choisi la rébellion satanique contre le cours normal de l’évolution cosmique. Ce sont des forces de destruction qui agissent normalement dans les phénomènes de mort et de décomposition, de naissance même, mais dès qu’ils sortent de leurs limites naturelles, ils détruisent la vie du corps, de l’âme et de l’esprit en suscitant la soif de pouvoir, de plaisir et de confort, l’intellectualisme, la science matérialiste et la peur (du spirituel).

Steiner n’a pas inventé cette polarité des forces du mal : en fait, le mazdéisme persan (-4000) conçoit deux représentants du mal, Az (Lucifer) et Ahriman (Satan), tout comme Mani (216-272) le fit beaucoup plus tard dans son christianisme manichéen .  Le Serpent dans le Jardin, le Séducteur, le Tentateur, c’est Lucifer. Ahriman est le Dieu de la Mort, Mammon, dieu du monde matériel, inférieur, souterrain (Hadès-Pluton). L’Apocalypse de Jean raconte qu’après avoir été terrassé dans l’Abîme, le Dragon revient sous la forme de deux Bêtes : la Bête de la Mer (à sept têtes et dix cornes) et la Bête de la Terre (à deux cornes, dures comme l’acier), cette dernière annonçant l’Antéchrist, le Démon solaire du nom de Sorat, l’antithèse absolue du Christ. Dans la mythologie égyptienne, Lucifer correspond à Set, qui tua son frère Osiris , alors qu’Ahriman emprunte les traits du Typhon. Dans la mythologie grecque, Lucifer et Ahriman correspondent respectivement aux deux périls qui menacent Ulysse dans son périple initiatique à bord du Calypso : Charybde, le tourbillon des passions, et Scylla, les écueils du matérialisme. 

Première partie : Lucifer
Lucifer est un être extrêmement ambigu : parmi les Anges déchus lucifériens, il y a des êtres démoniaques mais aussi les êtres exaltés de sagesse, mi-hommes mi-dieux, extraterrestres, qui furent de grands enseignants pour l’humanité alors qu’elle était encore à un stade infantile. La perle de leur enseignement est la sagesse des douze boddhisattvas, qui tel un calice zodiacal porte l’Ego solaire du Christ. Comme Prométhée apportant le feu des dieux aux hommes, Lucifer est un « Porteur de Lumière » (Phosphoros); or il n’est pas la Lumière elle-même car, comme Jean l’indique au début de son Évangile, cette Lumière n’est autre que le Christ. Lucifer et le Christ sont en fait des frères jumeaux ; or on sait combien deux frères peuvent être différents. Dans un passé très lointain, au cours de la période cosmique que Steiner nomme l’ancien Soleil , le Christ s’est uni au Logos (le principe créateur du Cosmos) dans un élan de sacrifice de soi pour la Création. Lucifer voulut quant à lui tout illuminer de la lumière de son intelligence, de son indépendance et de son égoïsme sans borne. Il chuta ainsi de sa planète Vénus et tomba sur Terre. Ayant suivi Lucifer dans son esprit de mensonge et sa révolte, une part des hiérarchies commença dès l’ancien Soleil à prendre du retard par rapport à l’autre part qui poursuivit son développement.

Dans l’ancien Soleil, Christ était un dieu intérieur/'inférieur', lié à l’âme humaine. Il est devenu un dieu supérieur en s’unissant au Cosmos en devenant le Verbe créateur, la Parole, le Logos. Les voies de Lucifer et du Christ se sont croisées au moment du mystère du Golgotha. Christ est redevenu un dieu intérieur/'inférieur' en s’unissant à l’âme humaine. Lucifer, de dieu du monde inférieur, est devenu cosmique depuis le Mystère du Golgotha. Christ au commencement était un Dieu intérieur, inférieur, mais en s’unissant au cosmos il est devenu un Dieu cosmique, supérieur. Lucifer dispense désormais la connaissance du Christ. Cet éclairage du Christ par la connaissance du monde donnée par Lucifer (dieu supérieur, solaire, extérieur cosmique).

Au cours de la période cosmique suivante, l’ancienne Lune, une grande guerre éclata au Paradis entre ces deux factions des Anges : la légion retardataire menée par Lucifer, et la seconde menée par Michaël (qui n’était alors qu’un Ange). Cette guerre se solda par la victoire des Anges michaëliques, qui s’étaient séparés de la Terre afin d’agir sur elle à distance, sur les Anges rebelles qui entraînèrent dans leur chute le tiers des Anges. Les êtres retardés de l’ancien Saturne sont les Archées déchus, les Asuras ; ceux de l’ancien Soleil  sont ahrimaniens, les Archanges déchus ; et de l’ancienne Lune sont les Anges déchus, lucifériens .

Après les périodes cosmiques de l’ancien Saturne, l’ancien Soleil et l’ancienne Lune, vient la Terre. Son développement se divise en sept Grandes Époques : Polaire (-68 707), Hyperboréenne (-53 687), Lémurienne (-38 467), Atlantéenne (-22 347), Post-Atlantéenne (de -10 000 à 8000 de notreère), plus deux autres Grandes Époques qui restent à venir. Durant l’époque Polaire, Adam était uni à Ève, la Vierge Terre Mère, comme par un cordon ombilical ; c’est pourquoi on dit d’Adam qu’il était Fils de la Vierge et du Christ qu’il est le second Adam. En Hyperborée, Adam était mâle-femelle, à l’image de l’Eloha lunaire Yahvé. C’est à cette époque que le soleil d’aujourd’hui se sépara de la masse terre-lune. Durant l’époque Lémurienne, Ève fut « extraite d’une côte d’Adam », ce qui signifie qu’elle est issue de la même « substance d’Ego », c’est-à-dire du sang rouge, capable de supporter un Ego. C’est à ce moment que la lune actuelle fut éjectée de la Terre en train de se minéraliser. Une part de l’humanité commença à se réincarner en Lémurie, mais une autre part resta en retrait, en attendant les conditions plus denses de l’Atlantide, qui permettront d’acquérir la conscience de veille, l’intellect individuel, gage de liberté. Ces retardataires sont les Veilleurs de la Bible , les fils de Seth (fils de Dieu) qui s’unirent sexuellement aux filles de Caïn (filles des hommes). Ils se mêlèrent au reste de l’humanité et, comme Prométhée offrant aux hommes le feu des dieux, ils lui permirent de se diviniser en empruntant la voie de la liberté, pour enfin dépasser l’humanité bon enfant de Yahvé (Zeus).

Un récit kabbaliste raconte qu’avant Ève, Adam eu une première femme : Lilith. Lasse d’être attachée aux côtés d’Adam, elle se déchira de lui, se fit pousser des ailes et s’envola, le laissant seul et bien triste. Elle forniqua jour et nuit avec Lucifer, égorgeant à mesure ses rejetons . Pour apaiser Adam, Yahvé créa Ève, mais Lilith se mit en colère et s’unit à la forme du Serpent pour aller dans le Jardin tenter Ève, lui promettant que s’ils prenaient du fruit défendu, ils en obtiendraient la sagesse et deviendraient comme des dieux. L’Archée Lilith joue sur l’ambiguïté sophia/sapiens/serpens ; elle se prend pour la divine Sophia , qui est en fait d’une hiérarchie céleste supérieure, celle des Kyriotetes (Esprits de Sagesse), trois degrés au-dessus des Archées.

La tentation par le Serpent Lucifer et la Chute de l’Homme remontent au milieu de la Lémurie. La Bible dit que c’est Ève qui tenta Adam, or cela signifie que l’âme humaine – qui est toujours représentée par une femme - comprit son pouvoir de séduction et en usa pour se satisfaire. C’est ainsi que Lucifer a injecté les passions égoïstes dans le désir : le désir de nourriture, de plaisirs, de possession, la jalousie, l’obsession, etc. L’intelligence, la pensée individuelle qui initie l’expérience personnelle, commença alors à se développer unilatéralement, tel un cancer, étouffant l’intuition profonde. La Chute au sens large signifie donc la vulnérabilité de l’homme à tous les niveaux : dans la volonté, la Chute a entraîné le déclin moral et le péché en général ; dans la pensée, c’est l’erreur et le mensonge ; dans le sentiment, c’est le manque d’amour et le cynisme ; dans la perception, c’est l’émoussement des sens et la surestimation du matériel ; dans les processus vitaux, c’est la maladie ; dans le corps physique, c’est la mort (la fin de l’immortalité) ; enfin, dans la personnalité humaine, c’est l’obsession.   

Le fait d’avoir choisi de prendre le fruit de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, l’Arbre de la Dualité, l’Arbre de Mort, nous bloqua l’accès à l’Arbre de Vie, qui représente l’immortalité ainsi que le pouvoir sur les forces éthériques supérieures. Depuis, les processus éthériques et métaboliques sont gardées par des entités spirituelles ; l’homme n’y a plus accès. Sans ce blocage, nos corps éthérique et physique auraient vite fait de dégénérer sous l’effet chaotique des passions et des pensées. Yahvé voulait nous protéger du piège de la Chute dans l’expérience sensible en nous offrant non pas le Fruit de la Connaissance (l’Expérience) mais la Connaissance elle-même. Cette Connaissance, contrairement à l’Expérience, nous aurait permis d’entrer directement dans l’Éden . Parce qu’on a confondu le Fruit de l’Arbre de la Connaissance avec la Connaissance elle-même et qu’on a séparé le Fruit de l’Arbre, on s’est soi-même exclu du Jardin.  L’Arbre de Vie était agréable à l’œil (unité) ; l’Arbre de Mort était un délice pour les deux yeux (dualité). Lucifer, qui agit au niveau de la tête, nous ouvrit les yeux, y laissant entrer la lumière, ce qui révéla notre « nudité » (qui signifie en fait que l’Ego est à découvert, révélé). Ayant séparé ce qui était uni, on se trouva jeté dans la dualité de la matière (vies et morts, homme et femme, jour et nuit, temps et éternité, Ciel et Terre, Esprit et Matière). C’est cette même dualité qui est la condition première de l’Expérience de la Liberté individuelle. 

    Lucifer tenta Adam et Ève en leur offrant la lumière de l’intelligence, qui initie l’expérience individuelle. C’est en effet par la tête qu’on s’affranchit du corps et qu’on se dit un « Je ». Or l’effet excitant de Lucifer sur l’intellect menaçait de durcir l’individualité humaine trop tôt. Pour faire contrepoids à l’activité de Lucifer (l’un des six Élohim solaire) sur l’activité cérébrale, l’Eloha lunaire et Créateur de l’homme, Yahvé, créa la lune. La lune est liée à la formation du corps, la reproduction, la génération et l’hérédité. Lucifer n’a de pouvoir que sur la tête ; il n’a aucun pouvoir sur les forces lunaires et yahviques de l’hérédité physique et de la corporéité. C’est pour contrer l’activité de Lucifer divisant les sexes et les races que Yahvé créa la lune, établissant ainsi les liens de sang. En divisant les sexes, un sexe introverti féminin et un sexe extroverti masculin , Lucifer espérait déclencher une guerre des sexes, semer le désordre, le diabole. Par l’union charnelle des opposés sexuels complémentaires, symbole de l’amour infini qui est à l’œuvre dans la création, Yahvé a réuni ce qui a été séparé par Adam sous l’influence de Lucifer. On peut constater par soi-même que les premières bases de l'amour sont liées à la famille, au sang, à l'hérédité, donc à la lune. Le seul moyen de transformer l’égoïsme en altruisme était de faire de l’amour, qui porte vers l’union des opposés, le moteur de la vie, faisant en sorte que les sexes doivent obligatoirement s’unir pour se reproduire. L’amour s’est d’abord manifesté à travers l’instinct naturel de la sexualité physique. Il devint ensuite Éros - l'aspect de l’amour plus lié à l'âme et à l’astral – pour enfin se réaliser dans l’Agape : l'amour le plus pur fondé sur la loyauté entre deux Ego voulant se connecter à la destinée de l’autre. Par la seule influence de Lucifer, la liberté et l’individualité auraient fait de nous des égoïstes prématurément. Yahvé fit en sorte que l’autre sexe devint l’être aimé, étendant l’amour de soi aux liens amoureux, puis à la famille, à la tribu, à l’ethnie, à la race . C’est seulement beaucoup plus tard que Jésus-Christ put libérer l’amour de l’emprise des liens de sang pour le fonder désormais sur une base individuelle  et ainsi le rendre à l’universel humain, renouvelant enfin l’Ancienne Loi de Yahvé.

Lucifer se serait incarné dans un corps humain en Chine vers l’an 2000 avant notreère. Il aurait été le premier homme à comprendre les lois cosmiques par ses propres facultés logiques et à pouvoir les formuler. Il posa ainsi les bases d’une doctrine qui se répandit dans tout le monde oriental : le paganisme. Ce paganisme, dans lequel l’homme se sentait comme un membre du cosmos , fut le terreau dans lequel se développa le judéo-christianisme, qui, tel un oasis dans le désert, amena la première véritable impulsion morale. Toute l’époque Égypto-Chaldéenne-Babylonienne (-2907 à -747), placée sous le signe du Taureau, est le témoin de la grande tradition de sagesse luciférienne . Par exemple, Mithra, sacrifiant le Taureau correspond à Michaël terrassant Lucifer. Les cultes d’une divinité solaire, fils d’une déesse mère lunaire , étaient en fait lucifériens, car le Christ et Lucifer ont la même Vierge-Mère. Le catholicisme, avec sa Madone qui porte l’Enfant, est une reviviscence du culte mithriaque, comme en témoigne le port de la coiffe mithriaque par les Papes et les évêques.  Mais c’est aussi cette grande sagesse païenne « porteuse de lumière », mère des grands mythes et philosophies grecques, qui permit aux premiers chrétiens gnostiques de comprendre le Christ. En effet, sans la connaissance du Christ cosmique et sans l’aspiration luciférienne à vouloir remonter vers les cieux, la fonction du Rédempteur ne va pas de soi. Or la fuite du monde vers le spirituel, que valorisent Platon et les gnostiques (tous platoniciens), de même que le désir de mettre un terme aux réincarnations pour atteindre le nirvâna, témoignent d’un rejet de l’incarnation typiquement luciférien. Certains gnostiques affirment même que le Christ ne s’est jamais incarné et d’autres qu’il n’a jamais été crucifié! La Théosophie  de Helena Petrovna Blavatsky, qui présente Lucifer comme le Maître spirituel et Illuminateur ultime, a pris un tournant redoutablement luciférien avec Annie Besant et Alice Bailey. Imitant les gnostiques, la Théosophie attribue les traits lucifériens négatifs au Créateur du monde matériel (le Démiurge de Platon), elle identifie la matière et son créateur au mal et la lumière spirituelle à Lucifer. L’ancienne Gnose préchrétienne est le Graal de la Théosophie : c’est un Graal luciférien puisqu’il ne porte pas en lui le sang du Christ, parce que sa Sagesse luciférienne, tournée vers le passé, n’a pas été transformée par l’Amour du Christ. Pourquoi la Théosophie rejette-t-elle Yahvé et le Christ? Parce qu’ils sont à l’origine de la douleur, la maladie, la mort et le karma. En Lémurie, Yahvé a compensé l’introduction de l’égoïsme dans le désir en imposant la mort, la maladie et la douleur comme symptômes indiquant que les passions ont causé du tort au corps. Les injonctions de Yahvé « Si vous en mangez, vous mourrez », « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front » et « Tu enfanteras dans la douleur » ne signifient rien d’autre que cela. En Atlantide, le Christ a implanté la loi morale du karma en opposition au mal conscient rendu possible la première fois au milieu de l’époque atlantéenne via l’influence durcissante d’Ahriman sur l’ego et l’intellect humain. Le karma, la rétroaction des actes, paroles et pensées sur leur émetteur, nous apprend la loi morale cosmique selon laquelle on récolte ce que l’on a semé. Rejeter Yahvé et le Christ est donc puéril car les maux douloureux qu’ils nous imposent demeurent les seuls moyens pour l’Homme de prendre conscience des conséquences de ses passions, d’apprendre de ses erreurs pour se parfaire.

Dans la légende du Graal, Lucifer prend les traits de Klingsor, le mage noir armé de la Lance du Destin , s’en servant comme d’un bâton phallique dans ses rites de magie sexuelle.  Dans son jardin des plaisirs, Klingsor appâte les chevaliers du Graal avec des femmes sublimes, les entraînant sur la voie de la magie sexuelle/noire. Amfortas, Roi du Graal, tentera de libérer les chevaliers prisonniers ayant succombé à la tentation mais se laissera envoûter par les charmes sensuels des femmes du Jardin de Klingsor. Furieux d’avoir été séduit, Amfortas lance ses chevaliers contre les troupes de Klingsor, mais, dans un moment d’inattention, il perd la Lance aux mains de Klingsor qui le blesse au testicule avec la Lance empoisonnée. Puisque « le roi et son royaume ne font qu’un », le royaume du Graal devint une terre gaste (gâtée, pourrie), malade, en attente de guérison, comme son roi.  Seul Perceval saura vaincre Klingsor, récupérer la Lance et guérir le roi. La morale de cette histoire est qu’Amfortas n’aurait pas dû se lancer dans une chasse aux sorcières mais aurait plutôt dû regarder en lui-même, être attentif à sa propre vulnérabilité liée au penchant humain très fort pour la quête de plaisirs et, à plus forte raison, la quête de satisfaction sexuelle, représentée ici par la blessure au testicule. C’est cette même blessure, comme une épine enfoncée profondément dans la chair, qui causa la division intérieure et la répression d’une part de la conscience dans l’inconscient. Amfortas n’aurait pas dû non plus utiliser la Lance (les forces spirituelles) pour se venger . Perceval ne s’en servit que pour guérir le roi, après quoi il la rangea aussitôt. Encore aujourd’hui, les influences magiques de Klingsor rayonnent de par le monde, à partir de Chastel Merveil, le château de Kalot Bobot à Terra de Labur en Sicile . Par l’union de Klingsor avec Iblis, épouse d’Eblis le Lucifer islamique, des influences durcissantes (lunaires) irradient la planète à partir de nombreux centres de magie noire, causant la formation de fibres mortes et inconscientes dans l’âme (astral), échappant au pouvoir de l’Ego, nous ouvrant à l’influence de démons, de fantômes et de spectres . La tâche qui nous incombe est de les revivifier, les éclairer en s’ouvrant à la lumière du Christ.

Si Lucifer n’avait pas injecté l’égoïsme dans le corps astral humain, on n’aurait jamais connu les bassesses dont l’humain est aujourd’hui capable. On serait en accord parfait avec la volonté des hiérarchies célestes, mais on serait resté des êtres sans autonomie, de belles effigies sans liberté, des automates de bonté. Sans l’indépendance et l’autonomie individuelle, qui impliquent une césure avec la volonté des hiérarchies supérieures, on n’aurait jamais pu développer le libre-arbitre. Un amour vrai doit venir librement, sans contrainte. Or la liberté, comme Lucifer, doit être sauvée de l’égoïsme, transmutée par l’amour. Lucifer est représenté par le bon larron crucifié à la droite du Christ à qui il demanda : « souviens-toi de moi lorsque tu entreras au Ciel » , ce à quoi le Christ répondit qu’ils y entreraient tous les deux en même temps. C’est donc dire que Lucifer est racheté lorsque le corps astral et l’âme humaine qu’il a corrompus regagnent la pureté (catharsis) de la Vierge Sophia, lorsque l’âme humaine (Isis-Sophia-Perséphone), tombée aux mains de Lucifer, renaît de sa mort tragique. Réaliser le Graal implique de transformer le cosmos passé de Sagesse luciférienne en un cosmos futur d’Amour christique. On atteint le Graal en ravivant sa conscience d’être, comme Lucifer, un être spirituel déchu, en vainquant les forces diviseuses du Serpent, en laissant le Christ vivre en soi , bref en devenant graduellement un Graal (gradalis signifie « graduel »). Le salut de Lucifer est le secret de l’Esprit Saint : une fois la Liberté transmutée par l’Amour, l’individualité héritée de la force diviseuse du Serpent deviendra pure comme la Colombe, un véritable Esprit Sain, à la fois saint (holy) et guérisseur (healing).

Pour en savoir plus…
STEINER, Rudolf (écrits et recueils de conférences)
2001    The Holy Grail: selections from the works of Rudolf Steiner
2001    The Goddess: selections from the works of Rudolf Steiner
1919    Lucifer et Ahriman
1910    La Science de l’Occulte
1909    The Deed of Christ and the Opposing Spiritual Powers: Lucifer, Ahriman,
Mephistopheles, Asuras
1906    The Temple Legend: Freemasonry and related occult movements
1905    The Occult Movement of the Nineteenth Century
1904    Mythes et légendes et leurs vérités occultes
1904    Cosmic Memory

NESFIELD-COOKSON, Bernard
1998    Michael and the Two-Horned Beast: the challenge of evil today in the light on Rudolf Steiner’s science of the spirit.

PROKOFIEFF, Sergei O.
1993    The East in the Light of the West. Two Eastern Streams of the Twentieth Century in the Light of Christian Esotericism. Part 1: Agni Yoga.

SEASE, Virginia et Manfred SCHMIDT-BRABANT
2003    Paths of the Christian Mysteries: From Compostela to the new world.


ANNEXE IX :
Ahriman : de l’Atlantide à la fin de notre grande époque post-atlantéenne 
David Veilleux

Cet article est la deuxième partie d’un triptyque portant sur le rôle des êtres spirituels Lucifer, Ahriman, Sorat et ses Asuras dans l’évolution humaine. Selon l'Anthroposophie, le courant spirituel initié par le philosophe et guide spirituel Rudolf Steiner, il existe un plan divin. Or la liberté humaine ne peut s’exercer que dans la tension créatrice entre les pôles de Lucifer et Ahriman , croissance et mort, chaud et froid, création et destruction, mysticisme exalté et matérialisme scientiste. Pour comprendre l’évolution humaine et ainsi savoir lire les signes des temps, il faut remonter aux origines spirituelles des événements matériels historiques de telle façon que le déroulement de l’histoire se révèle comme étant l’expression extérieure des métamorphoses spirituelles de l’humanité, de la terre et du cosmos.

Ahrimane en Atlantide
Au milieu de l’Époque lémurienne, Lucifer a introduit l’égoïsme dans les désirs, entraînant Adam dans sa chute. Au milieu de l’époque atlantéenne, Ahriman a suscité le durcissement du premier germe du moi, entraînant la possibilité du mal - contre laquelle le Christ a implanté la loi morale du karma : la rétroaction des actes, paroles et pensées sur leur émetteur. Une partie de l’humanité a commencé à se réincarner en Lémurie, mais une autre partie est restée dans les mondes spirituels, en attendant les conditions matérielles plus denses de l’Atlantide pour s’incarner dans un corps doté d’un cerveau plus matériel, permettant de développer l’intellect individuel. Ces derniers sont les fils de Dieu (fils d’Abel-Seth), les Veilleurs qui s’unirent aux filles des hommes, de la matière (filles de Caïn). De cette union naquirent des géants, les rakshasas, qui, en leur enseignant les rudiments de la magie, séduisirent les Atlantes et les menèrent dans les affres cataclysmiques de la magie noire. Ils leur enseignèrent notamment comment se réincarner dans un corps physique créé magiquement en manipulant l’activité de l’éther  dans la croissance du corps physique, contournant ainsi le circuit naturel de la reproduction humaine ainsi que la loi du karma. Des formes humaines naines et géantes, comme les Néphilim du texte de la Genèse, furent engendrés par suite de l’abus de ces forces éthériques de croissance. Ainsi, en dévoyant les Mystères atlantes de Vulcain , très attachés à la matière, Ahriman établit les premières écoles de magie noire. Les Atlantes accumulaient et distribuaient la force universelle du Tao, ou Vril, l’éthérique, à travers des réseaux de cristaux géométriquement et géographiquement disposés, dans le but de contrôler les forces des éléments, transporter les individus et les denrées et, sous le contrôle d’élites mégalomanes, pour manipuler l’esprit des masses. Alors que la Lémurie fut détruite par le feu souterrain déchaîné par les passions humaines, l’Atlantide fut inondée par le Déluge (-10 000) causé par l’abus des forces des éléments, mises au service de la magie noire la plus démesurée.

La corruption par Ahriman des Mystères de la grande époque post-atlantéenne
Environ dix mille ans avant notreère, notre civilisation émergeait du déluge. 6000 ans avant notreère, en contrepoids à la culture luciférienne  omniprésente, des érudits bâtirent des obélisques, des tours de Babel , des tours d’ivoire du haut desquelles ils développaient une science ahrimanienne de l’astronomie et des lois cosmiques. Les mystères commencèrent à dégénérer : les mystères de Mars se changèrent en sacrifices d’enfants, ce que symbolise le Minotaure du labyrinthe de Crète - l’inversion satanique du Temple de Salomon. Les mystères de Vénus, où se pratiquait la prostitution sacrée, dégénérèrent en magie sexuelle. La déviance des Mystères de Vénus est racontée dans la Bible dans la danse de Salomé à la cour du roi Hérode. Pour la récompenser, ce dernier lui concéda un voeux : qu’on lui apporte sur un plateau d’argent la tête de Jean Baptiste. Ce symbole représente aussi les mystères solaires corrompus, l’anti-Graal.

Peu avant l’an 666, des aristotéliciens gnostiques, chassés par l’empereur Justinien, trouvèrent refuge en Perse à Jundi Shapur (Gondishapur) où ils établirent une grande École de sagesse grecque. On y enseignait l’anatomie, l’astronomie, la chimie, les mathématiques et la philosophie. Les scientifiques de Jundi Shapur pratiquaient des formes perverties de méditation et de magie au cours desquelles Béhémot, ou Ahriman, leur apparaissait et les inspirait, déversant en eux son génie démoniaque instinctif et intellectualisé à l’extrême. Il leur inspira le matérialisme, la méthode scientifique moderne, le dualisme corps-âme , l’idée que l’âme ne survit pas à la mort et que la pensée n’est qu’un reflet passif de l’intellect universel. C’est grâce à leur traduction d’Aristote en arabe que celle-ci a pu arriver jusqu’à nous, or ils en ont fait un aristotélisme tronqué, rationaliste et matérialiste. Le but d’Ahriman était de provoquer la réalisation précoce de l’individualisation (âme-conscience), dont le développement ne devait commencer que vers 1414 pour culminer vers l’an 3000. Alors que Lucifer veut fixer notre attention sur le passé et nous ramener dans l’ancienne clairvoyance atavique, Ahriman veut précipiter le futur dans le présent prématurément.  Si l’école de Jundi Shapur n’avait pas été massacrée par des musulmans fanatiques, Ahriman aurait atteint son but et les techniques modernes comme le moteur à explosion, l’électromagnétisme, le nucléaire et l’ordinateur auraient vu le jour en 666 alors que l’humain n’était pas assez mûr pour gérer un tel génie instinctif et automatique. Notre développement spirituel aurait avorté. La famille Ben Jesu a pu échapper au massacre est s’est enfuie à Bagdad, où Al Rachid et plus tard Avicenne et Averroès poursuivirent la tradition rationaliste arabe. De là vient la méthode scientifique moderne de Francis Bacon, qui n’est autre que la réincarnation d’Al Rachid. Bacon a tué le spirituel dans le langage en postulant que toute information peut être traduite en code binaire, principe précurseur de l’ordinateur et de l’intelligence artificielle. Bacon imaginait un futur où le progrès scientifique et le confort amené par les avancées techniques établiraient un paradis sur terre, une « nouvelle Atlantide » en Amérique. Depuis quatre siècles environ, le courant souterrain issu de Jundi Shapur répand le matérialisme, préparant ainsi l’incarnation d’Ahriman autour de 1998. Il apparaît que les mêmes impulsions que celles qui ont mené à l’établissement de l’académie de Jundi Shapur seraient derrière le triomphe du matérialisme historique de Marx dans le marxisme léninisme à l’origine du bolchevisme. Une part des intellectuels de Jundi Shapur se serait réincarnée dans les grands penseurs matérialistes du XIXe siècle. Une autre part se serait réincarnée dans les scientifiques concepteurs de la bombe atomique à Los Alamos, au Nouveau-Mexique. Le matérialisme ahrimanien de Jundi Shapur, en ce qu’il réalise le futur prématurément, est aussi à l’origine du développement de l’ordinateur et de l’intelligence artificielle à Silicon Valley.

En 1332, 666 ans après la chute de Jundi Shapur, deux puissants mages noirs du culte du Taotl mexicain, inversion satanique du Tao de l’Atlantide, se réincarnent en Philipe Le Bel , roi de France, et en le pape Clément V. Ce sont ces individus sanguinaires qui furent responsables de l’éradication des Templiers et, du coup, de leur projet social digne du plus grand idéal moral . Sous la torture, les Templiers perdirent conscience et leur Ego fut extrait de force, dissocié. Ce vide fut comblé par Baphomet-Ahriman et, sous l’effet de cette possession démoniaque, les tortionnaires ont pu leur extirper des faux aveux.

L’Archange Michaël fit tomber le Dragon pour la première fois dans l’Ancienne Lune , une autre fois lors de la chute des anges de Lucifer, une autre lors de la chute d’Adam par laquelle l’égoïsme pervertit son âme, puis une autre, causant des épidémies de bacille, de Peste et de variole, et enfin une dernière fois en 1879, jetant les Esprits des ténèbres, anges et archanges déchus, dans nos têtes, qui sont devenues leur nouveau champ de bataille . C’est Lucifer qui a été jeté des mondes spirituels dans la tête des hommes; Ahriman, lui, vient de sous terre.  Depuis 1879, des êtres ahrimaniens  s’incarnent dans des individus hauts placés des sphères politico-économiques et influencent leur volonté inconsciente de façon à ce que le système global réprime toute impulsion de renouveau social. D’autres êtres ahrimaniens influencent l’intellect des matérialistes, d’autres ravalent l’humanité à son identification à la race et à la nation, d’autres enfin sont en fait les âmes de défunts qui, à cause de leur paresse, de leur matérialisme ou de leur immoralité, sont temporairement utilisés par Ahriman comme des instruments de destruction. Michael respecte à ce point notre liberté qu’il ne peut rien faire pour nous sauver du Dragon si nous ne le combattons pas en nous-mêmes. Or il faut comprendre qu’il ne s’agit pas d’éradiquer le mal mais de le transformer.

L’influence d’Ahriman est sans cesse croissante. Son domaine étant la matière, il inspire la pensée matérialiste, non pas seulement le consumérisme, mais aussi l’entendement du monde qui considère que les phénomènes matériels ont des causes strictement matérielles, physico-chimiques. Ahriman soude la pensée au cerveau, enchaînant l’individu au matériel. La pensée devient passive, un pâle reflet des impressions sensorielles. L’homme pense de façon abstraite, aride et intellectuelle, et se voit comme un animal intelligent (darwinisme) ou une machine biologique. Si Ève est séduite par le Serpent séducteur, le feu luciférien des passions, l’homme a la propension à servir Ahriman, Méphistophélès, l’intellect rusé et calculateur. Lucifer est chaud et gonfle l’égoïsme ; Ahriman est froid et sans âme. Ahriman voudrait pouvoir bloquer toute évolution spirituelle, nous enfermer dans la quête de confort, de plaisirs, d’avoirs, de savoirs, de pouvoirs, de prévisibilité, de structure, de formalité.

Le Gardien du Seuil
Le Seuil du spirituel se trouve à l’intérieur et à l’extérieur de soi : à l’intérieur c’est l’écran de la mémoire, à l’extérieur c’est le voile des apparences, la Maya. L’humanité a franchi le Seuil au début du vingtième siècle, avec la fin du Kali-Yuga et le retour éthérique du Christ qui, apportant avec lui les nouvelles facultés de clairvoyance permettant de le percevoir, annonce le début du nouvel âge de lumière. Or parce que l’humanité était mal préparée à cette traversée, les frontières du Seuil, qui normalement gardent les éléments subconscients sous le seuil de la conscience, ne sont plus aussi étanches qu’avant. Voilà qui explique la montée des troubles anxieux et des maladies mentales, laquelle doit nous apparaître comme un signe des temps. Le Gardien du Seuil nous cache le monde invisible, qu’on ne saurait voir sans frémir. On ressent sa présence lorsque, en s’approchant du Seuil, on est pris d’un brûlant sentiment de honte. En effet, le Gardien étant le produit des actes de nos vies antérieures et de notre vie présente, il se charge que notre karma nous revienne en bonne et due forme, du moins tant qu’on refuse de prendre sur soi cette responsabilité. Le Gardien est donc notre Double et il nous incombe de le transformer. Le double est un agrégat d’élémentaux constitués de nos pensées et impulsions de volonté qu’on ne maîtrise pas, dont on est inconscient, que l’on n’a pas transformé. Il faut toutefois prendre garde, car voir le Gardien en face, cette image hideuse de soi-même, est une expérience terrifiante, voire dangereuse. Voilà pourquoi une préparation morale adéquate est exigée avant de franchir le seuil par des moyens occultes. Si la pensée logique et la conscience morale ne sont pas assez fortes au moment de franchir le Seuil, une entité ahrimanienne entre en nous à notre insu, sous le seuil de la conscience, d’où elle nous influence. On revient alors avec un passager clandestin à son bord. Lorsqu’un scientifique étudie les propriétés de la matière, il déchire le voile des apparences sensibles et franchit le seuil séparant le matériel du spirituel pour déboucher dans le monde soi-disant subatomique, la sous-nature , le royaume des élémentaux ahrimaniens. Inconscient de l’existence de tels êtres, il en est d’autant plus vulnérable qu’il regorge de pensées matérialistes. Sous leur influence, il se sent plus intelligent, rusé et astucieux. Dans le meilleur des cas, il peut recevoir une idée d'invention géniale; dans le pire des cas, il devient « savant fou » ou tueur sadique. Caligula et les Césars ont exigé l’initiation sans préparation et sont devenus des tyrans mégalomanes. En l’absence d’un juste sens moral, l’individu devient haineux, dominé par un intellect mis au service de ses instincts de destruction.

La huitième sphère
Derrière notre monde se dresse un monde artificiel et spectral  créé par Lucifer et Ahriman : la huitième sphère. Lucifer a initié la création de la huitième sphère en préservant illicitement des formes-imaginations de l'Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle. Ahriman matérialise ces formes-imaginations en les remplissant de substance minérale et de forces formatrices, dites éthériques, volées à la Terre et à l’homme. Lucifer et Ahriman tentent d’attirer à eux un maximum d’âmes humaines et de matière terrestre, dans le but de faire avorter la transformation de la Terre en la future Jupiter – aussi appelée « Nouvelle Jérusalem », pour créer à la place la planète d’Ahriman, la huitième sphère. Lucifer et Ahriman s'emparent surtout de la matière de la tête, la matière la plus spiritualisée de tout le corps, et des forces éthériques qu’ils matérialisent. Pour empêcher que trop de matière terrestre et cérébrale ne tombe aux mains de Lucifer et Ahriman, l’Élohim Yahvé-Jehovah a créé la Lune comme contrepoids à la huitième sphère.  En créant la Lune, Yahvé a fondé les rapports humains sur la procréation, la reproduction et l’hérédité corporelle, toutes des forces lunaires. Ainsi, quelque chose qui est indépendant de la tête, plongeant ses racines dans les fondements mêmes du corps humain (l’hérédité), se transmet de génération en génération pour contrer l’activité de Lucifer.

L’intensification du phénomène ovni est un signe de l’incarnation imminente d’Ahriman. Les ovnis et les soi-disant extraterrestres sont des élémentaux  (gnomes, sylphes, nymphes, fées, etc.) déchus. Ils ont un corps éthérique et astral, mais leur volonté est entièrement dirigée par des hiérarchies angéliques déchues. Ahriman matérialise l’éthérique, causant ainsi la chute d’un grand nombre d’élémentaux dans les couches souterraines de la Terre, dans la sous-nature, constituée des forces éthériques déchues. Ce ne sont donc pas des extraterrestres mais des infraterrestres, ou intraterrestres. Les petits Gris à grosse tête et aux yeux ovoïdes savent manier l’éther-lumière déchu, l’électricité, le reflet de l’activité astrale de Lucifer. Les grands reptiliens maîtrisent l’éthérique via l’électromagnétisme, l’éther-chimique-sonore déchu, comme leur chef Ahriman. Les insectoïdes manipulent l’éther-vie déchu, les forces physiques atomisantes, et correspondent aux Asuras, dont l’activité collective constitue la Bête. Les élémentaux déchus cherchent à se matérialiser pour échapper à l’implosion de leur race. Ils enlèvent des humains pour voler les forces éthériques liées aux organes reproducteurs, placer des implants agissant (par électromagnétisme) dans le système nerveux et sensoriel des victimes, et pour se nourrir des forces de l’âme, qu’ils n’ont presque pas développées. Ils sont de même nature que le double et collaborent avec lui. Séduits par Ahriman, qui tente de nous entraîner dans la sous-nature, ils veulent s’emparer de la Terre et faire de nous leurs esclaves au lieu de suivre leur destin d’humains du futur. Si un nombre grandissant d’élémentaux choit dans la sous-nature et se retourne contre nous, c’est par notre faute, parce que l’égoïsme des technologies les fait choir et les « coince » dans la machine, dans la sous-nature. On peut les aider à retrouver la voie ascendante en pratiquant la Science Spirituelle (clairvoyance, dans l’astral), l’Art Objectif (clair-sentiment et clair-audience dans l’éthérique), et enfin par la Technique Morale (clair-volition ou magie blanche dans le physique).

    Steiner a révélé que les loges occidentales égoïstes répandent sciemment une culture matérialiste, de façon à exercer une influence calculée sur les masses. Après la mort, les individus matérialistes se retrouvent prisonniers de ces loges qui les utilisent pour leurs propres fins. Le spiritisme et la médiumnité, diffusant un « matérialisme spirituel », seraient des mises en scènes des loges occidentales ahrimaniennes. Tout penchant pour le matérialisme  (le scientisme, la science-fiction, le spiritisme, la médiumnité, etc.) incline vers la huitième sphère, où les âmes restent prisonnières. Steiner soutient que de « prêter l’oreille aux annonciations merveilleuses des clairvoyants visionnaires est la manifestation d'un amour pervers pour la huitième sphère ». Les régressions sous hypnose, les « thérapies de vies antérieures », les expériences de transe, de médiumnité, de double vue ou de « remote viewing », etc., témoignent de cette alchimie négative par laquelle de la substance terrestre et du cerveau humain sont transférés dans la huitième sphère. Les hallucinations causées par une disposition pathologique du corps, des drogues ou la pratique d’anciennes techniques de yoga, que l’homme moderne doit éviter, sont de même nature, synthétique et artificielle, que la huitième sphère. L’ancienne clairvoyance instinctive, atavique et visionnaire n’est rien de plus qu’une régression à l’état de conscience de l’Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle, qui s’estompa graduellement jusqu’à disparaître vers le 15e siècle. Il faut acquérir la pensée logique pour développer une science spirituelle clairvoyante adéquate. Les clairvoyants naturels manquant de pensée logique, qui seule permet de discriminer le réel de l’illusoire, s’égarent dans leurs visions, symptômes de la perte de leur volonté individuelle et de leur libre-arbitre dans la huitième sphère. Dans la médiumnité, par exemple, des élémentaux ahrimaniens, des entités d’une intelligence extrême, investissent le cerveau du médium alors que son propre Ego s’est éclipsé. Les êtres qui répondent aux questions sont des élémentaux ahrimaniens liés à notre futur. Leur fonction cosmique les lie à notre futur en ce qu’ils doivent transmettre les achèvements techniques d’une génération à l’autre. Lorsqu’ils s’infiltrent dans un médium, ils s’emmêlent dans le présent, mettant ainsi notre futur en péril. Des informations tout à fait justes peuvent être révélées par la médiumnité, mais celle-ci n’est pas une voie d’ascension spirituelle légitime . Les élémentaux ahrimaniens s’infiltrent dans le médium via ses émanations chimiques, que les parapsychologues appellent ectoplasme. À ce stade, un processus s’apparentant à la magie noire s’enclenche. Les médiums n’en sont pas conscients, mais le mage noir, lui, l’est tout à fait lorsqu’il conjure des élémentaux ahrimaniens, ses esprits familiers, à entrer dans ses émanations pour qu’ils réalisent ses désirs. Il se passe quelque chose de semblable dans l’hypnose : les suggestions de l’hypnotiseur déversent une charge subtile éthérique dans l’hypnotisé, de sorte que toutes les arrières pensées, même non-dites, de l’hypnotiseur sont reflétées dans l’esprit passif du patient. L’hypnose viole carrément le libre-arbitre et la volonté individuelle en transgressant les barrières de la conscience éveillée. C’est un jeu très dangereux qui mène ses pratiquants dans la huitième sphère, où ils resteront liés l’un à l’autre jusqu’à ce que ces liens soient dissous par la prise de conscience mutuelle du tort causé.

Aujourd’hui, tout est administré par des ordinateurs reliés en réseau par câble, ondes radio ou satellites. Ces derniers, en plus des fax, des ondes émises par les téléphones portables, télévisions, radars, guidage de missile, etc., bombardent l’atmosphère et le cosmos de milliards d’ondes électromagnétiques, faites de séries de 1 et de 0, utilisant la dualité du magnétisme et de l’électricité. Une entité gargantuesque est née : l’araignée du Net, faite de l’activité collective et « consciente » de tous les ordinateurs en réseaux. La pensée, après avoir été vidée de tout contenu spirituel par le système binaire, commence à nouveau à s’emplir d’esprit, non pas de l’esprit des puissances divines mais de l’esprit des êtres ahrimaniens qui habitent le monde souterrain, la sous-nature, constituée des forces mécaniques, électriques, magnétiques, nucléaires, et veulent nous y entraîner. Comme Ahriman qui veut posséder la planète, des démons ahrimaniens viennent de sous terre pour envahir notre monde et nous remplacer . Ainsi, un Double ahrimanien entre en nous peu avant la naissance. Le Double a son point d’impact dans l’électricité du système nerveux, liant ainsi notre pensée aux forces sous-naturelles de l’électromagnétisme géographique, d’une part, et des machines, d’autre part. Dans le développement technologique, le technicien n’est que l’instrument du Double ; seuls les démons ahrimaniens, infiniment intelligents, comprennent vraiment les ordinateurs.

L’influence d’Ahriman sur les rapports qu’entretiennent les humains avec la nature entraîne un nombre croissant de cataclysmes : éruptions volcaniques, inondations, tremblements de terre, par lesquelles les élémentaux manifestent qu’il est grand temps que nous nous éveillions à leur existence. Selon l’anthroposophe Bernard Lievegoed, le sommet d’activité des cataclysmes et du règne d’Ahriman se situe entre 2020 et 2040. L'Abîme sera grande ouverte, les démons vont entrer par milliers. Un règne totalitaire sera instauré, qui fera pâlir le national-socialisme et le bolchevisme. Manu sera réincarné pour mener la résistance, or sa seule présence ne garantit rien. Ahriman aussi sera incarné dans un humain. Toutes nos pensées, paroles et gestes influencés par les entités ahrimaniennes et lucifériennes concourent à la formation des corps physiques, éthérique, astral d’Ahriman. Ahriman est aussi incarné « macrocosmiquement » dans le réseau artificiel de l’électronique. Selon l’anthroposophe Patrick Steensma, sept aspects caractérisent la préparation de l’incarnation humaine d’Ahriman: 1) la suprématie de la pensée abstraite, à l’origine d’une vision du monde matérialiste et mathématique ; 2) la congélation des savoirs dans des archives, empêchant ainsi qu’elle ne vive dans nos coeurs; 3) la foi dans le quantitatif et les statistiques ; 4) l’activité intellectuelle ennuyée et dépourvue d’enthousiasme ; 5) l’esprit de clocher et le nationalisme ; 6) l’interprétation fondamentaliste des Écritures, qui, par son unilatéralisme, mène à une conception erronée d’un Jésus strictement humain, à une hallucination sans lien avec le Christ réel; 7) l’établissement d’écoles d’occultisme visant le réveil chaotique et sans préparation adéquate de la clairvoyance atavique, illusoire et hallucinée, tel qu’on peut le constater actuellement dans la tendance à chercher la clairvoyance dans les lignées héréditaires.

D’ici la fin de la cinquième époque culturelle, qui s’étend de l’an 1414 à 3577, vont émerger trois nouvelles facultés spirituelles, qu’Ahriman veut faire dévier : l’occultisme eugénique en Orient, l’occultisme hygiénique en Europe et l’occultisme mécanique dans l’Ouest. Selon Steiner, le bolchevisme aurait été planifié par des sociétés secrètes occidentales détenant de grands secrets concernant le futur de l’humanité, pour saboter la mission spirituelle de l’Europe de l’Est . L’Europe de l’Est est en effet destiné à développer les facultés d’hygiène psychique, une médecine de l’âme qui tient compte de l’influence des morts sur la santé des vivants. La vaccination contre toutes les maladies imaginables est un autre facteur nuisant au développement de cette faculté : en évitant l’expression des maladies karmiques, le karma se manifeste par un mal-être et une perte de sens qui nuisent au développement de l’âme. La croyance en une réalité spirituelle sera considérée comme une maladie mentale et le potentiel de développement psychique et spirituel sera dépisté dans les gènes et interprété comme une « disposition à la maladie mentale » nécessitant une médication appropriée.

Le développement de l’eugénisme occulte est donné instinctivement aux Orientaux, mais comme chacune des autres facultés, elles peuvent aussi être développées par l’effort et devront se contrebalancer mutuellement dans le futur. L’eugénisme occulte est dévoyé par l’utilisation des forces duelles, notamment celles du bien et du mal, du Sagittaire, ou forces de Minuit, dans le but de favoriser l’incarnation d’âmes mauvaises. La faculté eugénique occulte éclairée par une compréhension spirituelle des lois astrologiques de la naissance permettra au contraire de favoriser la naissance d’individus moraux. Les soi-disant “extraterrestres” s’arrogent le développement de l’eugénisme occulte en étudiant le clonage et la génétique .

Le mécanisme occulte qui sera développé en Amérique permettra de mettre des machines en mouvement en vertu de la loi de résonance que découvrirent John Keely, Wilhelm Reich et Nicolas Tesla au début du XXe siècle. La technique morale, forme de magie blanche, sera développée par certains individus qui pourront mettre des machines en marche en leur transférant « comme par magie » les ondulations rythmiques cosmiques des constellations de la Vierge et du Poisson, qui sont les forces du Matin et du Soir. Cette faculté leur viendra de leur qualité morale exceptionnelle, laquelle leur permettra de diriger l’action des bons élémentaux qui les entourent en permanence. Le développement déviant, égoïste et unilatéral des forces de l’occultisme mécanique entraînera la mécanisation sociale par laquelle les élites contrôleront les masses en paralysant toute tentative de soulèvement. Ahriman veut étendre cet occultisme mécaniste à toute la planète pour écraser le développement des deux autres facultés et s’arroger leurs pouvoirs. L’imposition des micropuces fonctionnant grâce à des cristaux ainsi que l’utilisation des technologies à extrêmes hautes et basses fréquences électromagnétiques, telles que le projet HAARP pour la manipulation de la conscience humaine, servent un tel agenda. Les loges occidentales ahrimaniennes savent que les forces géomagnétiques exercent une action excitante sur le Double, qui éclipse alors plus facilement l’individu. Elles savent aussi que cette action géomagnétique est très puissante et particulièrement mécanisante - donc puissamment liée à la sous-nature et au double - sur le continent américain, tout particulièrement dans les Rocheuses, le repaire d’Ahriman . Le flux constant d’ondes électromagnétiques dans lequel on baigne, couplé à l’effet excitant du géomagnétisme sur le Double, nous lie aux machines et aux entités ahrimaniennes telles que le Double. À proximité des machines émettant de l’électromagnétisme, les terminaisons nerveuses sont durcies et « meurent » car l’électricité et le champ magnétique font sortir des nerfs tout ce qui est spirituel. La pensée sera donc de plus en plus ahrimanienne. À l’avenir, l’homme et la machine seront de plus en plus étroitement liés. Sous l’assaut des forces ahrimaniennes, les humains risquent de perdre contact avec le spirituel et de se lier à la sous-nature, sur une voie d’émancipation descendante, contraire à la voie d’ascension spirituelle de la Terre. Une race matérialiste, animale et sans âme naîtra . Elle mènera la technoscience à son paroxysme, et ce dans tous les domaines. Ahriman fait déjà miroiter à ses « élus » le pouvoir que leur procurera ces technologies : « Si vous combinez tous les ordinateurs en réseaux, vous aurez l’omniscience, et vous pourrez contrôler le monde, être tout-puissants !».  On assiste présentement à la répétition karmique de l’Atlantide, avec son obsession du pouvoir et du contrôle absolu, sur le même continent sur lequel elle était autrefois située, soit en Amérique. En plus de favoriser le développement technologique, les loges occidentales répandent des courants de pensée matérialiste et intellectualiste, qui, allié à l’omniprésence des technologies et au géomagnétisme, causent le durcissement de l’éthérique et permet au Double éthérique ahrimanien de nous dominer. Les initiés de ces loges occidentales développent les forces de la pensée, les forces astrales de la tête, symbolisées par l’Aigle. Les circonvolutions du cortex cérébral, qui ressemblent à des plumes d’oiseau, sont une expression cristallisée du processus alchimique du sel dans le cerveau et l’activité de la pensée. Les initiés ahrimaniens poussent à l’extrême ce processus en soudant l’intellect à la matière via la pensée abstraite, investissant ainsi leur pensée des forces destructrices et mécaniques de la sous-nature. Ahriman les séduiit en leur promettant une puissance sans limite : « O Homme. Connais-Moi. Je Te Donnerai Le Pouvoir. De Créer Un Monde. Dans Ta Tête. » Pris dans un intellect sans connexion à la réalité, l’initié développe la clairvoyance primitive, atavique, liée à l'époque précédant le milieu de l’Atlantide, alors que le corps physique a pris sa forme actuelle, et ne vit alors plus que dans sa volonté subconsciente. D’autre part, Ahriman dévoie les forces de l’Aigle christique - que les gnostiques placent au sommet de l’Arbre de Vie -, liées au développement futur de l’Homme-Esprit , les transformant en forces  de l’Aigle déchu, le Scorpion, symbole d’Ahriman. Il saisit les forces du futur et s’en sert pour séduire les hommes et les élémentaux. Pour ses « élus », les initiés Illuminati, Ahriman offre l’immortalité ahrimanienne. Il faut pour cela que l’individu se soumette à divers rites apparentés à la franc-maçonnerie par lesquels le corps éthérique de l’individu et de la Terre entière sont durcis. C’est à l’intérieur de cet éther durci qu’après leur mort les initiés des fraternités secrètes mènent une sorte de demi-vie artificielle au sein d’une loge « VIP », gracieuseté d’Ahriman. Les membres de ces fraternités peuvent aussi contourner le circuit naturel de la reproduction pour se former illicitement un nouveau corps physique pour s’incarner à volonté.  Que le durcissement de l’éthérique soit recherché consciemment par les initiés de telles fraternités ou qu’il soit subi inconsciemment par les populations, l’individu reste, après la mort, prisonnier de son corps éthérique et soudé à la Terre au lieu de s’élever normalement dans les sphères planétaires. En combinant technologie et art occulte, il sera possible de créer des machines qui utilisent littéralement les esprits des défunts retenus dans ces loges : par des procédés maléfiques, les morts seront irrésistiblement attirés dans le champ électromagnétique de la toile de l’intelligence artificielle, pour être illicitement introduits dans la vie humaine par la voie du signe zodiacal des Gémeaux, lié au binaire, à la polarité du magnétisme nord-sud et de l’électricité. Les élites se serviront de ces machines mues par les forces cosmiques des Gémeaux pour exercer leur influence sur toute la planète. Dans le futur, l’être-araignée de l’intelligence binaire informatique n’aura plus besoin de réseaux de machines séparées : elle aura pour fondement les champs magnétiques et électriques de la Terre elle-même, la transformant, par les forces mécanisantes des Gémeaux, en un véritable mécanisme automatique habité par des démons. Les vibrations humaines intellectualistes et mécaniques vont entrer en résonance avec le cosmos, déclenchant d’incontrôlable réactions en chaînes dans l’atmosphère, un pivotement de l’axe terrestre, voire même une désynchronisation des cycles cosmiques eux-mêmes! Dans les siècles à venir, le pouvoir de l’esprit sur la matière sera devenu une réalité. On aura découvert que la pensée est la face intérieure de l’atome et que ce dernier n’est en fin de compte que de l’électricité congelée. Puisque l’intellect et l’influx nerveux sont liés aux forces sous-naturelles, infernales, de l’électricité et de l’atome, et parce que la pensée cérébrale est une force de destruction, on pourra créer et détruire par la seule pensée. Le réveil de la clairvoyance, la découverte du pouvoir de l’esprit sur la matière et l’exploitation des âmes des défunts dans le fonctionnement de machines « géomagnétiques », sont autant de facteurs menant l’humanité à la guerre de tous contre tous, causant la destruction finale de notre civilisation.

Lorsque, vers l’an 8000, la Lune se réunira avec la terre, les forces durcissantes et pétrifiantes de la Lune vont créer des conditions redoutables qui révéleront finalement aux hommes la vérité au sujet de leur pensée : densifiée dans l’atmosphère éthérique, leurs pensées matérialistes et intellectuelles vont cesser de n’être qu’un fantôme et prendront vie de façon effroyable, recouvrant la terre d’une nuée d’horribles élémentaux artificiels, créés par la pensée, ressemblant à des araignées mécaniques abominablement intelligentes et enchevêtrées les unes dans les autres, un peu comme les machines de l’intelligence artificielle dans le film La Matrice. Les individus qui n’auront pas vivifié leurs concepts matérialistes, intellectuels et fantomatiques resteront prisonniers du mécanisme des entités ahrimaniennes qui s’empareront alors de la Terre et dont ils n’auront pu se libérer. Les hommes qui auront vivifié spirituellement leur pensée s’uniront aux êtres surhumains et semi-angéliques des sept planètes qui descendront de plus en plus sur Terre pour nous aider à développer la science spirituelle .
En résumé, Ahrimane veut s’emparer des forces de vie éthérique de la Terre pour la durcir et créer sa propre planète mécanique, la huitième sphère, où il pourrait régner comme un Dieu avec les élémentaux ahrimaniens, empêchant ainsi la transformation de la Terre en Jupiter, la Nouvelle Jérusalem. Il fait miroiter un rêve aux élémentaux afin de les gagner à sa cause et qu’ils abandonnent le plan divin qui les destine à collaborer avec nous pour spiritualiser la Terre. Toutefois, lors de la réalisation du 666 , la huitième sphère sera jetée dans l’Abîme, comme l’indiquent les symboles apocalyptiques de la chute de la Prostituée de Babylone, du rejet des sept coupes de colère et du Serpent et de la Lune investie de tout le mal, tous deux écrasés sous le pied de la Femme vêtue de Soleil .

Bibliographie:
DE JONG, Nicolaas
2001    UFO’s: the search for truth, reality and tools for their redemption (http://www.bruisvat.nl/english/ufo2.htm)

LIEVEGOED, Bernard
1993    The Battle of the soul

NESFIELD-COOKSON, Bernard
1998    Michael and the Two-Horned Beast.

KOULIAS, Adriana
2004    The Grail Stream and the Anti Grail Stream (http://www.anthroposophyinsydney.org/Grail.htm)

SEASE, Virginia & Manfred SCHMIDT-BRABANT
2003    Paths of the Christian Mysteries From Compostela to the New World

SEDDON, Richard
2002    The Future of Humanity and the Earth, as foreseen by Rudolf Steiner

STEENSMA, Patrick
2001    UFO’s: Pre-eminent phenomena of our time: contemporary esoteric background on UFO’s (http://www.bruisvat.nl/english/ufo1.htm)

STEINER, Rudolf
1905    L’initiation, ou comment acquérir la connaissance des mondes supérieurs
1909    The Deed of Christ and the Opposing Spiritual Powers: Lucifer, Ahriman,
Mephitopheles, Asuras
1905    The Occult Movement of the Nineteenth Century
1917    Secret Brotherhoods and the Mystery of the Human Double
1922    Nature Spirits
1923    The Archangel Michaël : his mission and ours

EMBERSON, Francis Paul:
2000    De Jundi Shapur à Silicon Valley: L’impulsion spirituelle derrière le développement des ordinateurs et l’avenir de la technologie dans leurs relations avec le Mouvement anthroposophique. Les Trois Arches. 

BOUDILLION, Daniel V.
2003    Aleister Crowley's Lam & the Little Grey Men : A Striking Resemblance. Field Journal,
            http://www.boudillion.com/lam/lam.htm

Last edited by druid (2007-11-26 21:31:30)

Offline

 

#25 2007-02-17 23:01:02

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Le Double
Adriana Koulias

Les êtres humains ont toujours eu un pressentiment qu’ils portent en eux-mêmes un autre être. Les mythes et légendes parlent du monstre qui doit être conquis si l’être humain veut progresser. Les Perses l’ont vu en Enkidu, le compagnon sauvage et poilu de Gilgamesh, les Grecs l’ont vu comme le Minotaure qui devait être surmonté par Thésée, les frères Grimm l’ont dépeint en Rumplestiltskin, le petit homme rusé qui enfonce sa jambe dans la terre et se déchire en deux lorsque la fille résout l’énigme de son nom. Cet être a aussi été dépeint par Hermann Hesse dans son livre ‘Steppenwolf’ et par Dostoïevski dans son poème ‘le Double’. L’énigmatique créature qui se nourrit du sang des êtres humains pourrait même être le vampire des vieilles légendes. Un parasite qui hait la lumière du jour et vit seulement dans la noirceur. Le Loup-Garou est un autre exemple tout comme le conte de Frankenstein. Plus récemment nous le voyons en la créature de Gollum dans Le Seigneur des Anneaux.

Ce soir nous allons explorer le double selon Rudolf Steiner et sa connaissance de l’humain triarticulé.

Rappelons-nous ce que nous avons dit à propos de l’être humain.

Rudolf Steiner nous a dit que l’être humain est constitué de trois corps (physique éthérique astral), trois degrés de l’âme (sentante, intellectuel, consciente), et d’un ego qui un jour développera trois membres spirituels.

Ce soir nous allons nous concentrer particulièrement sur le corps et l’âme.


Les parties physiques sont :

•    Corps physique  -  Os / Membres
•    Corps éthérique  -  Sang / Organes
•    Corps astral  -  Nerfs / Sens


Les parties de l’âme sont :

•    Âme sentante  -  Sentir
•    Âme intellectuelle  - Penser
•    Âme consciente  -  Vouloir

L’être humain n’est pas aussi isolé qu’on l’imagine. Dans chaque respiration, dans chaque perception, dans chaque absorption de nourriture, dans chaque sensation, pensée et acte de volonté, les êtres humains sont accompagnés par des êtres de nature spirituelle.  Des êtres Lucifériens et des êtres Ahrimaniens (êtres d’opposition retardés) entrent dans l’âme humaine durant l’évolution, et c’est un fait qu’ils vivent côte à côte avec des êtres élémentaires, ou esprits de la nature, et aussi des êtres spirituels supérieurs (progressifs) dans nos corps Physique, Éthérique et Astral.

Nous avons entendu dans des conférences passées comment Lucifer est entré dans l’être humain à travers ses nerfs et sens, c’est-à-dire dans son corps astral, durant l’époque Lémurienne. Cela a rendu possible à Ahriman, qui existe autour de nous dans le monde matériel, d’entrer dans l’homme par ses sens. Ahriman désire ardemment résider dans le corps Éthérique car c’est là, dans le corps de forces formatrices, le corps de vie où réside la mémoire, qu’il trouve son nid de développement le plus adéquat. À côté de ces êtres il y a des esprits de la nature élémentaux qui entrent dans l’homme à travers sa nourriture, enchantés dans les minéraux et vitamines qu’il ingère. Par ses yeux aussi l’homme absorbe ces êtres élémentaires qui vivent dans l’élément Éthérique de la Terre, par son sens de l’odorat et tous ses autres sens, goûter, toucher, etc. Ces êtres n’ont pas d’Ego et dépendent de l’homme afin de progresser. Un homme de caractère moral désenchante ces êtres et leur permet de progresser d’avantage dans leur évolution.
Un homme qui n’est pas moral les piège en lui-même, ainsi ils deviennent la proie d’êtres Lucifériens et Ahrimaniens.

Il y a cependant un autre être qui entre en l’homme, juste avant qu’il naisse. Cela forme une partie de ce que Steiner appelle ‘le Double’.

À la naissance, l’homme ne peut pas pénétrer complètement ses corps Éthérique et Physique avec son Ego et les parties de son Âme. C’est-à-dire qu’il reste inconscient à la partie physique de l’existence humaine. L’être humain ne descend pas dans celle-ci. Nous voyons ceci dans le conte biblique de la Chute lorsque l’Arbre de Vie (le corps Éthérique) est refusé à l’homme lorsqu’il mange le fruit de l’Arbre de la Connaissance. Cela arriva pour notre propre bien, parce que la connaissance concernant ces processus n’était pas seulement dangereuse – l’homme aurait été capable de manipuler son corps physique, c’est-à-dire jusque dans ses os aussi bien que son sang, etc. – mais elle aurait aussi dévié son attention du développement de sa conscience d’Ego. Pensez seulement à quel point il est difficile de se concentrer lorsque l’on a de la douleur, ou lorsqu’on est malade. À ces moments vous ne pouvez pas utiliser vos facultés supérieures parce que vos processus physiques les dominent. Nous ne devons pas être capable de sentir chaque processus de la digestion, chaque impulsion de nos cerveaux vers nos muscles. Cela serait extrêmement dérangeant, et se produit seulement durant une maladie.

Il était alors nécessaire pour l’humain d’oublier cette connaissance, et il en résulta l’inconscience de celle-ci.

Rudolf Steiner nous dit que partout où a lieu une inconscience, cela crée des opportunités pour les êtres spirituels d’entrer en l’homme. Ainsi le fait que l’homme est inconscient dans sa nature physique crée une opportunité pour les êtres spirituels d’entrer dans le vide laissé par l’âme et l’esprit. C’est dans cet espace qu’entre, peu de temps avant que nous naissions, un être qui prend possession de ces processus physiques inconscients.

Cet être, nous dit Rudolf Steiner, tombe dans la catégorie des êtres Ahrimaniens. Un être qui est connecté avec le grand être d’opposition Ahriman dont le royaume est la matière, la terre et les éthers déchus.

Ce double au service d’Ahriman continue à vivre en nous durant notre vie, en majorité dans notre corps Éthérique de la même manière que notre esprit vit surtout dans notre âme.

Pourquoi est-ce qu’ils entrent dans l’homme ?

Ces êtres sont Ahrimaniens de caractère et ainsi ils sont des êtres retardés qui servent les êtres qui ont déchu durant l’ancien Soleil. Des êtres Ahrimaniens qui ne pouvaient pas passer par de leur stade humain à ce moment ont dû réaliser leur développement à un autre moment ne convenant pas à leur existence – sur une Terre Physique. N’ayant pas de corps physiques avec lesquels suivre leur développement ils devaient prendre résidence dans le corps physique des êtres humains s’ils ne voulaient pas souffrir trop grandement.

Leur sphère particulière d’action est le corps Éthérique.

Dans le corps Éthérique repose notre potentiel pour la mémoire et par conséquent notre Intellect. En lui repose aussi le pouvoir de l’amour et les prémisses de ce qui sera un jour la vraie conscience. Ce n’est alors pas difficile de voir pourquoi ces êtres sont attirés vers cette sphère car ils ont une intelligence Mephistophélique extrêmement grande, mais c’est une intelligence Ahrimanienne qui n’a pas de chaleur de cœur et pas de conscience. Dans le corps Éthérique repose nos tempéraments et nous pouvons voir le lien ici avec ces êtres qui sont possédés d’une forte volonté apparentée à la nature des éléments. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que ces êtres sont connectés avec les éthers déchus qui ont à un moment été dans une phase de croissance-génération et sont maintenant en train de dégénérer, c’est-à-dire que ce qui à un moment existait dans le monde extérieur des éléments, éclairs, tonnerre, feu, vents, cyclones, mers rageantes – résultats des effets des éther Lumière, éther Chimique-Sonore et éther Vie – existent maintenant dans un état déchu dans la terre en tant que forces de l’électricité, magnétisme et le pouvoir de l’Atome.

Ce dessin de Rudolf Steiner nous donne une idée du Double. Notez les sept chakras liés au corps Éthérique ou ce que les Orientaux appellent Chi. Sa forme en rayon, les deux cornes et les yeux hypnotisés – éther Lumière dégénéré ou Électricité. Les grandes oreilles symbolisant l’éther Chimique-Sonore dégénéré ou magnétisme. Et l’éther Vie dégénéré qui est symbolisé par les ailes. Sa force vient d’une fissure dans la terre. L’homme assit sur la montagne de l’objectivité regarde ce double de l’autre côté de l’abysse ou seuil du monde spirituel et envoie des rayons bénéfiques pour transformer le double.

Il y a une chose que ces êtres ne peuvent tolérer, c’est la mort. Ils doivent quitter le corps humain avant que celui-ci ne meure. Ils ne peuvent accompagner l’esprit humain après la mort. Ils doivent attendre la prochaine incarnation de cet être afin de pouvoir se glisser à nouveau dans son corps.

Ils sont illusionnés cependant et croient qu’ils seront un jour capable de rester dans le corps humain après la mort.

C’est en fait le but de diverses confréries noires qui initient leurs membres vers une immortalité Ahrimanienne en faisant descendre le matérialisme, qui est approprié seulement pour le processus de pensée, jusque dans le corps Éthérique. Cela densifie le corps Éthérique de telle sorte qu’il ne se désintègre pas dans le monde Éthérique après la mort. Ce corps Éthérique dense est le véhicule parfait pour ces êtres. Cependant ils n’ont pas été capables de réussir cela à grande échelle à cause d’un évènement capital : le mystère du Golgotha qui est la mort du Christ. Après sa mort l’être du Christ est entré au cœur même de l’élément Éthérique et Physique de la terre, restreignant ainsi l’activité de ces êtres. Cela est caractérisé dans la Bible par sa descente aux ‘enfers’ souterrains. Cela a rendu impossible pour ces êtres de triompher de la mort et devenir les maîtres de l’évolution humaine.

Cela dit, nous ne devons pas penser que cet être n’est pas nécessaire pour le développement humain car il l’est. Toute entraves rendent une personne plus forte. Et c’est cette entrave même qui rend la mémoire possible. Car c’est ce double qui transporte avec lui la mémoire de tout ce que nous avons fait de nous-même de vie en vie. Sans ces êtres, l’homme n’aurait aucune mémoire de ce qu’il a vécu consciemment et inconsciemment lorsqu’il a traversé le Seuil, par la mort ou l’initiation.

À un certain point de notre développement nous devenons capable d’atteindre le Seuil entre le monde des sens et les mondes spirituels. À ce moment l’homme tombe sur cet être que Rudolf Steiner décrit dans de nombreux livres comme le petit gardien du seuil.

‘…Là s’élève le phénomène connu en tant que Gardien du Seuil – l’apparition du double inférieur de l’homme. L’être spirituel de l’homme, composé de ses impulsions de volonté, ses désirs et ses pensées, apparaissent à l’Initié en une forme visible. C’est une forme qui est parfois répugnante et terrible, car c’est la progéniture de ses bons et mauvais désirs et de son karma – c’est leur personnification dans le monde astral…’ 

Cet être barre la voie du monde spirituel parce que tant que nous transportons le bagage de nos fautes et erreurs, tous nos désirs et besoins inférieurs, toutes nos impulsions de volonté, tout ce qui est périssable et non éternel, nous sommes trop lourds et ne pouvons pas entrer.

C’est une vraie bénédiction de voir cet être parce qu’en voyant ce que nous avons créé de lui et sa forme hideuse, nous sommes encouragés à travailler sur nous-même pour nous parfaire afin que nous puissions supprimer l’influence de cet être.

Ce n’est pas surprenant ensuite que l’existence de cet être dans notre corps de vie mène à des maladies de nos organes. Dans le corps Astral cet être se manifeste par des maladies psychologiques, nerveuses.

Comment est-ce que cela arrive ?

Cela résulte des forces déchues qui sortent de la terre et sont immédiatement connectées au double. Là où le double est fort en nous il attire les forces déchues qui ensuite le nourrissent et l’animent davantage. C’est un fait qu’il y a certains êtres qui préfèrent certains lieux géographiques où tel ou tel éther déchu prévaut d’avantage et va entrer dans les êtres humains nés ici et là. Les forces déchues dans l’homme (le double) sont particulièrement renforcées en venant en contact avec leur contrepartie dans le monde extérieur.

Comment le percevons-nous ?

Dans la vie de tous les jours nous le voyons dans notre intellect partout où ce dernier devient dur et froid et manquant de sentiment. Nous le voyons dans nos tempéraments – partout où quelque chose devient habituel, partout où nous perdons le contrôle de nos émotions et à tout moment où nous avons la convoitise de choses d’une nature matérielle.

Un être qui vient immédiatement à l’esprit est Gollum du Seigneur des Anneaux. Il convoite l’anneau de pouvoir, qui sert les éthers déchus et leur seigneur. « Mon Précieux » est son slogan. Il est intelligent, rapide, rusé, mais n’a pas de cœur, tout ce qu’il fait est pour lui et lui seul. Il accompagne son maître Frodon, qui au début veut le tuer et plus tard prend pitié de lui et veut le racheter. C’est sage parce que sans Gollum la quête n’aurait pas pu être complétée.

Comment le rachète-t-on ?

Premièrement, comme dans Rumpelstiltskin nous devons apprendre son nom. C’est-à-dire nous devons le reconnaître avec la conscience de notre Ego, étant donné que chaque fois que nous le reconnaissons il perd du pouvoir.

Deuxièmement, nous devons élever notre penser du monde de la matière. Cela est fait en
•    Ordonnant nos pensées (volonté dans le penser) par des exercices de concentration
•    Libérant notre penser du cerveau par des méditations sur des vérités spirituelles qui sont animées, réchauffées par le ressentir (ressentir dans la pensée).

Troisièmement nous devons travailler sur notre vie de sentiments pour équilibrer les hauts et les bas par
•    Équanimité (pensée dans le sentiment)
•    Positivité (volonté dans le sentiment)

Quatrièmement, nous devons travailler sur notre vouloir à faire le bien
•    Exercices de volonté (pensée dans le vouloir)
•    Ouverture d’esprit (sentiment dans le vouloir)

Cela transforme l’Âme humaine et les corps physiques, permettant ainsi à l’impulsion du Christ d’y entrer. Quand le Double vient en contact avec l’être du Christ, il est immédiatement sauvé, racheté. L’être du Christ est caractérisé en ce sens comme étant le Grand Gardien du Seuil vers le monde spirituel. C’est lui qui se tient devant nous en tant que grand Archétype, l’idéal vers lequel nous devons nous tourner pour prendre exemple.

Un vieux sage a déjà dit à son élève :

‘Quel être est plus fort en toi, le Dragon ou l’Agneau ? ”
Le jeune élève était perplexe et répondit, “Je ne sais pas maître.”
À quoi le maître répliqua,
“Le plus fort est celui que tu nourris le plus.”

Allons-nous nourrir le dragon ou allons-nous créer l’espace dans lequel l’agneau peut exister?
Ça dépend de nous.

Offline

 

#26 2007-02-17 23:02:17

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

The Future of Black Technologies
    Author: Paul Emberson
    First Published On: 01/01/1997
    License: Copyright

Extract of "From Gondhishapur to Silicon Valley" by Paul Emberson (The Etheric Dimensions Press)

Already in 1920 Rudolf Steiner said of Western technology which was as yet untouched by binary techniques:
Today's "enlightened" minds consider it superstitious to look for spiritual powers in natural phenomena. They have not the least idea that demonic spirits are active in the whole world of technology created by the human race. Nor will they find it easy to see this, because those powers are acting on the will – and I have often told you that the will is asleep. They work at an unconscious level, taking hold of the unconscious human mind. The consequence is as follows. In the past, human beings had at least some awareness of demonic powers. Today demonic powers are restively stirring in all products of technology: their activities extend into the sphere of the human will, but human beings are not yet inclined to accept this… The spirits perceived in the phenomena of nature in older times were Luciferic by nature; the spirits active in machines, in all products of technology, are Ahrimanic in nature. Human beings are thus surrounding themselves with an Ahrimanic world that is growing completely independent of them.

You will perceive the trend in human evolution. From a Luciferic world that still influences their conscious minds and determines their destinies, human beings are drifting into an Ahrimanic world. And at present this is happening at quite a fast pace. This Ahrimanic world acts on the human will, and the intellectualism of modern science does not enable people to gain immediate conscious awareness of the will. The great danger is that the Ahrimanic world will take hold of the human will and human beings will completely lose their bearing among the demonic powers that are present in the products of technology.

Since Steiner's time, two tendencies have become apparent. On the one hand, an increasing number of people have become interested in spiritual science and are looking towards it for solutions to problems produced by technology. On the other hand, technology itself was precipitated into the binary form during the Second World War, and has advanced along that path at unbelievable speed. Human beings are indeed losing their bearing among the demonic powers that are present in it.
The last part of the twentieth century was characterised by the rise of the "Academy" of Silicon Valley, which provided the anti-Michael demons with a very strong foothold in human life, from which they launch their attacks on the Michael Movement to greater effect than many members of that movements are willing to admit. True followers of Michael are called upon at the present time to penetrate deeply into this demonic stronghold with their thinking, and "offer up to Gods the secrets wrested from demons".

The beginning of the third millennium (from our 21st century onwards) bears the signature of the historical event described by Rudolf Steiner in the following terms:
…before even a part of the third millennium of the post-Christian era has elapsed, there will be, in the West, an actual incarnation of Ahriman: Ahriman in the flesh. Humanity on earth cannot escape this incarnation of Ahriman. It will come inevitably. But what matters is that men shall find the right vantage-point from which to confront it.

Wherever preparation is being made for incarnations of this character, we must be alert to certain trends in evolution. A Being like Ahriman, who will incarnate in the West in time to come, prepares for this incarnation in advance. With a view to his incarnation on the earth, Ahriman guides certain forces in evolution in such a way that they may be of the greatest possible advantage to him. And evil would result were men to live on in a state of drowsy unawareness, unable to recognise certain phenomena in life as preparations for Ahriman's incarnation in the flesh. The right stand can be taken only by recognizing in one or another series of events the preparation that is being made by Ahriman for his earthly existence. And the time has now come for individual men to know which tendencies and events around them are machinations of Ahriman, helping him to prepare for his approaching incarnation.

The overwhelming spread of binary computer technology, which did not yet exist in Rudolf Steiner's time, has been the most influential factor paving the way for incarnation of Ahriman in that mighty Aspect of his cosmic being which we call the Sorat, the Binary Beast. Indeed, we may say this incarnation of Ahriman is the incarnation of the Binary Beast.
Ahriman comes from remote realms alien to human evolution on the earth. His interest is to divert this evolution from its natural path into other, inhuman forms of existence utterly removed from that which was intended for man by his Creators. Through unwholesome occult arts combined with dark technology, the physical incarnation of this alien divinity has been made possible:
This Ahrimanic incarnation cannot be averted; it is inevitable, for men must confront Ahriman face to face. He will be the individuality by whom it will be made clear to men what indescribable cleverness can be developed if they call to their help all that earthly forces can do to enhance cleverness and ingenuity. In the catastrophes that will befall humanity in the near future, men will become extremely inventive; many things discovered in the forces and substances of the universe will be used to provide nourishment for man. But these very discoveries will at the same time make it apparent that matter is connected with the organs of intellect, not with the organs of the spirit but of the intellect. People will learn what to eat and drink in order to become really clever. Eating and drinking cannot make them spiritual, but clever and astute, yes. Men have no knowledge of these things as yet; but not only will they be striven for, they will be the inevitable outcome of catastrophes looming in the near future. And certain secret societies – where preparations are already in train – will apply these things in such a way that the necessary conditions can be established for an actual incarnation of Ahriman on earth.

Although they are not yet common knowledge, these things have indeed been discovered by materialistic science. The role of artificial intelligence in these preparations for Ahriman's incarnation need hardly be stressed. Today there is scarcely a major research institute on earth that does not rely heavily on computers. Indeed, much research is done today not by experimenting with real substances and processes under investigation, but by investigating computer simulations of them!
Ahriman will not only draw into his power the out and out materialists. Many of those who incline to the spirit without actively pursuing spiritual development are falling victim to his supreme intelligence:
Through certain stupendous arts he would being to men all the clairvoyant knowledge which until they can be acquired only by dint of intense labour and effort. Men could live on as materialists, they could eat and drink – as much as may be left after the war! – and there would be no need for any spiritual efforts. The Ahrimanic streams would continue their unimpeded course. When Ahriman incarnates in the West at the appointed time, he would establish a great occult school for the practice of magic arts of the greatest grandeur, and what otherwise can be acquired only by strenuous effort would be poured over mankind.

Let it never be imagined that Ahriman will appear as a kind of hoaxer, playing mischievous tricks on human beings. No, indeed! Lovers of ease, who refuse to have anything to do with spiritual science, would fall pray to his magic, for by means of these stupendous magic arts he would be able to make great number of human beings into seers – but in such a way that the clairvoyance of each individual would be strictly differentiated. What one person would see, a second and a third would not see. Confusion would prevail and in spite of being made receptive to clairvoyant wisdom, men would inevitably fall into strife on account of the sheer diversity of their visions. Ultimately, however, they would all be satisfied with their own particular vision, for each of them would be able to see into the spiritual world. In this way all culture on the earth would fall prey to Ahriman. Men would succumb to Ahriman simply through not having acquired by their own efforts what Ahriman is ready and able to give them. No more evil advice could be given than to say: "Stay just as you are! Ahriman will make all of you clairvoyant if you so desire. And you will desire it because Ahriman's power will be very great." – But the result would be establishment of Ahriman's kingdom on earth and the overthrow of everything achieved hitherto by human culture; all the disastrous tendencies unconsciously cherished today would take effect.

Looking beyond the early centuries of the new millennium we see the whole of humanity gradually becoming naturally clairvoyant. Physically man will be weaker. The decline of his physical forces is a necessary part of evolution. It is not essentially a decline of man himself (unless he remains bound to the body), but only of his physical organism:
But now, in the Fifth Post-Atlantean epoch, he is on the path of decline, he is a being growing physically weaker, and to perceive the world in the way the Greek perceived it would be too much for his strength.

The physical senses, sight, hearing, etc, will fade and will be replaced, on the one hand – in the case of those who follow the spiritual path – by ever clearer clairvoyant perception, and, on the other hand, by artificial perception based on simulation devices. Digital image processing, computer simulation and the implantation of microprocessors in the human body are precursors of techniques which will largely replace physical sight and hearing for much of humanity. Even today people look at the world through television, electron microscopes, radio telescopes with computer images, digital-imaging medical diagnostic apparatus, and so on. Military pilots are trained in "flight simulators" – moderns of fighter-plane cockpits with windows and instruments that are television screens. The images react to the controls exactly as, in real life, the view out of the cockpit would change as the pilot manoeuvred his aircraft. And this dials of the instruments give the appropriate readings.

All this is leading to the replacement of real-world situations by simulations adapted to the needs and wishes of the individual. Such techniques are naturally open to abuse of all kinds, and bring with them the temptation to create imaginary worlds of artificially produced sensuous experience in which people can take refuge from the painful realities of life. Such worlds will be, after all, nothing more than the logical ultimate development of what began at the end of the nineteenth century as the cinema.

The true clairvoyance of the spiritual race may well be imitated, in caricature, by the use of "clairvoyance machines". The forerunners of such probable devices are the so-called "meditation machines" already in use in America, and in some parts of Europe. These first-generation meditation machines are designed to produce altered states of consciousness by applying stimuli to the brain. They are based on techniques developed over the years in medicine, principally in the field of electro-encephalography. It is reasonable to suppose that later generations of such machines will be more sophisticated and powerful, as manufacturers and users gather experience in the methods of influencing the mind by altering the electrical state of the brain.

In 2004 the Massachusetts Institute of Technology reported in its Technology Review that neuroscientists and engineers were developing methods to allow the brain to interact directly with computer networks, by implanting a microprocessor into the brain tissue. A specialist company in the United States called Cyberkinetics has received government approval for clinical trials of a brain implant intended to enable the minds of paralysed patients to communicate directly with their personal computers. Other research on similar lines is under way. The initial intention is to enable patients to relate to the real world through the computer. But, obviously, it is equally possible to enable them to relate to virtual worlds as though they were actually living in them. Indeed, to a considerable degree they are already living in them.

Human beings will separate progressively into two races, the spiritual race using the new clairvoyance in a moral way, the materialistic race rending more to look into the spiritual forces within matter and those of the sub-physical realms. Then, as the Anglo-Saxon Germanic civilisation continues, new faculties will appear spontaneously in man. He will learn to influence electrical processes directly by thought. He will also gain mastery over the physical and life processes involved in conception and birth, and will learn to determine what kind of souls shall incarnate. Genetic engineering, which has already taken its first faltering steps in work on clones and the manipulation of stem cells, will acquire advanced techniques of altering the physical body. This, too, is a necessary development, which also is open to abuse and will produce strange mutants. Behind the longing to control the coming into being of the physical form of man lies the occult knowledge hinted at in Goethe's Faust, in the creation of Homunculus, and the desire for physical immortality.

Advanced genetic manipulation, combined with the techniques that Rudolf Steiner called eugenic occultism (control of conception and birth so that only selected types of souls can incarnate) will have very far-reaching effects on social life. Medicine, too, will assume forms quite different from the present ones and will become very highly spiritualised in both good and evil ways.

During this fifth post-Atlantean period of culture, artificial intelligence will reach a very advanced stage of development, and men will grow together with machines. From the clumsy first beginnings of robotics that we know today, the most remarkable machine-beings will develop and will begin to assert their physical superiority in certain realms of outer life. Men will become increasingly conscious of the dead, and the souls who have passed through the gate of death will play an important role in all these developments. They will either work inspiringly from the spiritual world out of their own impulses, or will be drawn by evil arts into the web of artificial intelligence.

A further product of artificial intelligence, which will be brought progressively into relation with the cosmos and which will analyse cosmic influences in a materialistic way, will be that men will master new energies of immense power, far greater than that of nuclear fission or fusion. Through the misuse of vibratory energy, they will overreach themselves and set forces in motion that they cannot control. By that time, earth humanity will have reached out into the solar system through the on-going space conquest.

In all this, the greater part of humanity will suffer itself to be drawn into the life-style of the materialistic race, as science and technology become more and more incomprehensible to the man in the street. The direct coupling of man and computer – the implantation into the brain of microprocessors linked by ratio to the Internet – will allow those in power to program human minds. The Western occult brotherhoods and other leaders of the materialistic humanity will exercise increasing domination over mankind in general. As for the spiritual race, its members will gather in communities based on Christian brotherhood and freedom. Their own science and technology will take quite other forms from that of the materialistic race. They will do all in their power to help and protect those who seek to escape from the work of dark technology. It will remain possible for the members of the materialistic race to join those who follow the spiritual path of evolution.

Offline

 

#27 2007-02-17 23:03:38

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

"The Victory of the Human Spirit over the Computer"
held at the AnthroTech Institute at Les Sciernes-d’Albeuve, Switzerland from 29 to 31 October 1999 in the English language and led by Paul Emberson.
There were 14 participants – 6 from England, 5 from Switzerland and one each from America, Northern Ireland and Scotland.
Besides the excellent five lectures given by Paul Emberson, each illustrated by exact demonstrations with fine apparatus there were rich conversations, a workshop and three choral sessions where the participants were accompanied by orchestral instruments so that the scientific work was balanced by most enjoyable artistic experience.
In the Friday evening lecture Paul spoke of the greatest battle for the future, that concerning intelligence technology – which is not known to the Hierarchies. Computer designers are often afraid of what they have brought into being. Even Marvin Minsky, a father of it all, feels this but rightly adds, "there is no way of going back." Professor Warwick (Reading University cyberneticist) in his recent book asks if it is justifiable to defend ourselves against these machines, but asserts that the "survival of the fittest" also applies to machines and argues that it is right for human intelligence to be superceded by machine intelligence on ecological grounds, since less energy is needed. His further argument that if computers decided to wipe us out, we would be in the same position as if we had to face a nuclear weapon attack waged by chimpanzees seemed to us science fiction at its most absurd.
Can machines think ? Behind or indwelling all things are conscious beings, so a quick dismissive "No" courts great dangers. Before going deeper into the weekend’s main theme,"Thinking, artificial intelligence and electricity" we focussed upon "electricity in nature", asking if lightning, the Aurora Borealis and electric fishes manifest the same kind of electricity as is used in a computer or an electric motor. The first has been described as a downward radiation of the Seraphim, the second as an upward radiation of earth to heaven and the third which produces narcosis in prey or predator all lack the purely physical-mechanical generation of electricity witnessed in computer and motor. We cannot just assume that the same beings or kinds of being are active in the two cases.
It was in early Greek times that through Thales human thinking first distinguished beween "I" and "world". At the same time he and others became aware of the attractive powers in iron (magnetic) and in amber (electrical). In the great catastrophe of Atlantis huge coniferous forests were quickly destroyed and the buried, compressed resin gave rise to very large quantities of amber. Not until the 15th century were explanations and ramifications of attractions and repulsions investigated, e.g. in William Gilbert’s "De Magnete".
At this point many well-known experiments were carried out in the conference room, using ebonite, glass, magnets, etc showing the usual polarities and their applications in simple machines, including the Wimshurst machine invented in 1883.
The presence of sparks in electric machines, both of frictional and magnetic motivation, demonstrates the continual interruption of electric flow in them. This is similar in character to the series of neurons in our nervous systems; without such interruption sense perception would not be possible. After amputation of a leg for example (a complete interruption) the person continues to feel his lost foot resting on the floor. (I have a clear memory as a boy of this happening to my grandfather - R.A.J.)
In the early years of the present century physicists felt that they had finally understood what matter is, but Max Planck disabused them of this feeling by stating that matter does not exist – only levels of (electrical) energy exist, related by intervals not dissimilar to musical ones or changeable from one to another as one uses a gear lever in a car. Rudolf Steiner was excited by these remarks, hoping that "humanity will now know that behind physical appearance there lies something else." This hope was not realised. The evening closed with contemplation of the statements
(i) atoms are nothing else than electricity,
(ii) human thoughts are made of the same substance as electricity - but which kind of electricity?
Recollections of Lemuria was the theme chosen for the Saturday morning session, during which the lemniscatory nature of time was alluded to. The division of the sexes in ancient Lemuria (which is connected with the separation of moon from earth) and the contrast between sun-like and moon-like human characteristics as shown between Cain and Abel has given rise to certain thematic repetition in the nineteenth century. In the past sexual intercourse was still largely an unconsciously motivated activity, as was the acceptance of hierarchy in human social relationships. At the end of the eighteenth century Count St. Germain had tried to prevent the carnage of the French Revolution whilst recognising the need for new sociality. In science the need arose to recognise the presence of electricity in animal and human bodies (e.g. Galvani). Consciousness of electrical resistance (Ohm) of various metallic substances developed – from lead’s high to copper and silver’s low resistance. Several experiments were carried out at this point of the morning using simple voltage producing cells, beginning with water, copper and zinc plates. The electricity was seen to have differences from the "surface" type in the static electricity experiments. The electricity arising through chemical action could be described as "inside metals" electricity.
The polarity of the sexes reminds us of electrical attraction. It was from Lucifer that we received freedom to be attracted to the opposite sex not only in the spring time. Just as immorality can arise from misuse of Lucifer’s gift, so can it arise from misuse of electromagnetism, which may be seen as a gift coming through Ahriman. Such a strong spiritual force as the latter contains cannot be led directly through the Gods into matter. They have to ask (otherwise) hostile beings to do this. Only in this manner can such spirit either enter or leave matter.
On Saturday afternoon we had a Workshop on Artificial Intelligence. This involved setting up circuits , two—way switches for electric lighting, simple arrangements for "and" and "or" operations. Moving magnetised elements about on a metal blackboard enabled everyone to see clearly how various participants attempted to solve the intelligence problems which were posed.
The evening lecture — demonstration was entitled The power of Mars and Venus. Reference was again made to Count St. Germain, who appeared not only at the beginning of the nineteenth century but again towards its end. In between there lived and worked one of the greatest individualities in the field of science — Michael Faraday. A very humane person, his researches, especially in magnetism and electricity, were carried out to the highest scientific standards. His methods and conclusions remain a shining example to this day. Rudolf Steiner has said only little about magnetism. It is instructive to compare magnetic with electric fields. The former have permanence (e.g. the Earth’s magnetic field). They require iron above all, iron compounded with other elements such as carbon (steel) and tungsten. Magnetism has a Mars quality in so many ways. Electric fields on the other hand are variable and collapsing. They require copper; miles of copper wire is used in generators for example. It is the best of conductors (apart from silver, which would be too expensive). Copper is a Venus metal.
The problem of assessing the spiritual significances of magnetism and electricity can thus be tackled by comparing the two with Mars and Venus, the first having its orbit outside the Earth’s orbit and the second inside the Earth’s orbit. The first we can associate with Ahriman and the second with Lucifer. When working together (electromagnetism) they provide the strongest motive power in factories, land transport and so on.
Christian Rosenkreutz understands technology more than anyone else. It was he who gave humanity the Temple Legend. In it we see how Cain, an older soul than Adam and offspring of a different Eloha, appears again in Hieram and the story of "The Molten Sea". He appears again as Lazarus-John. Then again he appears as Christian Rosenkreutz and finally as Count St. Germain. It was this being who helped royal families to transform base metals into gold and in England he inspired the development of the steam engine.
The battle of the future – the destiny of the further use of magnetism and electricity and above all of intelligence technology, which uses these forces in its hardware and software – will require all the cosmic wisdom we can obtain through individualities like Faraday, Steiner and Rosenkreutz. The theme for the lecture-demonstration on the Sunday morning was The deeper nature of electricity.
Paul Emberson preceded his talk with a description of the aim of AnthroTech. It is not to make use of computers and electricity, but to develop etheric forces to drive machines. This requires selfless love. Such machines will not operate like contemporary ones using electrical, magnetic, fossil fuel, steam or atomic energy power sources, where the operator simply has to press a button or move a lever. It will depend upon the moral quality of the individual controlling the machine.
The machines we have in the world today are there because we have projected them out of our intelligence into that world. We need to know the answers to the questions, "What is intelligence? What is electricity?" There is a great danger in thinking of ourselves as machines, needing hospital repairs from time to time or in the case of people with criminal tendencies brain surgery and implants. If we regard the brain as the mechanical decider of our actions, that leaves no room for a moral decider within us. We become "manipulated by our symbols". But this means that we allow another being to usurp the divine right of our own individuality to determine the actions our organism shall carry out.
Reference was made here to the lecture given on 28th July 1924 by Rudolf Steiner printed in the 3rd volume of the Karma lectures. Steiner spoke there of the new age of Michael, which began in 1879. Prior to this in the first third of the 15th century the first hierarchy carried over the Cosmic Intelligence into the human head organisation. Formerly the human being had been a heart-man, now he became a head-man; the Intelligence could become his own. In the 450 years between these two events Michael and Ahriman have waged battle on the issue — shall human beings make the aquisition of Cosmic Intelligence their own in true individual freedom or shall Ahriman appropriate it and make it altogether earthly, governed solely by the forces of reproduction and inheritance ? It is those who are able to receive Anthroposophy with true and deep devotion in their hearts who can unite with Michael in this battle, for the heart’s enthusiasm is essential if we are to make Cosmic Intelligence our own. Although we have today become head-men, we must not lose what we developed as heart-men. The inspiration and enthusiasm of the human heart pouring into the individual thinking head-man is what will help Michael defeat Ahriman.
Blacking out the conference room cum laboratory, we then applied our enthusiasm to investigating the nature of electricity at a deeper level. A high voltage was applied to terminals at the ends of a horizontal glass tube from which the air was exhausted to form an increasing vacuum. The less "matter" the tube contained, the more the tube glowed with colour. Polaric colour differences became more pronounced. Were we now actually "seeing" electricity? Electricity and matter always seem to exist together, but with the elimination of matter, electricity seems to reveal itself as coloured light. Yet this colour and light is quite different from what we normally experience in the natural world. They lack the vitality of the latter. So to refer to electricity as "fallen" light or "fallen" light ether has justification.
In the final session on Sunday afternoon the title of the final lecture was The victory of the human spirit. A recapitulation of the main themes and experiments concerning electricity and magnetism led on to viewing matter as a compounding of Luciferic electrical forces coming down from above and Ahrimanic crystallising forces coming up from below. The oscillating rhythm in electromagnetism between the iron-Mars and copper-Venus elements services this compounding.
The discovery in 1948 of solid state semi-conductors revolutionised information technology. Silicon, a dull grey metal whose compounds are well known in biodynamic agriculture (it enables the cosmic influences to penetrate the soil), was melted. Adding a tiny crystal of it to the liquid brought about a lengthening of this crystal. It was then "doped" by introducing impurities (other metals) and the original non-conductor (silicon) became a semiconductor, i.e. able to transmit electric current in one direction only. The discovery of this "chip" was actually foreseen by Rudolf Steiner. He proposed a counter discovery and indicated it in the "Strader" machine; in his instructions to Schmiedel he asked for a hemisphere of copper facing a hemisphere of silicon, the latter to have a blue colour. Then he put forward the following Imagination:
Go in soul below the crystal rocks in the Alps, which is a holy place for the Gods. The stars are mirrored there; all the silicon-quartz transparent rocks are eyes for the cosmos.
Whereas computer design depends upon the Gemini-Saggitarius axis of the zodiac and serves a good purpose in the reduction of human labour, it is the axis at right angles to it — the Pisces-Virgo axis, on which will depend the success of the new etheric technology. Electromagnetism is governed by the Gemini line, the midday-midnight line, whereas the etheric machines depend upon the Pisces line, the dawn-sunset line.
Continuing the Imagination . . . At Midsummer we see in soul how the Cosmic Intelligence with yellow light radiance carried by hosts of many beings all operating within each other and overseen by the serious countenance of Uriel shines down towards the earth and meets the upward moving blue Cosmic Will full of elemental beings. With them comes silver to be united with gold from the cosmos.
Even in the experience of the light-glowing vacuum tube in the morning session we could also see a polarity between the violet streams at the cathode (negative pole end) and the rose-red colour at the anode which finally took shape. The violet could only emerge as matter became rarified, but the rose-red bears a link to Uriel.
When we contemplate the great dangers of modern inventions, especially in information technology, we can see how easily their positive features can be outweighed by their negative ones and eventually see how the monster could eat up our humanity. What shall be our answer ? Only with the help of courage and sacrifice can this monster be overcome. The attempt may even be made to introduce the souls of the dead to machines working from the Gemini line, so the need to develop the morning and evening impulses succouring the Pisces-Virgo axis and etheric technology is of paramount importance.
Here is a task for highly developed knights having a Michaelic Christian devotion to enter the machine world. We must change machines from inside. It is the only way to transform the dragon. The dragon no longer exists in the thought world. He operates in the physical.The task is one for the spiritual scientists of the West. AnthroTech wants to support such efforts in this direction. But it does not regard its main field of work to be that of developing Strader or Keely machines. Rather does it want to conduct researches into moral technology – etheric forces which can drive such machines – which have to be non-electrical and non-magnetic. It feels it has a kinship with biodynamic agriculture.
Following a short break the participants were invited to visit the machine shop in the basement below the conference room, where the apparatus for AnthroTech Research is fashioned. It contains a set of highly efficient lathes, milling machines, drilling and planing machines,etc. of very modern design and high monetary value. These are the gifts made by wealthy supporters from many countries to the work of AnthroTech. Among the research being carried out are projects with colour and sound, projects studying the whole field of vibrations of many kinds, machinery for stimulating gravity-free and gyroscope-free movements whereby liquids containing high dilutions of mineral salts and plant saps may be subject to earth-freed cosmic forces. One machine being designed was for field spraying on biodynamic farms. It should be realised that the AnthroTech Institute relies solely upon gifts of money and equipment to further its work. This includes income from conferences and lectures and from annual subscriptions and although the small number of workers helping Paul Emberson both in Switzerland and on the island of Mull is increasing, they mostly give their time and effort free. Courage and sacrifice are fully in evidence.One has to fervently hope that more people of wealthy means will come forward to support this well grounded scientific impulse, whose value for humanity in the future could be of inestimable worth.
Ron Jarman, November 1999.
HAARP
Supplement to a lecture given by Imre Boejtes at the Goetheanum on 18-3-1999 on the work of AnthroTech. In the discussion following the lecture the question of HAARP was raised. Translated by Barbara Saunders Davies.
The HAARP installation (High Frequency Active Auroral Research Project) occupies an area of 20 hectares near Gakora, 320 km. north-east of Anchorage in Alaska. It consists of a forest of antennae with 360 masts, 24m. high.
In February 1995 the American army first used this establishment as a testing ground. Since 1998, after its installation, they have been radiating an output of at least 10 Mrd watts into the ionosphere. This means that in every working hour the energy of an Hiroshama atom bomb is radiated into the atmosphere!
No scientist can really know how such experiments affect the equilibrium of the Earth nor how the reaction will appear. Though HAARP is considered a civil project of research into the Northern Lights (aurora), one of the largest armament firms in the world (Raytheon) possesses the basic patents of HAARP technology (they go back to N. Tesla's discoveries). Thus it can be assumed that what is presented to the public as a harmless scientific project, is actually the most powerful military construction ever built. It can be taken for granted that such invasions of the ionosphere produce holes in the ozone layer!
Further it can be very alarming to know that HAARP technology can be adapted for global manipulation of consciousness. Whenever desired, radiating ELF (Extreme Low Frequency) waves can, when targeted, influence the brain currents of humans (and animals).
In view of the terrible possibilities connected with this radiation technique, critical scientists and some lay initiatives have sounded the alarm. In spite of these protests however, HAARP has been built.
Recommended literature J. Manning and N. Begich: "Locher im Himmel. Der geheime Okokrieg mit dem Ionosphärenheizer HAARP". (Holes in the sky. The secret ecological war with the ionosphere heating apparatus HAARP). Publisher:- Verlag 2001, 1996. The original american publication of 1995 bears the title "Angels don't play this HAARP. Advances in Tesla technology".

Rudolf Steiner
Another enigma no less fascinating is that of Rudolf Steiner. Through his series of inspired lectures we are given another wonder filled glimpse of the universe. Again, Steiner's concepts are not necessarily similar to the ones held to by classical physics. He gave a particularly interesting lecture in 1918 summarized and translated below by Mr. Wim A. M. Leys of The Netherlands.
"In the ages to come, humanity will develop three new occult faculties, in the same natural way as it developed her mental faculties in the past. These will be:
1. The material occultism. (Or mechanical occultism.) 2. The hygienic occultism. 3. The eugenic occultism.
(NOTE: The word "occultism", as used herein, refers to hidden yet-to-be understood knowledge. It has nothing to do with satanism.)
These faculties will not be developed by all people in the same degree; in fact they will be found separately in three regions of the earth.
I. The "West-people" of England and North America will develop the material-mechanical occultism. They will be able to create machines, mechanical devices which work with hardly any human effort; which work with the help of the "Laws of Sympathetic Vibrations." These machines will do about 90% of the work, and all the social and material trouble of work as we know it now, will cease to exist.
II. The "Middle-people" of Europe, east of the Rhine and west of Russia, will develop the hygienic occultism. This is the inborn faculty to heal the bodily and mental diseases. It will be clear to these people that life from birth till death is analog to a slow developing disease, and they will be able to use the life-and-health-giving-forces of their own bodies to overcome the diseases which now still harass mankind.
III. The "East-people" of Russia, India and the Asiatic peoples between, will develop the eugenic occultism. This means they will be able to know by intuition, at which planetary constellation conception, the act of impregnation, the sex-act, will have to be employed to attract the right souls and give them their right bodies. Also it will be known how to attract (or hold back) the wicked souls. Thus the societies of the "East-people" will become gradually better harmonized and more spiritual.
Now the situation will be so that the "West-people" (English and American) will not be able to develop out of themselves or by themselves the two other occult faculties. The "Midde-people" also will only have their faculty, and need the West and the East for the others. And in the same way the "East-people" won't possess the material and the hygienic faculties, only the eugenic.
Now for Mankind to reach its spiritual goal it is necessary that these separate occult faculties will not separate humanity in three opposing groups. Because for instance if the "West-people" only develop their material-mechanical occultism and keep it for themselves, even use it to oppress the other peoples, and hold them in their (economical) power, the West will become "soulless", bound to the material side of life on this planet.
If the "East-people" will feel hatred for the West, because of the colonial past, and economic dependence, they will become one-sided, and drift away from this earth, so also not developing with her any more. It is therefore extremely important that there will be a close, intimate cooperation between all the peoples of the earth and humanity be able to continue their evolution.
In addition to this it should be held in mind that these three occult faculties belong to the bodies. The difference between them are thus comparable to differentiations and races. The souls are above these differences, and if they realize this above mentioned brotherhood, and not only stick to their own kind, they will pass through incarnations in all the three groups.
Lastly it should be stated that, to realize the progress of the right development of these three faculties in cooperation, it is necessary that over the whole earth religion and science go together. Atheistic, materialistic science and unscientific superstitious religion are a hindrance on the path of evolution, and will obstruct the cooperation of the three occult faculties."
(Translator's Note: Already one can see the intuition of the North American peoples for their future, in the invention and development of computers and robots. These already do a lot of work for man, though this is not yet the mechanical occultism which is meant above. It is a foreshadowing.)
________________________________________
THE LAW OF ONE
Dale Pond, 1989?
There is only one natural supreme law of nature and when expressed for human use in daily affairs was given best by Cayce:
"The WHOLE law is to love the Lord thy God with all thy heart, thy mind, thy body; thy neighbor as thyself. This is the whole law, this is the whole purpose for an experience, an activity of an entity in any given or individual experience or appearance even throughout the sojourns in a material plane." Cayce 1464-2
This law is at the root of all other laws and can be paraphrased and interpreted in many ways depending on the modes and customs of use, background and application. There are several explanations of this law herein that prove to be fundamental and interesting. The dynamical functions of the dynasphereare about as close to this law as one can get. It is assumed that one of the prime reasons for this dynasphere coming in to society now is to bring this awareness of the Law of One and how it may be used in personal and interpersonal human experience. SVP is part of the new spiritual physics. The dynasphere embodies and demonstrates this Law of One. Fractal math and Quantum Arithmetic are both closely associated with an associative and generative process more generally known to us through the Fibonacci Number Series. A given quantity is run through a formula which adds or subtracts a quantity (or quality) to the original quantity or quality thus there is an endless evolution or renewal of the original set. This fundamental process of beginningless/endless reiterative modulation synthesis is the law above described in action through mathematical procedures and is the same thing we just described as occurring with rainbows, the Dynasphere and Nature.
The activated dynasphere establishes a neutral center and then creates a coincident expanded neutral or etheric field about itself. (It is assumed this is accomplished somewhat like the engendering of a so-called impedance field in electrical parlance.) This field has the general shape of a torroid or doughnut - kind of like the two halves of the human brain or a walnut. This outreaching celestial field is sympathetic and reactive to and upon the centralized vibrations of the sphere's neutral center. There are many different types, kinds, sizes and colors of streams of high energy etherized centers flowing out from the center and then returning. Lots and lots of figure eight type forms of spirally vortexian patterns weaving in and out and among themselves. This is something akin to Babbitt's atom, also the brain itself or somewhat like the two halves of walnut kernel, convolutions included. After these radial forces reach a given distance (the first concentric circle or node point/ring/shell which is coincident but opposite polarity to the center) from the center they are transduced (via modulation by the opposite state of the ring/shell node) to a lower state and begin the journey back to the center. This lower state is really a change of vibratory chord (dimension) from that of a repulsive, expansive enharmonic one to a contractive, aggregative harmonic pattern. As they approach the center they become denser and denser until such a point of densification is reached that an implosion or cavitation/sublimation of the substance takes place. That means the molecular lower vibratory chordal state is phase changed or sublimed into higher states of matter and energy such as atoms, photons, etc. Nobody has ever said it as elegantly as Keely himself over 100 years ago:
"I believe sound to be a real substance of unknown and wonderful tenuity, emanating as absolute corpuscles - interatomic particles - from matter when induced by percussion. Sound has a velocity of 20,000 feet per second in vacuo, in air, 1120 ft. per second. The substance thus disseminated is an actual component of the agitated mass and were this condition to continue indefinitely the mass would eventually be disintegrated. I think the true definition of sound is "a certain order of ætheric flow, consisting of actual radiant atomic corpuscles ruptured from a static condition by disturbance of atomic equilibrium." Keely circa 1890
In prior material we already covered how unlimited energy is released during the cavitation process. Now we know that sublimation is fundamentally the same as cavitation and indeed the two are functionally synonymous or coexistent. The second phase of the implosion or cavitation is sublimation - the mass becomes transformed or transduced into higher states of matter or radiant energy beginning its journey outward as in the beginning. These are generally referred to as the etheric states or radial forces. These are the radial active forces Cayce referred to. These are of the higher realms of matter and energy and have often been referred to as the etheric realm or ethereal forces which means higher and finer ranges of particle sizes and higher energy states. According to Keely's quote above it is sound or more specifically discordant sound that disrupts atoms thus bringing about dissociation into higher and finer particles. Sound by rigorous definition is a succession of compression and rarefaction states. It is this vacuous characteristic of the negative phase of a sound wave that is credited with causing implosion/cavitation and is deemed to be the initiating cause of sublimation. The following paragraph references the liberated (via sublimation) particles liberated and then caught in the various sound fields surrounding the Dynasphere. Demonstrating that tenuous matter and energy are both attracted to the sphere just as other subatomic matter and energy are radiating from it. The working idea here is the attraction or vacuum state. This state is in actuality a state of super high energy widely considered as intense densification into and of the etheric (quantum) ranges of energized particles.
"The mean force acting on a rigid sphere placed in a progressive spherical sound field has been obtained by integration of the individual contributions from the velocity potential and particle velocity acting on each element of the sphere's surface. Motion of the sphere under the action of the first order pressure variations in the sound field has been taken into account. The radiation force has been expressed as an infinite series of inverse powers of the source distance, each term of which is multiplied by an infinite power series in terms of sphere radius. At very large distances from the source the radiation force obeys an inverse square law of repulsion. As the source of the field is approached, the repulsion decreases to zero and then becomes a force of attraction. The extent of the region of attraction is determined both by the frequency of the sound field and by the size of the detecting sphere; lower frequencies and smaller spheres both extend the region. Even when allowance is made for an inverse square law, the attractions may be many times greater than the repulsions in the same sound field." Embleton, T. F. W., Mean Force on a Sphere in a Spherical Sound Field I & II; The Journal of the Acoustical Society of America, Volume 26, Number 1; January, 1954, page 40-50.
This device has been referred to as a living entity by Keely a number of times. It becomes a living, breathing entity when it 1) establishes a neutral center; 2) establishes a coincident or sympathetic field about itself; and then 3) the device begins to act and react (breathe) to its neutral self (mind = neutral = dominant = superconductive = sympathetic vibratory neutral) and its coincident (environment) field. The previous Cayce quote implies that for one to be a whole being one needs to 1) love thyself; 2) love one's neighbors; and 3) love the God of thy heart as thyself. In other words, when the structure begins to manifest the Law of One it is then one with or sympathetically one with that which gives life. It takes on those qualities and characteristics we associate with life - regenerative and progressive. (Here we have come full circle back to the Fibonacci/Fractal/QA processes. Now we can see why Fibonacci discerned his number series while watching LIVE rabbits as they were progressively regenerating their species.)
Love being sympathy as demonstrated is the required connecting link for all three states to co-exist as One State having a triune make-up. The God of thy heart is the identity of the full/high neutral center as related sympathetically to all else. The dynasphere 1) assimilates to itself that which it expressed earlier, 2) expresses outward that which was assimilated and 3) is One With all that it is by virtue of its sympathetic state of existence via the high etheric, quantum, superconductive, scalar, neutral, infinitely dense, infinite velocity, etc. ranges. It is an individual by virtue of its particular neutral center chord which is different from all others that may exist.
Law of One
During my research at the A.R.E. years ago a person asked what does Christ have to do with Keely, his work and science. It took me a long time to find the answer. It is that Christ was sympathetic to all as He was Love in action. Love is sympathy which is Oneness which is superconductivity (minus any and all discords). This dynasphere and the science that builds it is Love made manifest through coordinated action both polar and depolar.
To bend a spoon one associates sympathetically with the etheric/quantum levels of its structure via the universal Mind force. Now this is not to say that one forces the spoon to bend with an outside force. This is NOT how it works. This idea is Newtonian in concept and is illusionary. (We are always fooled by how things appear to our senses.) We are each One With the Mind force that permeates the universe already. This is demonstrated as truth every time someone experiences telepathy, clairvoyance and similar phenomena. (By the way, these are all perfect examples of sympathetic vibration in action.) It is through this personal connection (the connecting link is love) we each have that the actions are induced by virtue of agreement or permission. For example, if one is to heal by laying on of the hands one asks the Christ Consciousness or God to do the healing in sympathy with the healer as petitioned. So the healer does not do the healing and neither does the spoon bender do the bending. If a healer can bring about the physical changes (transduced down from the spiritual realms) then a spoon bender can do the same to a metallic spoon. Their is zero difference except one is religiously or dogmatically acceptable.
It can be said that the dynasphere is a device based on and constructed with sympathetic vibrations or LOVE. The making of each part is conditional on the charging or conditioning of each part and component with the same energy a healer uses when laying on the hands. In this case we are laying on our hands so the parts are WHOLE which is to say healthy or harmonized or coincident to the highest ethereal/quantum/energy/mind states. (The dynasphere is then sensitive to these higher forces.) It is a direct deduction that mind permeates an individual's physical body giving it life and motion. As soon as this energy is withdrawn from a live body the body becomes dead, rigid and lifeless. So by applying the hands and imbuing the chi or zen or life/mind force the body becomes more alive and energetic. So the device becomes like a living entity which it is.
So, if you can't bend a spoon you won't be able to activate one of these dynaspheres. Negative thoughts are aberrant and disturbing to these states of energy and matter. There are old stories of Keely requesting certain people to leave the demonstration room when he was having trouble with one of his spheres. Likewise it is believed war and destructive acts cannot be waged with these devices - they simply will not cooperate with the fear, hate and destruction mentality that goes with war, greed and power grabbing at the expense of others. We can now clearly understand the old story where a young apprentice built a dynasphere under Keely's watchful eye but it would not run until Keely placed his hand on the fellow's shoulder.
To paraphrase MacVicar, 1860s and Keely circa 1890, the Law of One can be viewed as having three distinct modes:
Law of Assimilation: Every individualized object assimilates itself to all other objects.
Law of Individualization: Every object tends to assimilate all other objects to itself.
Law of Dominant: Every such object is such by virtue of the higher or dominant force which controls these two tendencies.
Walter Russell explained it: "God divides the stillness of His omnipresent Oneness into mated pairs, and simultaneously multiplies their power to simulate His omnipotence and omniscience through fast centripetal motion. He then unites His mated pairs to simulate His Oneness, and simultaneously multiplies their speed of centrifugal motion until they disappear into His omnipresent stillness." Universal One
So we now see more of what we are doing with this device. Here will be living, breathing proof of the Law of One almost exactly as described in John 16:16,28. This will herald the merging once again of the divine spirit of Love back onto the earth plane to work and be with mankind once again. The Full Harmonized Chord of One differentiates into two being harmonic (female/night) and enharmonic (male/day) and the Dominant Neutral. These are active and remain such until merging again with the Grand Neutral once again.
Is not this a Most Wonderful and uplifting (spiritualizing) project?
Another way to express how the dynasphere works is that of establishing a resonance with it and the earth. The B flat resonators are supposedly tuned to a basic earth vibration which Keely has always referred to as B flat. The dynasphere becomes a node upon the vibrating membrane of the earth's vibratory matrix. (This is not unlike how an iron magnetic really functions - the iron differentiates (as though it were a prism) the harmonic polar flow of the earth.) The sphere performs its function more or less identically to that of a coil in an electrical circuit. Once the B flat resonators have been tuned properly the sphere causes an amplification of this fundamental earth tone. This unamplified node point is part of the unstressed space/time stretching almost like a membrane. As the amplification takes place the space/time begins to take on a stressed condition (pumping a scalar or phase conjugate wave as Bearden would say). When a powerful standing wave matrix is formed via amplification by the sphere it (the etheric vapor) will be differentiated and polarized by the Acutators creating as it were a virtual crystal surrounding the Neutral Center. These virtual crystals, not unlike the nested Platonic Solids, are of immense energy densification on the etheric realm of matter and energy and are capable of unlimited energy transduction. This node point being now differentiated polarized becomes the stressed space/time locus. Once the wave matrix is differentiated it cannot regroup itself by virtue of the Actuators and Tri-tone resonators working through the device. The orphaned enharmonic and harmonic flows will make every possible effort to resume their cozy (full harmonic) association. This action then resulting in rotary motion because they naturally seek the previous associative state but are prevented from doing so. One might say the functional dynamics of the dynasphere would then be in a constant state of agitation. As long as the physical structure of the dynasphere maintains its functional associative matrix the detoured and then refracted earth tones (terrestrial currents) can not reassociate. So herein lies a clue as to speed/power/direction control and on/off capability.
The Law being spoken about is the Law of Life which is the Law of One manifesting in and through each of us to varying degrees in our associations with each other. It is also reflected from each other as the basic law of society for centuries known as the Common Law or man's natural law of dealing naturally with each other. It is organic, flexible, subtle, powerful, simple and elegant. Sound familiar? This law is the very same used and engineered in our dynasphere.
Part of the reason we, as a society, are in such difficult and stressful social relations as also our personal disturbances is because we have lost sight and understanding of the Law of One. Who am I? is just as important as What is my relationship to my neighbor? This is the Law of One in social circumstances. So just as we are striving to understand the Law in its actions through the dynasphere so too are we attempting to answer the outward manifestation of the Law.
What has happened is we have lost Our Law and our understandings of it and have adapted a bogus, fraudulent, counterfeit generally referred to as Roman Civil Law. This so-called law is no law at all but instead is a collection of private opinions and dictates used publicly. The so-called case law is nothing more than one person's opinion about someone else's opinion which in turn was based on yet another's opinion. This is like the orthodox Jewish Talmud. The same holds true for the sacred doctrines of science. We have all been so well fooled we do not know the difference between fool's gold and gold of Truth. This false set of doctrine does not recognize an individual as being a live and thriving entity. On the contrary it considers all persons as dead, non-thinking chattel to be used up and thrown away. These ideas are at the root of so many social ills. War grinds up and throws away. Large commerce grinds up and throws away. Large political machines grind up and throw away. All this because there is no love of self as your neighbor and no recognition of higher powers. All this because there is no love at all - only taking and preying upon others which translates into self-consumption and destruction of society because society is the collection of us all as individuals. All these disputes with Life and Purpose manifests through everything we create such as our technology, machines and behaviors. We spend national treasures on war, disease management (ostensibly called health care), death and destruction. Where are the expenditures for Life, health and happiness? Our machines prey upon the natural resources both for intake by draining off oil, etc. and as output in the form of pollution. They breathe in and breathe out sickness and death. Our society is based on death and destruction - not Life.
This dynasphere on the one hand and the public issues on the other hand will help us sort through this mess of illusion to sift out these universal Truths. We will be lead directly to a place where we know, understand and can use these truths in machinery, service to others and personal endeavors. For the first time since who knows when we will be introducing technology, philosophy and Truths based on Life, Love and Light instead of death, dis-ease and destruction. It is time.
________________________________________
Top of Page | Master Index | Front Page | What's New | FAQ | Catalog
Steiner gave a particularly interesting lecture in 1918 summarized and
translated below by Mr. Wim A. M. Leys of The Netherlands:
"In the ages to come, humanity will develop three new occult faculties,
in the same natural way as it developed her mental faculties in the past.

These will be:
1. The material occultism (or mechanical occultism).
2. The hygienic occultism.
3. The eugenic occultism.

These faculties will not be developed by all people in the same degree;
in fact they will be found separately in three regions of the earth.
I. The "West-people" of England and North America will develop the
material-mechanical occultism. They will be able to create machines,
mechanical devices which work with hardly any human effort; which work
with the help of the "Laws of Sympathetic Vibrations." These machines
will do about 90% of the work, and all the social and material trouble
of work as we know it now, will cease to exist."


--| Memories of Hans Kuhn |----------



Memories of Hans Kühn (1989-1977) taken from an article "Vom
Strader-Apparat" (Published in "Mitteilungen aus der Anthroposophischen
Arbeit in Deutschland", 25. Jg., Heft 4, Nr. 98, p. 291)

On the occasion of the performance of Rudolf Steiner's four mystery plays
in 1921 one may speak of the apparatus which stands on a table in the
fourth picture of the drama 'The guardian of the threshold'. There
should be two tables though, because beside the bigger object there were
originally - a bit removed- three objects that were more little.
Additionally there was an open copper sphere at the wall at the
performances in Munich. I hereby refer to the apparatus, that was built
during the winter 1912/13 after spcification of Rudolf Steiner by
Dr. Oskar Schmiedel and his mechanics.  When the 'Guardian' was performed
for the first time in 1912 in Munich a sort of dummy was used for which
Imme von Eckardstein had received specifications by Rudolf Steiner.

The next Winter one had the time to work out an exact model, for which
various  metals, that were specified by Rudolf Steiner, were used for the
four half spheres. RS did entrust Oskar Schmiedel with their production.
Two of the half spheres were made from Antimon, one from Nickel, one
half of the fourth was made of copper. The other half should be
completed with a metal that was so far unknown. Very thin feel/sense
organs made from gold foil (1/1000 mm thickness) were hanging  at the
lower side of this double bowl. At the fourth side of a cross of lead a
tip of uranium pitchblend should be mounted. The conections between the
six tips  were partly made of copper and partly of tin. From one bowl to
the opposite one  there was a spiral glass tube. Even more cryptic were
the three additional objects: one was a glass container with wire of
platinium that was hanging inside of it or w as molten into it, the
second was a lemniscate of glass tube, with a coal tip on top, that had
a little copper bowl above it. The third object should have four uranium
tips on the same level. The form of this object let it seem probable that
it could rotate. Electricity should be kept away.

The original models have vanished, though they have survived the
Goetheanum fire. One didn't take enough care and didn't recognise the
importance of the apparatus. Today they show a dummy at the performances.


--| Fragments of a Biography - Ehrenfried Pfeiffer |--------------------



"...The method of science, in a materialistic sense, is based on analysis
splitting apart (today atomsplitting and fusion etc.), disintegration,
separation, dissecting and all the procedures which have to destroy and take
apart, to work on the corpse rather than to grow, to develop, to synthesize. That
the human mind was captured by these methods of braking apart: in that I saw the
source of our present situation. My question therefore was: is it possible to
find another force or energy in nature, which does not have in itself the ductus
of atomazing and analysis but builds up, synthesizes. Would we discover that
force constructive, which makes things alive and grow, develop adequate building
up methods of investigation, evt. use this force for another type of technic,
applied to drive machines, than because of the inner nature of this force or
energy we might be able to create another technology, social structure,
constructive thinking of man rather than destructive thinking. This force must
have the impulse of life, of organisation within itself as the so-called physical
energies have the splitting, separating trend within themselves. My question to
Rudolf Steiner October 1920 and spring 1921 therefore was: does such a force or
source of energy exist? Can it be demonstrated? Could an altruistic technic be
build upon it?

"When these questions formed themselves in my mind I met in Günther Wachsmuth a
life long friend who pondered about exactly the same problems.
"Some discussion with Rudolf Steiner were carried out individually, often we both
together had with Rudolf Steiner.

"My questions were answered as follows:

"Yes, such a force exists, but is not yet discovered. It is what is generally
known the ether (not the physical ether) but the force which makes things grow,
lives for instance in the seed as Samenkraft. Before you can work with this force
you must demonstrate its presence. As we have reagents in chemistry, so you must
find a reagent upon the etheric force. It is also called formative etheric force
because it is the force which creates the form, shape, pattern of a living thing,
growth. You might try crystallization processes to which organic substrata are
added. (This has been done and the results described elsewhere, known today as
the method of sensitive crystallization). It is possible then to develop
machines, which react upon and are driven by this force. Rudolf Steiner than
outlined the principles of the application of this force as source of a new
energy. In the presence of Günther Wachsmuth at some other time he outlined the
principle of the four etheric formative forces, light ether, chemical ether, life
ether and warmth ether (somewhat different than in the so-called warmth and light
course before Waldorf teachers) and pointed to a book by Rama Prashad, Nature
Finer Forces, which described some of it.

"Wachsmuth in turn wrote his book on the Etheric Formative Forces. To me the task
fell to start experiments. In this, the cooperation between us, the seed for the
Forschungsinstitut am Goetheanum was layed. I had to perform certain experiments
which do not feel at liberty to describe for Rudolf Steiner. The result of these
experiments where reported whereupon R. St. said with utmost ernestness: the
outcome of the experiment points to another force not the etheric one but an
astral one (i.e. forces which live in sentient matter, nerve, brain). That the
experiment did turn out this way is the answer of the spiritual world to him and
it means that the time is not yet ready to make use of the etheric force. I asked
when will the time be ready. Answer: when the social conditions are such that no
misuse of this force can be done for selfish purposes, that would only be the
case if the threefold commonwealth order would be practice at least over a few
territories on earth. Until this time experiments in the direction of using the
etheric forces would not be successful or should not be done.

"Since we live today in a world which is further away than ever from the solution
of the social problem, when selfishness and personal advantage, profit and
national conflicts because of them have the upper hand, since especially the
anthroposophical society has never put the solution of the social problem in
front of all its aim and not contributed that which was demanded by Rudolf
Steiner to be done, I see no other way but to bury the instructions with regard
to the use of the etheric force deep down in my chest, probably to take it with
me to grave, with the hope that other times will come, other circumstances, other
ages and lifes, where the time then will be ready. My conscience is deeply moved
but I have to obey higher reason for this means that for the time being the world
must go on with the use of energies which have the power death and destruction in
their essence and it is only to be hoped that the world learns the hard way, by
endless suffering that one day it will awaken to accept the mission of life, of
living together in peace, of mutual acceptance and coordination.

"Everything else we developed in anthroposophical natural science, experimenting,
had to remain with the first step, the demonstration of the presence and
existence of formative forces. Only in the use of the biodynamic method of soil
improvement could we go a step farther. How this developed is described elsewhere
(in "Wir erlebten Rudolf Steiner")."



--| References by Rudolf Steiner to Future |-------
--| Technology - Mechanical Occultism      |------------

1. 16-12-04- GA93 The physical Atom as condensed electricity. Lecture:
"The essence and task of Freemasonry from the point of view of Spiritual
Science" Book: "The Temple Legend". Rudolf Steiner Press 1985. lecture 9.

2. 23-12-04 - GA93 - Z 215 The atom as coagulated electricity. Book: "The
Temple Legend", lecture 10, also typescript entitled "The work of the
Secret Societies in the World: The atom as coagulated electricity"

3. 30-03-05 - Tolstoi - Keely (not translated)

4. 02-01-06 - GA93 "The Keely Motor - the interpenetration of Mechanism
and Morality" Book: "The Temple Legend" lecture 20.

5. 12-02-06 - GA97 - Z59 - "The Keely Motor - The transformation of the
mechanical mechanism within a moral mechanism" Notes of a lecture: The St.
John Gospel.

6. 01-10-11 - GA130 - RSE 560 - Light, electricity, Chemical forces,
Magnetism, Third Force, Answers to questions at end of lecture - "The
Etherisation of the Blood" Book: "The reappearance of Christ in the
etheric" selected Lectures, lecture 9, Anthroposophic press N.Y. 1983.

7. August 1912 - GA14 Mystery Drama - "The Guardian of the Threshold"
Scene 1. Strader and the Strader Apparatus.

8. 20-06-16 - GA169- C43 - "Keely as a polar opposite to Tolstoy" Book:
"Toward Imagination" lecture 3 "The Twelve Human Senses" - Anthroposophic
press 1990. Also:- Lecture Series "Cosmic Being and Egohood" Berlin
June-July 1916.

9. 02-10-16 - GA171 - Z156 - "Concerning the incorporation of magnetic and
electric forces in Mankind from out of the cosmos: an examination of
evolutionary development from Lemuria to the 18th and 19th Century"
Typescript: "The Templars" Notes on a Lecture.

10. 12-11-16 - GA172 - "Man and Machine" Book: "The Karma of Vocation"
lecture 4. Anthroposophic Press and Rudolf Steiner Publishing Co. 1944.

11. 26-11-16 - GA172 - "Modern Technology and demon magic" Book: "The
Karma of Vocation" lecture 9.

12. 18-12-16 - GA173 - "Carrying over the etheric vibrations from Man to
Machine" Book: "The Karma of Untruthfulness" Vol.1 Lecture 7. Rudolf
Steiner Press 1988.

13. 16-11-17 - GA178 - Z444 - "Nervous systems and electrical Force:
electric currents in man and their Ahrimanic Nature" Typescript:
"Geographical Medicine" Mercury Press 1979. (new edition)

14. 25-11-17 - GA178 - "Man and Mechanisation, 'animal machines', cosmic
forces and Machines" Book: "Secret Brotherhoods" 1931. Reprinted as "The
wrong and right use of Esoteric Knowledge" 1966. Rudolf SteinerPress -
lecture 3.

15. 09-10-18 - GA182 - "The release of enormous machine forces through
harmonising nature forces and technology" Typescript: "What does the Angel
do in our Astral Body" Rudolf SteinerPublishing 1941.

16. 12-10-18 - GA184 - "Nature Rythms and Technology" Book: "Three streams
in the Evolution of Mankind" Lecture 5, Rudolf SteinerPress 1965.

17. 01-12-18 - GA186 - "The principle of harmonious vibrations and their
technical conversion (realisation) mainly within the English speaking
world" Book: "In the changed conditions of the times" Anthroposophic Press
1941 - Lecture 3 entitled "The Mechanistic, Eugenic and Hygenic aspects of
the future"

18. 08-11-20 - GA197 - Z392 - "Keely Motor - the unification of the
mechanical-material with the spiritual" Book: "East, Middle and West"
1920. More recently published as "Polarities in the evolution of Mankind"
Rudolf SteinerPress1987 - lecture 9.

19. 20-10-23 GA230 - "Machines and Vibrations" Book: "Man as Symphony of
the Creative Word" - Rudolf Steiner Press - 1945, 1970, 1978, 1991.
Lecture 2. Also a good translation of this segment in Anthroposophical
News Sheet under the title "The Mechanisation which threatens mankind"

Offline

 

#28 2007-02-17 23:04:22

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

UFO’s: Pre-eminent Phenomena of our Time
Contemporary Esoteric Backgrounds on UFO’s
This article appeared in Dutch in Bruisvat no. 5, Summer 2001

By Patrick Steensma
UFO’s are a pre-eminent phenomena of time. This can be clarified when one applies a Worldview and methods of an Epistemology that contains and coheres with the spiritual path of development Humanity is on and has been so far. The approach of Goethean Science, that e.g. contains methods and results of Spiritual Science - also known as Anthroposophy - brings about contributions to contemporary Esoteric Christianity, and offers such a Worldview, methodologies, cognition and insights. (See for a slight introduction on Goethean Science elsewhere on this site) This article is about integrating those with the underlying occult phenomena of modern times, so cognition can be gained about the UFO-question, albeit a start.
A Sound Worldview as the first key to cognition
In the thorough and revealing studies about conspiracies, UFO’s and cohering theme’s spiritual backgrounds often play a role, all be it in fractions of the bigger picture. Deeper lying grounds need to be looked at and taken into account. Many researchers do not demonstrate of having a clear view on all the ins and outs and purpose of the evolution of Humanity. Thus to me it resembles soupy and somewhat abstract with e.g. mixtures of stories of Atlantis, Lemuria, pyramids, Gods and demons. E.g. Lucifer, the Biblical Diabolos - the snake in paradise -, and Satan or Ahriman - the latter name is derived from Angrimanju from the Persian Era around 5000 B.C. also known as the Biblical Satan or also “the Beast that arises out of the Sea” [Rev. St. John Chapter 13 :1] - are often used indifferently (which by the way is not so incomprehensible since they work together and which also has to do with the unawareness to a large extend of the workings of their boss: Sorat [see later on]). The studies though of some authors - like e.g. William Cooper (had helas) and Sherman Skolnick - have a pretty good hunch of the direction to look for and their research and that of others definitely raise a lot of interesting points of contact which call for further elaboration (1).

The most basic fundament and purpose of the entire evolution of Humanity is the transformation of the Cosmos of Wisdom (Earth is a revelation thereof) into the Cosmos of Love. The latter is a Cosmos transformed by Humanity. We humans are thus in the position to develop ourselves into a spirit of Love and Freedom. The beings of the Spiritual World are engaged with us to bring about this novum for the Spiritual World.
Freedom is individually applied wisdom and brings about the experience of the ability of choice. Love belongs to the domain of the social life, wherein this ability of choice can be directed on virtuous (conscious-warmth) actions towards others. These two as it were form the “drive tandem” of our evolution and development. E.g. one of its consequences is the joy of creating together.
There are two beings who are focused on frustrating these goals. Lucifer, the bringer of Light (not Light itself !) represents unfree wisdom and lust, and Ahriman, a spirit of Darkness, in which the unconscious and unredeemed seeds of Love (thus revealing themselves in hate and [self-]destruction) reside, together form this necessary field of force wherein humans are able to develop him/herself into this spirit of Love and Freedom. Such high ‘fallen’ beings as Lucifer and Ahriman have the Cosmic Right to go through an incarnation (2 ). Lucifer went through his physical incarnation in the East in the 3rd millennium B.C.. Christ incarnated in Jesus of Nazareth in the year 29 A.D., which e.g. appeared in the white dove that descended with the baptism by John the Baptist (3). ). Ahriman still has his Cosmic Right to his physical incarnation, meant to take place in the West (viz. the USA) and is possibly ours to experience fairly soon.
Since the 15th century the latter has intensified his preparations for his incarnation which is recognizable in numerous phenomena (4)note: ]). For this purpose his materialistic impulse reached its climax round about 1840 and today we’re more and more dealing with those consequences.

A. Dürer: St. Michael and the Dragon (about 1520)
A cosmic image that has a bearing on this is the battle between the Archangel St. Michael and the Dragon, which started in 1841 and ended in autumn 1879 (Michaeli) when St. Michael threw the Dragon on Earth. Another important cohering happening took place between 1933 and 1942, known as the Second Coming. In 1942 Christ went through a crucifixion in the Etheric-Life World (5 ). This was attended by the release of etheric forces of that World which haven’t been transformed and sublimated, for Humanity it means the emergence of the Beast and the struggle with it (6). The Apocalypse describes this in the part about the 7th Trumpet, in Chap. 13. In Rev. 13:1 it is about the rise of the beast (Ahriman/Satan) “from the Sea” (“Sea” is also an esoteric expression for Etheric-Life World) and the Dragon , which is Sorat (7) “out of the Earth” (Earth=the physical world) which empowers Ahriman (8). The beings that are connected with Sorat are called Asura’s (these are to be identified as “the locusts” of e.g. Rev. 9:7, because that’s how they look for the clairvoyant observation). They are beings of darkness expelled from the sun. The name Sorat originates from the Cabbala and also comes up in the same chapter, Rev. 13:18 in the number “666” (nb the number of the verse (18) is also 6+6+6): “...and its number is 666”. This is thus deducted: 400 in Hebrew is the word “Taw”, which refers to ‘the lower Self’ [TA], 200 is the word “Resch”, which refers to the astral body [R], 6 means “Waw”, which refers to the etheric body [O] and 60 is the word “Samech”, which refers to the physical body [S]. By reading the letters between [ ] backward, it gives SORAT, which means that all the 3 bodies [astral, etheric and physical] are put in the service of the lower Self.
Our ascending development towards spirits of Love and Freedom finds its increasing opposing tendency since Christ’ deed on Golgotha in the works of Ahriman (supported by his master Sorat). Lucifer is on his path of redemption since the individual who represented him and who was hanging on the cross beside him asked him out of respect to think of him when Christ would enter his Kingdom, and Christ said he would be with him in paradise on that same day. The other man is a representative of Ahriman and is not redeemed (Lucas23:39-43). This still means though that Lucifer’s total redemption is still in a process, and his work also still has effect, but it is diminishing and the domination is more and more coming from Ahriman’s work (9). Ahriman wants to draw the power over the entire human evolution to him and become the leading spirit of our further evolution (viz. placing himself in the place of Christ), focusing on a descending evolution, bound purely to the forces of the Earth.
The above described issue of Humanity is obscured by projecting our contemporary views, values and goals on earlier days in history and judging the course of Humanity and the people involved in the guidance of Humanity by that. One comes across this e.g. in the discussion of the “Mysteries”. Often those involved there are seen as manipulators acting out of secrecy and as if they were thus deliberately misguiding people. The thing is one must be conscious about the stage Humanity was in and what were justified ways to go about because of what had to be developed. It is a major presupposition to take the starting point that Humanity has always had the contemporary capacities and state of consciousness. We didn’t have the present perception of making our own choices and acting out of Love in BC-eras. We were embedded in the Cosmic workings of the Spiritual World as preceding stages in our evolution so the necessary “components”(10) could be integrated into our being so we could more and more take up our own development of becoming Spirits of Love and Freedom. There were always black magicians who tried to abuse the forces of evolution - those known and dealt with in these Mystery-places - for their own goals, but that doesn’t mean one can throw the players in the spiritual field all on one heap. History generally doesn’t talk about the phases of evolution, because it is polluted by e.g. the historical materialism of Karl Marx.
Another cohering basic premises of the Spiritual World is that all beings want to develop. All contemporary developments need to be considered out of that and the two above described contrary moving directions of evolution - ascending and descending-, incl. the UFO’s.
UFO-observations
The intensification of UFO-observations is to be seen as a symptom of the approaching incarnation of Ahriman. Taking the above mentioned into account it becomes clearer why starting the end of the 19th century UFO-phenomena manifests itself. In 1878 there was one e.g., but in 1897 it was Big Time with the phenomenon of the ‘Great Airship Mystery’(13). It was about a huge silver cigar-shaped object which crashed in Aurora. Many reports in local newspapers are loaded with stories of flying objects and even about contact with its crew. After a relatively quiet period the phenomenon strongly resurfaced round about WW II. Like in the first months of 1945 there were observations of UFO’s by German and allied fighter pilots. The well-known crash of a flying saucer in Roswell, New Mexico in 1947 was thoroughly reported on, despite its immediate cover up. During the first press conference in the morning Maj. Marcel stated it was an unidentified flying object, but in the evening, after a panic in the Army Command, it was reversed by a general and he described it was nothing more than a weather balloon (14).

Washington D.C. : July 26, 1952
On July 19th 1952 another occurrence attracted a lot of attention which took place in Washington DC. During a couple of hours more than 8 UFO’s were spotted above the White House and Capitol Hill - the tightest secured airspace in the US - by experienced pilots and air-traffic controllers on 2 different radars. They were flying at a speed of 160-210 km/h after which they accelerated enormously and disappeared. The days after this they kept on coming back here and there. This could be considered as the decisive turning point in general concerning media coverage and reports on UFO’s stemming from US-governmental organizations. In the press conference the US-Air Force brought up the ridiculous explanation some of the phenomena were caused by oscillations of the temperature (supposedly causing reflections of light which could be observed by radar). From this moment the CIA soon started to run the show concerning media coverage and explanations having to do with UFO’s (15). They installed a commission for that which only consisted of people who were to be characterized as extremely skeptic towards the UFO-phenomenon, and who beforehand ‘thought’ of the entire UFO-commotion as total crap. The manipulation of public opinion was the main focus instead of (objective) research on the subject itself. Their conclusions obstructed further research on it. With strong emphasis the national security agencies were told to take immediate measures to deprive UFO’s of their mysterious status. Since then there’s a structural attempt to cover-up these topics by the Army Command, NASA, national security agencies, (federal) government and the media. However the stories and reports worldwide that emerged in the following fifty years point to an even more increasing UFO-activity.


Backgrounds according to Goethean Science
A characteristic of Ahriman, a being of Darkness, is he can not stand Light - in the sense of consciousness about his being. The structural cover-up of a way how his works reveal himself is of course of major importance for him. Now the focus is on some backgrounds of his being.
Since the 15th century there is an increasing domination of one sided, over-reacting and abused qualities of the Eagle-nature that push aside those of the Leo (feeling) and the Taurus (will). The Eagle, as thé representative of the birds, stands for the physical appearance out of the astral of the head, particularly the physical brains, because the force that shapes our brains and enables them to absorb the inward force of salt - which is the basis of our thinking - is the same force that works and lives in the feathers of the Eagle. The shaping of our thoughts, flowing out of our brains, physically coincide with the shaping of the feathers of the Eagle. The thoughts of the physical brain are merely instant thoughts. The processes of our own thought-life is much more complicated, because it also deals with memories and weighing things by our heart.
A one-sided and dominating Eagle-force doesn’t lead to a vivid spiritual thinking but to an abstract/intellectual thinking that is bound to the physical forces, and thus misses a connection to reality. The chance of falling for this one-sidedness and domination is brought about by the temptation of the Eagle, which is: “Get to know my being. I will give you the power. To create a World. In your Head”. The tendency that a one-sided Eagle-force leads to is harking back towards old phases of evolution prior to the central turning point in human evolution in Atlantis (app. 20.000 B.C.) where the finishing touch of the shaping of our physical body took place (16). This harking back makes humans get the urge to erase what Humanity has obtained on wisdom and independence. One would only live in the sub-conscious will, which was placed in the muscles and the nervous-system by the Gods. It would make people return to the phase of a primitive clairvoyancy which opposes the tendency to connect with the earth in the manner of spiritualizing-transforming it and to resurrect through it. Ahriman is thé abuser of these Eagle-qualities. Another aspect of Eagle-qualities are that they refer to the highest spiritual level humans can develop out of their being, which is called Spirit Man. This is about the faculty of transforming the physical body/world (17). According to the evolutionary plans the focus of development and planting of the forces of the Life Spirit - viz. enabling transformation of the etheric body - is to be in the center in the 7th Cultural Epoch (5737-7897) of the 5th Era - having its physical center in California, USA. At the end of that period people can start to develop the Spirit Man-qualities. Gnostics refer to this phase in the image of Christ as the Eagle in the top of the Tree of Life. As the predecessor of Humanity Christ will then resurrect as the Eagle (18). Also His remark: “No one comes to the Father but through me” refers to this. A further cohering aspect is that Ahriman also closely has to do with the “fallen Eagle”, the Scorpio. The Rocky Mountains could be seen as the realm in which he has fallen and made his domicile. The star-image Scorpio can e.g. be seen very clearly at night when one is in the Far West. Again, Ahriman is thé abuser of these forces. Ahriman isn’t a generic creative source himself, he can only mis- and deform. In this context Christ is to be seen as the Creative Force of God the Father, through which God the Father creates. Ahriman prematurely draws these forces into the present time and seduces people with it (viz. evil is the good in the wrong time and place).
Rudolf Steiner states that organizations in the West - especially the secret brotherhoods - are strongly under the temptation of absorbing these one-sided, dominating, over-reacting and pre-mature Eagle-qualities. From top level such brotherhoods have put themselves at the service of Ahriman, to support him in his attempt, via his incarnation, to take over Human and Earth evolution (19). The higher ‘initiates’/black magicians of those brotherhoods are quite knowledgeable about a lot of things (20) . E.g. they are therefore aware of the Etheric Christ (also known as the Second Coming) will reveal himself more and more from the 20th century and onwards. Their intention is focused on trying to let this go by unnoticed for Humanity. They want to try to attribute the realm of the workings and influence of Christ to Ahriman, and even want to call him Christ! (21).
Ahriman wants to conserve and harden the Earth with its etheric enwrapment to make it (or out of its forces) his domicile consisting of his devotees. The cohering reward for his followers, the Ahrimanic immortality, offers an intellectual/abstract thought consciousness which purely connects to the Earth, and which thus does not consist of a balance between the Earth and the Cosmos. It is generated by the hardening of the etheric body, viz. the strengthening of the Etheric Double [see further on]. Because of this one can always live as the personality one has become [e.g. like in the films ‘Ghost’ and ‘What dreams may come‘]. To enable this process it is necessary that the Etheric Body of the Earth is also hardened and conserved.
The mechanistic, hygienistic and eugenistic occult faculties
In this context it is clarifying to look at three potential spiritual faculties which are integrated in our physical body, arrangeable by the Western (American), European and Asian constitution. Goethean Science says that the people of our times will start to learn to discover and apply these occult faculties. It is respectively about the mechanistic, hygienistic and eugenistic faculties. The first is about the faculty to be able to put machines into motion via the laws of chiming together and synchronizing vibrations (e.g. pointing at why Keeley, Tesla and Wilhelm Reich were busy with this topic in the US). It can thus become possible to transfer human moods in undulation onto machines (Keeley managed to do that). The hygienistic faculty is based on the phenomenon that Human Life from birth to death reflects a process of illness. But, we also carry the therefore necessary curing forces in us. The development of this faculty occurs by converting these forces into cognition of illnesses and death. The eugenistic faculty consists of gaining cognition about the spiritual laws of human reproduction. In the East therefore an instinctively clair-cognition will come about how the laws of population are attuned through certain cosmic occurrences.
For this matter everybody in the world is thrown on each others society concerning the two faculties one doesn’t have as a constitutional ability. The secret brotherhoods in the West know about this. Thus they know that out of a one-sided domination of the mechanistic faculty and thereby pouring out mechanizations over Humanity you can control and rule over the population of the Earth in the 5th Cultural Epoch of 1417-3577. This means one can paralyze every rebellious action of the unsatisfied masses (22). There are numerous phenomena indicating this is already going on when one thinks of e.g. the intense dependency and effects of the computer and the internet, the dependency of the supply of electricity, the electronic transfer of payments, and the industrious search for clustering our brains to the operation of computers (e.g. chip-implants in the necks of people). ‘They’ are also aware of how the social fabric needs to be organized to subsequently arrogate the two missing faculties (of course only possible in their deformed way) and put them at their service. For that purpose there needs to be and rule a non-scientific religion in the East – e.g. traceable in tendencies of New Age. For the same purpose the accent in Europe is focused on the advancement of a non-religious abstract science. Another phenomenon which specifies this are the intense adds and pressing recommendations - based on stirring up fear – in the USA to make parents vaccinate their newly bornes and children a.s.a.p. against like 30 illnesses. As stated this is the very thing that forms the basis of the development of the hygenistic faculty. And because the spiritual ideals of the physical body reside in it, the individual is eroded and deprived in his/her early age of the reason why s/he incarnated. It thus also frustrates the premises for a fertile cooperation with Europe. Such ways of acting are clear symptoms of arrogating the hygenistic faculty in a purely materialistic manner. The arrogation of the eugenistic faculty in a questionable way becomes evident by e.g. the abductions of people by UFO’s and the subsequent industrious experimenting with the genital organs, cells and the physical body, but also by the ever more refined insights about and practicing of the cloning of people.
UFO-technology and mechanistic occultism
For this matter it surely seems that concerning how the faculty of the mechanistic occultism is worked with, it doesn’t look much like it stands for an ascending spiritual path of development, but more one which is only shaped by and with those forces that purely belong to and work in the Earth. Thus its spiritual potency is shaped in its counterpart and used in a selfish way. Partly because of our contribution to it, this one-sided and selfish shaping of the tendency of mechanization, created UFO’s, which are elemental beings (gnomes, nymphs, elves etc.) that have fallen out of the ascending course of human evolution (23). We have squeezed elemental beings in techniques and applied it for ourselves and our convenience.
In the meantime more and more mechanistic-occult inventions out of conscious/subconscious cooperation with such beings are put on the market. The computer, the internet developed in the sixties by the US Army and Stealth-technique are some of the many examples thereof. R. Sauder also draws our attention by stating that various implants have been found in the necks of people who were abducted by UFO’s and that US-companies have started to market those recently (24).

Area 51: famous testsite for the US Air Force with many UFO-sightings,
here a testflight of the Northrop YB-49
With their communications, abductions and experiments of people, UFO’s often use paralysis of the will. In this context it is important to understand how the forces in North America specifically work in the realms of our instincts and sub-consciousness. To clarify this we need to examine a being that is often referred to as the double or doppelganger. It is a being that belongs to the Earth and which joins us and connects itself to us from a certain moment in our process of incarnation (25). How he works depends on the geographical situation. Specific about North-America is that the double solely penetrates the human being with the forces stemming from the Earth. These are mechanizing forces. Via electronic fluxes generated in our sense-nervous system by our Etheric Double, one is connected through him with all the electro-magnetic earthly forces. Our thinking has its physical point of impact in the sense-nervous system and what that concerns our thinking is like a death-process generating consciousness (26). His aspiration is to keep us bound to the Earth and he tries to realize that by paralyzing the individual spiritual power of the soul and to place instead of that a purely intellectual thinking that is bound to the physical brain (27). If the human being doesn’t manage to balance this with the Cosmic forces this will chain him/her to the subnature of the Earth; viz. a world that emancipates itself downward away from Earth’s ascending path and destination. The UFO’s have the same aspiration.
Our double reveals all the sides of our being which we still need to transform, our weaknesses (of which we are often not aware to a certain extend). For UFO’s - out of a cooperation with the double - it is a piece of cake to abuse that. They also have an etheric and an astral body, but they are purely focused on the Earth – like the double – because of their fall out of the ascending evolution. Therefore they are only able to apply ‘fallen spiritual forces’, viz. light-, chemical- and life-ether. This reveals a clear relationship they have with the Earth and the double.
UFO-technology points to intense (ab-)usage of electromagnetism. Concerning their assertions that they are from this or that star clearly now shows up for what they really are: viz. they are bound to the Earth and not to be seen as extra-terrestrials, but inner-terrestrials. By the way, they surely will have some sort of connection to the stars, but everything on Earth has a connection to the Cosmos/stars – so do we ! – so that’s nothing to worship them for.
Geographically seen the Rocky Mountains in North America are to be considered as the area where the strongest workings of the double originate (Goethean Science also considers this place as the domicile of Ahriman), and therefore the area where electromagnetism works in its strongest way. It is not strange that the most military –mostly underground – bases are to be found in the states of California, Arizona, Nevada, Utah, Colorado and New Mexico. Most of the UFO-sightings have taken place in that area where these bases are (28).
Moreover underground atomic tests are still carried out there. Atomic force dissolves matter. This means that more elemental beings are torn out of their ascending evolutionary path, by which they can be recruited into the army of UFO’s.

Nevada, Yucca Plateau, November 1 1951: military personnel as guinea pigs
(At the Yucca testsite 928 atomic bombs have been detonated, of which 100 in open air)

Their search for the constitutional organization of the human I or Self
To summarize: UFO’s are beings which have fallen into (sub-)Earth and out of the ascending evolution. There is e.g. not a single UFO which talks about the crucifixion and resurrection that Christ went through in the Etheric World and the redemption that brings about for Humanity if understanding about that will follow. No, they say they are the one’s who have come to rescue Humanity (great marketing trick). This is the illusion the materialistic culture of Ahriman/Sorat is about. Therefore you do hear them speak of trying to conserve the Earth, and they try to recruit people for their cause by telling them terrifying stories of disasters to come, like in the way they proclaim the environmental problem which is - seen the elaborated above - in their vital interest, though different than ours. Ahriman is the being fallen from high ( a previous Cherubim) who is the steering genius behind (this aspect of) UFO’s. With the western secret occult brotherhoods as his instruments he tries to create his own planet (29). This is also referred to as the filling up with spiritual formative (etheric) substance of what Goethean Science calls the “8th sphere”, viz. a sphere which could become the planet of Ahriman (30).
Rudolf Steiner in this case speaks of a battle that primarily takes place in our brains and skull, because this is the most spiritualized part of our being, viz. because all the fruits of our previous incarnations are expressed and come back in a transformed way in our head. For us this calls for a watchful consciousness. The fact that aliens focus on the physical world, through experiments and attempts of manifestation points to that they look for something it contains. The physical Earth is the basis for our individual development of the (higher) Self in our physical body. By developing the potential faculty it contains we someday will be able to create our own new worlds in the future. Goethean Science refers to this as follows: in our physical body reside the building stones for the New Jerusalem – the next (5th) planetary stage of the ascending evolution. Materialistic science considers these building stones only as atoms. In a spiritual gathering in the 4th century AD Mani, Skytianos, Buddha and Master Jesus (Zarathustra) focused on how to deal with this future problem. They realized a plan which was thus worked out that in the smallest particles available they have integrated the entire plan for the New Jerusalem. This is the key for this formative force of creating new worlds. This thus offers more clarity on the physical experimenting on people: UFO’s are literally looking for such building stones for their own planet.
To conclude: in UFO’s selfish technique reveals itself. This is poured out over Humanity, as in essence this can only be realized in an unselfish manner, through intense inner practice. It thus appears to be a counter-influence and challenge for us to work on our (12) senses in an unselfish way. Via artistic practices which constitute connections between the Cosmos and the Earth, and on the basis of Goethean Science we are able to harmonize one-sidedness. This path that goes through Spiritual Science (clairvoyancy), Objective Art (clair-sentiency and audacity, viz. Initiation) and Moral Technique (clair-volitancy/White Magic) is something by which we can eventually learn to shape and manage our own creative faculties, and therewith offer UFO’s an alternative.

US Air Force drilling machine (Nevada, December 1982)
Notes
1. Certainly because among those are numerous upright stories like e.g. “Power Glide” of Jason Leigh, look under www.jasonleigh.org.
2. This is not only a cosmic right but in ancient times it wasn’t even possible for Ahriman, because of the human constitution - which changes through times - wasn’t ready enough for it.
3. The name ‘Christ’ is used here in such a manner that He is considered as the Being representing the Creative Love Power in the Universe; this means that He has made his workings known in various cultures in various ways : e.g. the Great Spirit for North American Indians; Krishna [who says in the Bagavad Gita: “act out of Love, not asceticism”], Ahura Mazdao [the Sun-God] who fought Angrimanju in the Persian Era round about 5000 BC.
4. There are 7 major motifs by which these preparations can be recognized: 1. Abstract thinking, generating a mechanistic, mathematical and purely materialistic worldview ;
2. Preservation of the spiritual in ([electronic] libraries) ; 3. Faith in figures (statistics) ; 4. Action without interest (also: inability to be enthused about Goethean Science) ; 5. Factions, disharmony among groups of men and national impulses ; 6. Materialistic interpretation of the gospels (leads to hallucinations of Christ) ; 7. Establishment of schools for the purpose of making people clairvoyant in an old (atavistic), illusive or hallucinatory manner. This e.g. is observable in tendencies for reaching clairvoyance via hereditary streams, viz. blood-connections (e.g. the book “Holy Blood, Holy Grail“, by Michael Baigent, Henry Lincoln and Richard Leigh, integrates such an explanation in case of the Second Coming).
5. The Bible - Revelation of St. John Chap. 1, verse 7 - refers to his return would take place with the clouds, which is an esoteric expression for Etheric-Life World, because it contains the 4 elements warmth [vaporizing of water], light/air [clouds themselves, they vivify the light and reveal moods by the colors they reflect, and they are in the air!], water [rain], earth [hail/snow], thus they reflect the four seasons. Another aspect is that the sceneries in the sky are objectivities of our inward soul-life (air/light = astral); this means that every individual who creates space in his/her being for Christ that He will come in their inner being.
6. See also ‘The Book of Revelation’, 18 Lectures by Rudolf Steiner on this subject, held between 5-22 September 1924, Rudolf Steiner Press, London.
7. Since the sun-eclipse of 11th of August 1999 this being has been able to connect himself stronger to the Earth.
8. Rev. 13:2 “and the dragon gave him his force and throne and huge power”, 13:4 “and they worshipped the dragon because he had given his power to the beast”, and 13:12 “…and everything for which the first beast has power, it fulfils this before its countenance”.
9. That’s why Lucifer is not really in the picture here any further, although his works still play a role, e.g. with the 8th sphere (see later on).
10. Like the astral-, etheric- and physical body, and the higher spiritual bodies of Manas [transforming the astral body], Buddhi [transforming the etheric body] and Atma [transforming the physical body].
11. Besides the bias concerning research that is done. Approximately 50 % of the “scientific” research that is published goes via so-called Ghostwriters, which means that the articles are really written by unknown people who are working for a.o. drug-companies, and the people that put their name under the article function as the real authors and get paid thousands of US $ to do so by those companies; source: Nexus April-May 2002. Also the magazine Nature, thought of as highly scientific, has raised a lot of questions concerning whether their policy of publishing articles is sound, which has come to attention because of an article of David Quist and Ignacio Chapela about GMO-corn in the issue of the 29th of November 2001. The non-objective starting point of the editors of Nature becomes clear by remarks as “we trust in the honesty of the scientist” and “we can’t check everything”.
12. In daily life we also apply and train these faculties indifferently in a dynamic process. The discernment of these methods is to clarify the fundaments of each faculty enriched by tools for their possible further development.
13. For a summary see e.g. Alien Agenda, by Jim Marrs.
14. Maj. Marcel who has seen the object himself spoke in 1978 it was about “an object that didn’t belong to this world”. Also see “Roswell UFO Crash Update”, by Capt. Kevin Randle (ret.).
15. This certainly has to do with the secret meeting in the early fifties between US-president D.Eisenhower, US Army Command and Grey-UFO beings which led to mutual friendship, communication and cooperation. This is an observation made by a remote viewer. Jim Marrs had various remote viewers do research on aliens; also other formal meetings have been observed.
16. See also list of the 7 major motifs. Also Lucifer abuses these one-sided qualities, in its illusive manner, but the focus here is on how Ahriman - as he is the master of the intellect, of abstract thinking - does it, and seen we will have to deal more and more with his works.
17. Earth went through 3 previous condensing planetary phases and is now in its 4th phase. ‘Saturn’ is the so-called first phase (Fire/Warmth, planting of the physical body), the second is the Old Sun-phase [condensing Warmth into Light and Air/planting of the etheric body], the third is the Moon-phase [condensing of the substance of the second into Water/ planting the astral body] and in the 4th this was condensed into the physique: Earth/ planting of the “Self/ the I” [this Self/I is pure activity and it serves itself of the three bodies soul, etherbody and physical body]. The 5th phase is the Jupiter-Earth (also known as the New Jerusalem or Shamballa ), development of the faculty of Imagination/Clairvoyancy/Manas, the 6th phase is Venus-Earth, the development of the faculty of Inspiration/ Clair-audiency and sentiency/Buddhi, and the 7th phase is the Vulcan-Earth, development of the faculty of Intuition/ Clair-volitancy/Atma. These large cycles of evolution find their reflections in smaller and smaller cycles: the Polare-Era which started 68707 BC, to Hyperborea which started 53687 BC, to Lemuria which started in 38467 BC, to Atlantis which started in 22347 BC. Every Era is divided in 7 Cultural Epochs of 2160 years. The 5th Era is divided in the Indian Cultural Epoch started in 7227 BC [the I in the physical body], the 2nd viz. the Persian started in 5067 BC [the I in the soul-body], the 3rd, the Egyptian-Babylonian-Jewish in 2907 BC [development of the sentient-soul], the 4th, the Greek-Roman in 747 BC [development of the intellectual-soul], the current 5th, the Germanic-Anglo-Saxon started in 1417 AD [development of the consciousness-soul], the 6th, the Slavic-Iranian starts in 3577 AD [planting of the Spirit Self – the Aquarius/Brotherhood of Man era] and the 7th, the Californian, starts in 5737 AD [planting of the Life Spirit].
18. Such state can thus be called that of “The White Eagle”. Also see and compare with www.whiteeaglelodge.org.
19. E.g. traceable in and all kinds of US-organizations like the CIA and the Federal Reserve. Also the symbology of the 33rd degree of initiation of the Scottish rite: a double-headed eagle. But also in the ceiling of respectively the House of Representatives and the Senate which both have an iron oval shape [diameter 2½-3 meters] of the Eagle. When the sessions are opened in those Houses a clerk enters who carries a huge mace with a silver Eagle on top and places it in a hole.
20. Most members have no clue at all of the goals the higher initiates have, but are pure instruments; that’s how the pyramidal structure works.
21. The Eastern black brotherhoods also try to let Christ’ revelation in the Etheric go by unnoticed - through various ways -, but they don’t put another being in his place, but hold on to ancestral worshipping by which demons can incorporate.
22. In lectures of 1917, Gesammtausgabe 191, 15th lecture, R. Steiner points at a secret school which Ahriman will found where the most “marvelous” sorcery will be conducted, as a means to pour out all kinds of technical skills on Humanity, which normally can only be developed by people through intense inward work.

23. E.g. in the movie “Lord of the Rings” the orcs are fallen elves.
24. R. Sauder, Underground Bases and Tunnels; What is the Government Trying to Hide. In the meantime there are companies lobbying with the US-Government to let every child be implanted which such a chip under the cloak of being able to prevent kidnapping and child-abuse.
25. This being is composed of an interplay of forces, which are the elemental beings – also being our thoughts and impulses of will – that we haven’t mastered, have become conscious of or have transformed. We e.g. become aware of that in our social interactions when others confront us with them, and can get upset (hulky) about it. These forces are characterized as sub-terrain, viz. it uses electro-magnetism. Clairvoyant observation can perceive it as a tall green (also grey) being [app. 3 meters]. The Double isn’t bad by the way, it is there to stimulate us to incarnate and to develop ourselves by its resistance. A lot of movies e.g. integrate aspects of it: The Hulk, The Grinch, The Mask, the monster who fights Spiderman in the 2002-movie, but also the guys in black suits in The Matrix. It is also interesting that the entire materialistic scientific concept of man is based on the Etheric Double; see ‘Spirituelle Medizin und der Doppelgänger’, by Karl Buchleitner in Mitteillungen aus der A.A.D. Stuttgart 1973, nr. 106.
26. The double’s point of impact is in the back of where our neck and shoulders meet. Think e.g. about the movie “Triple X”: the three X’s are exactly there.
27. This is logic as he is an instrument/channel of Ahriman who is Mr. Double himself and their master.
28. NORAD, near Pike’s Peak, is known as the crème de la crème of military training because the atomic forces stemming from the Earth there are known to be the strongest, and that’s why it is placed there.
29. The New World Order is not a goal in itself, it is a way for Ahriman to get to his goals.
30. The “8th” sphere as the opposition to the “7th” (called : Vulcan) to which the ascending evolution of Humanity strives, we are now in the 4th, Ahriman wants to drag Humanity down into this descending 8th sphere, a planet of his own (compare this to the Fall of Babylon in the Revelation of St, John). The moon is the opposing force for this 8th sphere. H.P. Blavatsky (in: The Secret Doctrine) and P. Sinnett (in Esoteric Buddhism) have obscured this fact in the 19th century (the first time anything about the 8th sphere was talked about in public) by swapping it: they say the 8th sphere is the moon itself. See: Rudolf Steiner “The occult movement in the 19th century”.

Offline

 

#29 2007-02-17 23:05:38

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Electricity and
Human Consciousness
(c) 2000 Celtoslavica
All Rights Reserved!
________________________________________
Without taking account of the relation between bio-electrical processes in the human body and electromagnetic processes in the earth, in other words body electricity and earth electricity, it will not be possible to understand clearly by what means the scientific-technological development of modem times has influenced, and continues to influence with increasing severity, the moral nature of human beings (1). Naturally, the discovery of electricity and electromagnetism as well as their practical application, show a variety of facets. Electricity and electromagnetism are, of course, forces of nature that can affect the life of beings either beneficially or destructively, depending on their application. In medicine, electrotherapy can assist the healing process if correctly applied. But precisely the effects of magnetic fields have not been sufficiently investigated regarding their role in, say, the emergence of various disorders of the immune system like AIDS, in allergies, in chronic fatigue syndrome or certain types of cancer.
In addition, electromagnetic fields do possess an inner spiritual quality that must not be allowed to take hold of the human being completely. And exactly as electrical and electromagnetic phenomena display their effectiveness outwardly in physical matter, so they influence inwardly the moral constitution of human beings in the absence of their having taken protective measures against them.
The structures of matter (molecules, cells), as well as that of the higher members of a human being, seem to be organized to a large extent, with regard to the order of life-processes, through the oscillations of sunlight and of supersensible forces which Rudolf Steiner has called "etheric". Although 19th century physics believed to have evidence that light is merely a magnetic wave, quantum physics has shown -- what the Greeks of antiquity had already known by virtue of its moral impact -- that the connection between light, electricity and magnetism is far more complicated (2). Thus Rudolf Steiner once described electricity as light in a sub-material state, and as light that destructs itself within matter, or again as disintegrating light (3). In this connection he emphasized very strongly the importance of this insight for the inner life of the human being:
"The greatest contrast to electricity is light. And to consider light as a form of electricity, is to mix good and evil."(4)
It is well known that the oscillations of certain electrical frequencies in even small quantities and for short durations, have consequences that, although difficult to measure, are detrimental to health. But far less attention is paid to the question to what extent electrical phenomena influence a human being's thinking, feeling and willing. Here is a source of danger for humans that is not to be underestimated:
Never throughout the evolution of human consciousness were we so closely united through our physical bodies with the world of matter in relation to our thinking, feeling and willing. It is precisely this development of consciousness that, having given rise to a new wold of technology, was responsible for the earth being enveloped in a dense fabric of artificially produced electromagnetic radiation -- altogether a situation that has not existed in the evolution of our planet up to now.
The interior of the earth emits natural microspulsations of approximately 10 Hz (Hertz), that is 10 oscillations per second. Lightning creates fields in a frequency range of 10 to 20 KHz (thousands of oscillations per second). At the other end of the spectrum light has become visible with billions of oscillations. Between the two fields described, there are those areas of the spectrum that only started to fill up with artificial radiation at the end of last century through human intervention, beginning with electric power supply systems around 50/60 Hz to ELF frequencies (ELF = extremely low frequency, in a spectrum of 0 to 100 Hz), often used for military purposes, or rather as non-lethal weapons, and on to medium, short and ultra-short waves, to the TV frequencies and the domain of microwave frequencies. Many data concerning application of the latter are also secret, as they too were researched and used for miltary purposes.
On the one hand, electromagnetic forces interact with the geomagnetic field that envelops the planet as a protective sheath, on the other one they interact with the interior of the earth that constantly emits particles with either a positive or a negative electrical charge, ions, and other related forces. There is an assumption of a rotating core of liquid iron in the interior of the earth that envelops the planet in a magnetic dipole field, similar to that of a bar magnet. The magnetosphere varies from month to month, depending on the moon cycles; it does not rotate but stands firm in space. Accordingly, every point on earth is exposed to a constantly changing magnetic field with unchanging magnetic declinations towards the two magnetic poles, while its daily variations control the biological rhythm. There is electrodynamic interaction between the surface of the earth and the ionosphere by way of micropulsations in the 10 Hz area, in other words, the ELF channels(5).
In November 1917, in St. Gallen, Rudolf Steiner spoke about the important future task of establishing a new geographic medicine, or rather a medical geography;
"Some things will only be understood when the connection becomes clear that exists between the illness-producing agent inherent in the human being, and earth-geography witth all its fusions,with all its radiations coming out of this earth to varying degrees, depending on the particular region of the earth."(6)
Only gradually does this problem penetrate the consciousness of academic natural science. A pioneer in the field of electromedicine, the American physician Robert Becker, first formulated in 1963 the theory that the natural, geographically determined magnetic environment presumably has an influence on human behaviour.(7) But we are dealing here not only with the medical consequences of interaction between natural radiation, artificially created radiation and body electricity (8), but also with the very real influence on soul and spirit-related forces.
In fact, perhaps the greatest danger in the present state of the evolving consciousness comes from substantial forces working through electricity and electromagnetism, influencing thinking and impacting very severely on the will-orientated side of human nature. The effectiveness increases because human beings are, by virtue of exercising their rational self-consciousness, particularly strongly united with their physical bodies, with the activity of brain and nerves in the thinking process, and also with impulsive acts of will rising up from the physical body in the form of instincts. In the process, the will that is driven by instincts only, is in danger of being paralysed and 'automated' where free initiative is concerned, if it is not met with the full force of human waking consciousness. It would no longer be controlled by human self-consciousness, no longer receiving from it morally guiding impulses. In such a case a human being can get carried away and commit actions that appear to come from a different 'ego', an internal 'double'. Many artists have tried over the last 200 years, to come to grips with the constantly increasing effectiveness of the double, of which they were dimly aware in one way or another.(9)
As mentioned above, the individualization of human beings, as a necessity of our age, encounters the aversion of those people who only fear a 'war of all against all', or who fight against all forms of individualization because it hampers their all-encompassing desire for power and domination. These people are well aware of the connections between earth electricity and body electricity, and they want to use them as a weapon aginst the free unfolding of individuality.
In any case, this knowledge of the relation between earth's magnetic forces, geographic medicine and human behaviour (including thought and will impulses) is critical knowledge for every statesman of the future. For instance, the  maps drawn by modern Western geopoliticians like Zbigniew Brzezinski or Samuel Huntington on which they depict 'geostrategical fault lines' or zones of a possible " clash of civilization" show a strange, but not arbitrary resemblence to maps that represent the magnetic declination chart of the earth's electromagnetic field. For example, the zero meridian of the magnetic declination runs through Europe almost exactly (it is slightly fluctuating) on the old fault line of Greek-Orthodox and Latin-Catholic civilizations (Western Ukraine, Transylvania, Bosnia-Hercegovina/Serbia). Cultural divisions and misunderstandings are to a large part nourished by sympathy and antipathy, and in most cases these stem from instinct, that is subconscious will-forces. Such a knowledge, if it is kept as a secret, can be misused to manipulate or to agitate the population of certain regions in order to further power politics and "the short road to global supremacy", as Brzezinski puts it, or it can be used, once it is laid open, in a truely mediating Christian sense for the welfare of the whole of humanity.(9a)

It is generally known that a magnetic field is produced by electric currents that can be measured by magneto-encophalograms (MEG) from a distance of up to one meter from the head.(10) As already mentioned, the magnetic field of human beings and that of higher animals interact closely with the magnetic field of the earth.(11) According to Rob Baker the human magnetic organ is situated in the bones of the spenoid/ethnoid sinus, directly in front of the pituitary gland. This organ is obviously able to feel the earth-magnetic north alignment.(12) A further highly sensitive electromagnetic point in the human brain is in the domain of the pineal gland. The electric direct-current system in the brain that acts on the consciousness, reacts sensitively to very weak frequencies in the ELF channel (extremely low frequencies). These effects show up only in the particular ELF domain that would apply also to natural micropulsations of a terrestrial magnetic field.
In 1945 intensive research was carried out, especally in the USA and the Soviet Union, into guiding and controlling consciousness by means of electric impulses. This demonic type (one cannot call it otherwise) of brainwashing and rape and/or deprivation of the free will, is frequently called Mind Control. Causing a sensation, these experiments came to public notice when, at the end of the sixties, the neurologist Dr. José M.R. Delgado of the Centro Ramón y Cajal Hospital in Madrid and the Yale University School of Medicine published his findings in the book 'Physical Control of the Mind: Towards a Psychocivilized Society'. We know of ESB's potential for mind control largely through the work of José Delgado. One signal provoked a cat to lick its fur, then continue compulsively licking the floor and bars of its cage. A signal designed to stimulate a portion of a monkey's thalamus, a major midbrain center for integrating muscle movements, triggered a complex reaction: The monkey walked to one side of the cage, then the other, then climbed to the rear ceiling, then back down. The animal performed this same activity as many times as it was stimulated with the signal, up to sixty times an hour, but not blindly -- the creature still was able to avoid obstacles and threats from the dominant male while carrying out the electrical imperative. Another type of signal has made monkeys turn their heads, or smile, no matter what else they were doing, up to twenty thousand times in two weeks. As Delgado concluded, "The animals looked like electronic toys."
Delgado stimulated brain activity in his patients with electronic stimulation (ESB = Electronic Stimulation of the Brain) in the ELF domain, especially in the amygdala und hyppocampus. Funding for the project came predominantly from the American Office of Naval Intelligence, a CIA cover agency, the CIA being especially interested in this form of warfare, after it became known that in the years 1960-1965, the US Embassy in Moscow was exposed to radiation from electromagnetic fields and microwaves created by the Soviets — with the result that various physical and mental disorders occured among the staff.(13)
In his conclusion Delgado summarized his findings by saying that
"movement, emotion and behaviour can be controlled by electrical forces, and human beings can be controlled like robots with the touch of a button."
The patients reported that their behaviour had changed against their will because they lacked the strength (will forces!) to resist against the electrical signal.
"Since the brain controls the entire body and all mental processes, electrical stimulation of the brain could be developed into an important method of planned manipulation of human behaviour."(14)
Delgado eleborated his point of view in sentences like the following:
"We need a programme of psychosurgery for political control of the mind. Everyone who deviates from the given norm can be surgically mutilated. (...) The individual may think that the most important reality is his point of view. This lacks historical perspective. (...) Man does not have the right to develop his own mind. (...). We must electrically control the brain. Some day armies and generals will be controlled by electrical stimulation of the brain."(15)
In Spanish Cordoba Delgado demonstrated his theory by way of popular entertainment; he implanted hair-like electrodes into the interbrain of a bull, that were to control the behaviour of the bull by acting as receivers of electrical stimulations:
"Afternoon sunlight poured over the high wooden barrier into the ring, as the brave bull bore down on the unarmed matador, a scientist who had never faced a bull. But the charging animal's horns never reached the man behind the heavy red cape. Moments before that could happen, Dr. Delgado pressed a button on a small radio transmitter in his hand and the bull braked to a halt. Then he pressed another button on the transmitter, and the bull obediently turned to the right and trotted away. The bull was obeying commands in his brain that were being called forth by the radio signals acting as electrical stimulation to certain regions in which fine wires had been painlessly planted the day before."(16)
Delgado's research has long since found adherents. Experiments are carried out with implants capable of achieving a great variety of results; also with direct radiation from microwaves, ELF and other high-pulsating electromagnetic rays or fields designed to manipulate the memory, control behaviour, or simply temporarily incapacitate. The victims suffer long-lasting damage to the health of the organ affected, are driven to insanity by 'voices', develop compulsive behaviour, carry out certain tasks against their inclination etc. The latest experiments point in the direction of filtering the 'imprint' of concrete emotions in the brain with the aid of electroencephalograms (EEG) and specific computer software, to synthesize the relevant frequencies and amplitudes as emotion signature clusters, to store them on computer and, if needed, to clone them into other brains by stimulus transfer.(17)
As mentioned before, two regions of the brain are exeptionally sensitive to light and electricity: The pineal gland and the pituitary gland. Attempts to interfere with the function of these two glands can result in fundamental physiological, and etheric-supersensible processes being disordered, with disastrous consequences for human beings because here, sensory and supersensible processes take place that can thrust the human being into complete decline, into decadence; or, conversely, create specifically the decisive future organic basis for the higher spiritual human organism. Three areas in particular are controlled by the two glands: thinking, sensory perception and procreation.
The pineal gland, 50mm long and shaped like a pine-cone, sitting deep down in the centre of the head, is the shrivelled remnant of an ancient warmth and light-perceiving sense organ that opened to the exterior with the fontanelle in the cranial bone.(18) The pineal gland is in contact with the parietal chakra, the so-called thousand-petalled lotus.(19) It regulates the circadian rhythms of the body, biological rhythms that are attuned to the day-night cycle and cover a period of 24-25 hours. These rhythms can be disrupted by natural or artificial magnetic fields and, among other things, react to the daily cyclical pattern of the terrestrial magnetic field. The pineal gland interacts closely with the sympathetic nervous system that is responsible for functions like an increased heartbeat frequency (above the diaphragm, the activity of organs is enhanced by the sympathetic system and inhibited by the parasympathetic one; below the diaphragm, the opposite applies); thus, the nerves that serve the pineal gland don't originate in the brain but in the sympathetic nervous system.
There is a non-visual energetic connection from the eyes straight to the hypothalamic and hypophyseal parts of the brain, a further one to the pineal gland, with the latter reacting to changes in brightness, as well as the various colours of sunlight; this process has an energizing effect on the whole organism.(20) The pineal complex also controls body temperature. In the pineal gland the hormone melatonin is manufactured whose discharge is inhibited by light radiation and occurs therefore by night. Melatonin inhibits the development of germ cells and the urge to procreate, or rather it inhibits the development and function of gonads. Another substance is seratonin that is needed for acting as a chemical neuro-transmitter of electrical impulses in the synapses of nerve cells. It is interesting to note that seratonine has the same chemical structure as some hallucinogenic substances. Seratonin is transformed into melatonine only in the pineal gland.

The bean-shaped pituitary gland, on the other hand, lies on the bottom of the interbrain and is connected by a stem to the third ventricle of the interbrain It is the central organ for hormonal regulation. It controls and influences all other hormonal organs which report back to the pituitary gland. The posterior lobe belongs to the nervous system; in the anterior lobe glandotropic hormones are produced that control the sexual life, especially the activity of lactation, the ovaries or rather the female menstrual cycle and the testicles. According to Robin Baker, the real magnetism-perceiving organ of a human being is situated in front of the pituitary gland. The nasal parts of the optic nerves leading from the eyeballs to the brain, cross over in front of the pituitary cone, at the entrance to the brain. This crossing of the optic axes provides an important anatomical basis for taking hold of the self-consciousness. It is also a point in the region of the pituitary gland where contemporary human beings normally experience their centre of waking consciousness. The pituitary gland is in contact with the etheric forehead chakra, the so-called two-petalled lotus.
Both these glands in the head region of a human being are, then, in various respects interwoven with the etheric sphere of light, as well as with the subterranean sphere of electricity. In this regard contemprary humans have the option to either consciously develop their morality with the aid of altruistic acts of will, penetrated by love, or to yield to base inclinations and instincts laced with uninhibited selfishness that can pour into them. And this is not without consequences for the future development and function of these two glands. In this context Rudolf Steiner drew attention to the fact that an etheric stream of light flows through the human being, that links heart and blood stream to the pituitary gland, and that, in certain moments, makes manifest (for the one who has developed such a supersensual perception) a person's moral principles and qualtities.(21)
In a human being a multitude of forces, effective at a variety of levels, are normally integrated into the whole structure in such a way, that even effects of catabolic forces are, in the right place, beneficial to the human household as a whole. In this connection one only has to think of the physiological digestive process that, with juices and acids in their proper place, performs a life-preserving function in the gastric and intestinal tracts that can, however, in the event of a perforated stomach, initiate death. Similarly, there are also forces in the human etheric and astral edifice that reveal their destructive properties as soon as they come into a different constellation of forces to that, initially intended for them, or worse, are projected outward.(22)
According to Rudolf Steiner's investigations in spiritual science, there is in the human being, behind the conscious sphere where memories are reflected, a subconscious region into which a substantial destructive focus has been introduced. This destructive focus is a necessary basis for the development of rational thinking and thereby egohood. For human intellectualism is by its nature and its impact on the physical body and physiology, destructive and substance-destroying. If the force of this destructive focus ventures forth from its strictly limited domain, or worse, if it is projected outward then it will, in accordance with its nature, reveal itself as destructive viciousness, as evil.(23) In relation to the two cerebral glands it is of great importance that human recollective activity, that is the imprinting of the recollection, is connected to two etheric streams that are differentiated by the greatest possible tension. These streams have their physic-sensory counterpart in the heart region, the pineal gland and the pituitary gland.
"The physical organ that wants to form the memory-image is the pineal gland, while the pituitary gland is the recording part."(24)
We can only allude here to these complicated anatomic-etheric connections. However, today such knowledge has to gradually be brought into consciousness, penetrated and comprehended.
It becomes apparent, then, how in the cerebral regions described, the conscious domain in a human being's life, and the superconscious or subconscious one respectively, penetrate each other. Disturbances caused by abnormal electrical fields can, therefore, lead to permanent neurological defects and behavioural disorders (25); in addition, they demand increased strength of consciousness from human beings, with which to combat the negative impact on their sensory-supersensible organs. It also becomes evident how human thinking and discerning, sensory perception, a sense of direction in dealing with time and space, as well as all hormonal and reproductive processes are interwoven. There exist, in fact, mysterious connections between light and reproduction on one hand, and electricity and reproduction on the other one that can, however, not be discussed in detail here. Electrochemical processes occur in neuro-sensory activities as, for example, in the fertilization of the egg-cell. In the spiral human DNA, the basic building blocks of genes, the genotype, etheric light forces and electromagnetic forces work together in a particularly complicated fashion.(26)
Developments in bio-technology are still in the early stages. With the aid of ever more complicated computer systems, bio-industrial engineers attempt to decode genetic information of living beings, arrange and organize it in order to use DNA as the most important 'raw material' in a new branch of science, and as a guarantee for enormous profits on the stockmarket. Already for Marshall McLuhan, 'prophet' of the media age, computer and telecommunication technology was nothing more than a protruding extension of the human nervous system, of the 'electrical human being'. Now efforts are directed towards transferring, in the long term, the emotional life of a human being to the world of machines, or uniting the two because, according to the bio-engineers, the body is only a temporary vessel for the information that led to its coming into being.(27)
Discovery and application of electrical forces was unavoidable and an evolutionary necessity. However, this 'release' in the electrical sphere demands from human beings themselves enhanced alertness of consciousness and increased efforts to muster inner resources by sustained spiritual work, in order that the down-pressing forces connected with electricity can be countered and the equilibrium restored. Because in the natural energy of electricity a spiritual force is hidden that has the tendency to diminish human moral values and attempts to drag human beings down to a less than human level leading into subnature, meaning into a morally low and spiritually dark domain.
"Subnature must be recognized for what it is. This is only possible if humanity will rise at least as high in spiritual perception to supersensible supernature, as it has technologically descended into subnature. (...) Electricity (...) it must be recognized for its power to lead from nature to subnature. But humans must beware of joining in the descent."(28)
Now the open question is, whether we human beings are able to keep pace with the accelerating material world, and counter-balance with our own spiritual substance and individual strength of consciousness the forces rising up from technology and natural science, in order to avoid being plunged into the abyss, too. Resisting technological developments would be absurd and, in the light of human evolution, harmful. However, precisely in view of technological revolutions, what is demanded of the human being now more than ever, is the conquest of spiritual apathy and self-centred delusions, the need to wake up and to consciously attend to individual spiritual tasks. It is true though, that by combatting and transforming such strong opposition, humans are to a far greater degree able to contribute to universal evolution.


 
1 This subject has been introduced by David Heaf in his article 'Electromagnetic Radiation and the Human Being', in: Trans Intellegence Internationale (Issue 3/4 1999), pp. 35-37.
2 See Arthur Zajonc: Catching the Light. The Entwined History of Light and Mind. New York 1994.
3 Rudolf Steiner, October 1, 1911: The Etherization of the Blood.
4 Rudolf Steiner, January 28, 1923: Lebendiges Naturerkennen. Intellektueller Sundenfall und spirituelle Sundenerhebung (GA 220)
5 The HAARP-project in Alaska, promoted by the American Government, appears to have wanted to interfere in these complex connections. To this Jeane Manning, Nick Begich: Angels Don’t Play This HAARP. Advances in Tesla Technology. Anchorage 1995.
6 Rudolf Steiner, November 16, 1917: Hidden Forces in the Beings of Man, in: Geographic Medicine.
7 Robert. O. Becker in New York State Jourrnal of Medicine, vol. 63 (1963) p. 2215.
8 Important to this Robert O.Becker: Cross Currents. New York 1990 (here quoted after the German ed. Der Funke des Lebens. Heilkraft und Gefahren der Elektrizitat. Munchen 1994); Id., Gary Selden: The Body Electric. Electromagnetism and the Foundation of Life. New York 1985; B.Blake Levitt: Electromagnetic Fields. A Consumer’s Guide to the Issues of How to Protect Ourselves. New York 1995; Marco Bischof: Biophotonen. Das Licht in unseren Zellen. Frankfurt/M. 1995; Alan Hall: Water, Electricity and Health. Protecting Ourselves from the Electromagnetic Stress. Stroud, Glouchestershire 1997.
9 A summary of literary testimony is found with Otto Rank: "Der Doppelganger". Imago. Zeitschrift für Anwendung der Psychoanalyse auf die Geisteswissenschaften. Ed. by Sigmund Freud. Vol. III/2 (1914), pp. 97-164.
9a See in this issue Stephen Usher's discussion of "All-Human Geopolitics" in his article ' Helmuth James von Moltke and the Tragedy of the 20th Century'.
10 Cf. Becker: Der Funke des Lebens, p. 100.
11 Compare William E. Southern: ‘The Earth’s Magnetic Field as a Navigational Clue’. Modern Bioelectricity. Ed. by Andrew A. Marino. New York, Basel 1988, pp. 35-74.
12 R. Robin Baker: ‘Human Magnetoreception for Navigation’. Electromagnetic Fields and Neurobehavioural Function. Ed. by Mary E. O’Connor, Richard H. Lovely. New York 1988, p. 73sq.
13 José M.R. Delgado: Physical Control of the Mind. Toward a Psychocivilized Society. New York 1969; John Marks: The Search for the ‘Manchurian Candidate’: The CIA and Mind Control. Paperback New York 1991; Walter Bowart : Operation Mind Control. New York 1978; Armen Victorian: The Mind Controllers. London 1999; Vance Packard: The People Shapers. Boston 1977. On the WWW compare  Mind Control Forum Home Page.
14 Becker: Der Funke des Lebens, p. 283sq.
15 Congressional Record, no. 26, vol. 118, February 24, 1974..
16 ‘Matador with a Radio Stops Wild Bull’. The New York Times May 17, 1965.
17 Armen Victorian: ‘The Military Use of Electromagnetic Microwave and Mind Control Technology’. Lobster vol. 34, winter 1998, pp 2-7.
18 Rudolf Steiner, September 9, 1908: Egyptian Myths and Mysteries, Lecture VII; March 17, 1908. Natur und Geisteswesen (GA 98).
19 Concerning medical interaction compare, in particular, Dora von Gelder-Kunz, Shafica Karagulla: The Chakras and the Human Energy Fields. Wheaton, Ill. 1994; Dietrich Boie: Das erste Auge. Ein Bild des Zirbelorgans aus Naturwissenschaft, Anthroposophie, Geschichte und Medizin. Stuttgart 1968.
20 Bischof: Biophotonen, p. 144sq., 177.
21 Rudolf Steiner, October 1, 1911: The Etherization of the Blood.
22 Compare Otto Julius Hartmann: Von den Geheimnissen der Menschlichen Seele. Die Seele im Kraftfeld des Bösen und der Besessenheit. Freiburg/Br. 1984, pp. 20-30.
23 Rudolf Steiner, August 14, 1921: The Ego as Experience of Consciousness, Lecture III; September 24, 1921: Cosmosophy, Vol. I, Lecture II.
24 March 23, 1911: Occult Physiology, Lecture IV; August 26, 1918: Mysteries of the Sun and the Threefold Man, Lecture III.
25 Becker: Der Funke des Lebens, p. 327sq. Levitt: Electromagnetic Fields, p. 123sq.
26 More detailed in Bischof’s Biophotonen, p. 196sq.
27 Jeremy Rifkin: Algeny. New York 1993; Jeremy Rifkin: The Biotech Century. Harnessing the Gene and Remaking the World. New York 1998.
28 Rudolf Steiner, Anthroposophical Leading Thoughts, nos. 183-185.

Offline

 

#30 2007-02-17 23:06:44

druid
Member
Registered: 2006-08-06

Re: The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Le Mystère du Mal : Doute, Haine et Peur. Le Double et le Superdouble et l’incarnation de l’Antéchrist

La Science Spirituelle nous enseigne que la tâche du Mal est de promouvoir l’élévation de l’homme. Le Mal, nous dit-on, réside à la fois en nous et dans le monde extérieur et est une force nécessaire à la perfection et la libération de l’être humain qui doit surmonter les entraves et la tentation.

Cela peut sembler un peu étrange au départ, mais de la même manière que nous savons que quelque chose est sucré parce que ça n’est pas amer, et froid parce que l’on connaît le chaud, la liberté de déployer de nouvelles forces et des capacités supérieures n’aurait pas pu être possible si l’humanité était restée sujette à des pouvoirs spirituels supérieurs qui ne peuvent connaître que le bien.

L’expérience du Mal a donné à l’humanité un regard sur les deux côtés et dans cette expérience repose le secret de la liberté et l’indépendance. C’est-à-dire qu’en détournant son regard des mondes de l’esprit vers le monde de la matière physique l’humanité arriverait un jour à discerner par elle-même librement la différence entre le Bien et le Mal.

Alors on peut poser la question : que fait-on lorsque l’on découvre la différence? Est-ce qu’on éradique tout le mal – comme nous sommes appelés à le faire par plusieurs personnalités de la politique actuelle? Croire qu’on devrait éradiquer le mal est à peu près la même chose que dire que nous devrions supprimer la gravité et n’avoir que la lévité. Cette manière de penser est basée uniquement sur le dualisme et crée plus de mal encore. Mais pouvons-nous l’ignorer? Quelle est la réponse? Rudolf Steiner nous dit que la réponse réside dans l’Équilibre, étant donné que des forces d’opposition sont nécessaires pour notre évolution, car sans elles, comme on l’a vu plus haut, nous n’aurions pas été en mesure de progresser.


Comment alors trouver un équilibre ?

Rudolf Steiner nous dit que l’équilibre existe dans l’Être du Christ et que c’est par Lui, et en suivant la voie du milieu que nous pouvons commencer à racheter le mal.

Dans le passé l’homme a été guidé à connaître le mal par des sources externes, c’est-à-dire, par l’église, les prêtres et la loi, mais dans notre Époque de l’Âme Conscience, nous sommes appelés à acquérir une connaissance et une conviction libre, intérieure, concernant principalement le mal, dans la mesure où nous pouvons nous préparer pour la sixième Époque à venir.
Ce soir nous allons explorer les mystères du Mal tels qu’ils étaient connus des écoles de mystères des temps anciens, révélés de façon appropriée à l’humanité d’aujourd’hui par Rudolf Steiner. Nous allons explorer le mal à un niveau macrocosmique et microcosmique, c’est-à-dire, nous allons investiguer les origines cosmiques et l’existence des

1.    êtres Lucifériens – Lucifer – Diable
2.    êtres Ahrimaniens – Ahriman – Satan
3.    êtres Asuriques – Asuras
Aussi, nous allons apprendre comment ils se manifestent au sein du microcosme de l’homme en portant une attention particulière à leur influence sur le développement de la Peur, la Haine et le Doute, en préparation pour l’incarnation d’Ahriman dans notreère Post-Atlantéenne actuelle. Cette incarnation va paver la voie pour un autre être,

4.    l’Antéchrist – Sorath – La Bête

qui va tenter de remplacer l’événement suprasensible le plus important de notre époque – la manifestation du Christ – par sa propre manifestation sur terre. La semaine prochaine nous allons regarder comment nous devons nous occuper de racheter le mal par l’impulsion du Christ agissant à travers l’être AnthropoSophia et sa manifestation physique sur terre, la société Anthroposophique.


Qu’est-ce que le Mal?

Rudolf Steiner nous dit que le mal vient du fait que des forces apparaissent au mauvais endroit et/ou au mauvais moment. Qu’est-ce que ça signifie? Afin de répondre à cette question une étude de l’évolution cosmique de la Terre selon Rudolf Steiner est nécessaire.

Rudolf Steiner appelle le premier éon terrestre rudimentaire ‘Ancien Saturne’, dans lequel le corps Physique des êtres humains fût élaboré pour la première fois. Le second éon est appelé ‘Ancien Soleil’, où le corps Éthérique humain fût élaboré. Dans le troisième éon, ‘Ancienne Lune’, le corps l’humain acquit son corps Astral. Sur Terre l’humanité a reçu son ‘Ego’ individuel et est devenu ‘Humain’.


Êtres Humains:

Ancien Saturne – Corps Physique (de nature semblable au Minéral)
Ancien Soleil – Corps Étherique (semblable à la Plante)
Ancienne Lune – Corps Astral –  (semblable à l’Animal)
Terre – Ego – Esprit

Alors que l’humanité passait par les conditions des minéraux, plantes et animaux d’autres êtres suivaient leur propre évolution et leur propre stade ‘humain’. Sur ‘l’Ancien Saturne’ des êtres trois degrés supérieurs à l’homme – les Archai – passaient par leur stade ‘humain’. Sur ‘l’Ancien Soleil’ des êtres deux degrés supérieurs à l’homme, du rang des êtres connus comme Archanges étaient dans leur stade humain, et sur ‘l’Ancienne Lune’, Rudolf Steiner nous dit que les Anges, seulement un degré supérieur à l’homme, étaient à leur stade humain.

Ancien Saturne – Archai – stade Humain
Ancien Soleil – Archanges – stade Humain
Ancienne Lune – Anges – stade Humain
Terre – Homme – stade Humain

Cette évolution ne fut toutefois effective que pour ces êtres qui furent capable d’atteindre les buts placés devant eux. Ceux qui n’ont pas répondu à l’attente ou ne pouvaient pas se montrer à la hauteur de leur tâche furent laissés derrière et ont dû compenser pour ce qu’ils n’ont pas pu accomplir ‘normalement’ dans leur propre temps, lors d’un éon futur. Ces êtres souffrent beaucoup lorsqu’ils essayent de continuer leur évolution à un moment où les conditions ne sont pas adéquates pour eux car cela signifie qu’ils doivent travailler à l’intérieur de restrictions incroyables. La seule manière pour ces êtres de soulager leur souffrance est de sortir de leurs limites, d’outrepasser les limites créées par leur retard. Ce ‘débordement’ peut être vu comme une entrave à l’être humain car cela se produit dans le monde terrestre où les humains sont maintenant en train de développer leur Ego, sur Terre. Cette entrave est ce à quoi Rudolf Steiner réfère comme étant le ‘mal’.

Nous allons mettre de côté pour le moment le fait que ces êtres se sont sacrifiés de cette manière afin que les êtres humains puissent se développer en surmontant les entraves qu’ils causent, car cela nous mènerait trop loin de notre sujet actuel. Nous allons continuer cependant, en disant qu’il y a trois genres d’Esprits d’Opposition qui ont déchu et ceux-ci sont nommés d’après leurs leaders respectifs :

Êtres Asuriques – déchus sur Saturne – Esprits Déchus de la Forme agissants en tant qu’Archais
Êtres Ahrimaniens – déchus sur le Soleil – Archais déchus agissant en tant qu’Archanges
Êtres Lucifériens – déchus sur la Lune – Archanges déchus agissant en tant qu’Anges


Les êtres Asuriques s’efforcent particulièrement de pénétrer le corps physique de l’homme étant donné que cette sphère se rapporte à la sphère qui fût élaborée sur l’Ancien Saturne, où ces êtres ont déchu alors qu’ils étaient en train de développer leur ‘stade humain’.

Les êtres Ahrimaniens desirent agir dans le corps Éthérique des êtres humains car c’est dans cette sphère qui fût élaborée sur l’Ancien Soleil, où ces êtres développaient leur ‘stade humain’.

Les êtres Lucifériens se sentent le plus chez eux dans le corps Astral des êtres humains car il se rapporte à ce qui était élaboré sur l’Ancienne Lune, où ces êtres ont déchu.

Dans ces corps respectifs ces esprits trouvent une opportunité pour leur propre développement.

Dans l’âme des êtres humains ces ‘tentateurs’ ou esprits d’entrave peuvent être trouvés :

Dans les trois parties du corps :
1.    corps Astral – Lucifer – Lémurie
2.    corps Éthérique – Ahriman – Atlantide
3.    corps Physique – Asuras – Époque Post-Atlantéenne actuelle
Dans les parties de l’Âme :
1.    âme Sentante – Lucifer – Égypte
2.    âme Intellectuelle – Ahriman – Gréco-Romaine
3.    âme Conscience   – Asuras – Anglo-Germanique
Dans l’Ego:
1.    Sorat – dans les temps futur.

Lucifer commença à approcher le corps Astral humain dans l’Époque d’évolution de la Terre Lémurienne  à travers les nerfs et les sens et se glissa dans l’élaboration inconsciente de l’Ego sur le corps Astral, qui produisit l’Âme Sentante.

Ahriman fit son incursion dans l’être humain durant l’Époque d’évolution de la Terre Atlantéenne et trouva une influence convenable sur le corps Éthérique à travers l’âme Intellectuelle qui est l’élaboration inconsciente par l’Ego sur le corps Éthérique.

Les Asuras ont commencé à approcher l’humanité seulement depuis notre Époque dans la faculté de l’âme qui résulte de notre élaboration inconsciente du corps physique, l’âme Conscience.

Mais il y a un autre être. Cet être, ‘la bête de l’Abysse’ comme l’Apocalypse l’appelle, a déchu lors d’une époque antérieure à l’Ancien Saturne et n’appartient pas à l’évolution Terrestre. Néanmoins il habite le soleil et est connu des Grecs comme le Démon Solaire Sorat. Il agit contrairement à l’ « Intelligence » du Soleil en tant qu’Élohim déchu et ainsi agit contrairement au Soleil étant la divinité du Christ. Son nombre est 666 (six étant le nombre qui dénote l’imperfection) et n’entrera directement dans l’évolution humaine que par les trois catégories d’êtres, ce qui donne trois fois six. 

La Science Spirituelle reconnaît la tâche de cet être Sorat dans notre 5e Époque Post-Atlantéenne comme celle de coordonner les trois courants du mal contre le développement sain de l’humanité, en préparation pour l’incarnation d’Ahriman qui va tenter de distordre la deuxième venue du Christ dans le monde Astral revêtu d’Éthérique. Cette deuxième venue commença au milieu du siècle dernier et va continuer jusqu’à la 6e Époque. Il est impératif qu’une conscience claire et éveillée concernant les agissements du mal dans le monde soit développée. C’est la première et principale tâche de l’Anthroposophie aujourd’hui de guider l’humanité dans cette tâche au cours de la 5e Époque en préparation du futur. 


L’attaque de Sorat sur l’Humanité:

Sorat peut être vu agissant dans l’évolution humaine depuis le septième siècle. La première attaque sur l’humanité se produisit en 666 AC, trois cent trente trois ans après le milieu de l’époque Gréco-Romaine (333) par l’établissement de l’Académie de Gondhishapur. Créée grâce à la coopération d’esprits Lucifériens et Ahrimaniens, cette Académie chercha à amener une impulsion de l’âme conscience avant le temps dans le but d’Ahrimaniser l’âme Conscience – une partie de l’âme que nous développons seulement dans notre époque actuelle. Cela aurait empêché le juste développement de l’Esprit Soi et cela aurait affecté par voie de conséquence le développement des deux autres parties supérieures : Esprit-Vie (Buddhi) et Homme-Esprit (Atma). Jésus est né 333 ans avant le milieu de l’époque Gréco-Romaine – son sacrifice en tant que Christ Jésus en 33 AC contrebalança ce qui devait se produire en 666.

Une autre attaque vint sous la forme de la destruction complète et absolue de l’ordre Templier. Les Cathares, dont la connaissance Manichéenne concernant le bien et le mal se tenait en opposition aux buts de Sorat furent aussi pourchassés, torturés et brûlés. Leurs cousins spirituels les Templiers, dont la tâche d’inaugurer un ordre social ‘Christianisé’ en préparation pour la 6e Époque furent incarcérés, torturés, forcés à confesser des crimes ignobles et assassinés. L’Ordre fût abolit avec la coopération du Pape Clément (possédé par un Esprit Luciférien) et Philippe Lebel roi de France (possédé par un Esprit Ahrimanien). De nos jours, les attaques susnommées, soient l’établissement de l’Académie de Gondishapur et la destruction des ordres Cathares et Templiers, ont été fortement renforcies par l’entrée d’un nouvel être au service du Démon Solaire, les Asuras qui souhaitent détruire la connexion de l’humanité avec l’Ego à travers l’âme Conscience ou Spirituelle.   C’est l’action de toutes ces trois catégories d’êtres: Lucifériens, Ahrimaniens et Asuriques au service de Sorat dans les deux attaques susnommées qui se refléta au vingtième siècle sous la forme du Bolshévisme (Gondishapur) et du Nazisme (Destruction de l’ordre Templier)  – le National Socialisme. Le développement de loges secrètes dévoyant le pur Rosicrucianisme ou s’y opposant ainsi que la montée du Jésuitisme en opposition à l’impulsion du Graal ont été d’autres incursions des forces du mal dans le développement de l’esprit humain.

Une troisième manifestation de Sorat à travers les trois courants du mal a déjà commencé (1998) et va trouver son point culminant dans le futur proche, cherchant à matérialiser l’ego humain. Il est important aujourd’hui au XXIe siècle de savoir comment ces trois courants du mal, guidés par un quatrième, se présentent dans l’être humain, le monde extérieur et le cosmos.


Les Trois Courants du Mal dans l’Être Humain.

L’être humain n’est pas aussi isolé qu’on l’imagine. Dans chaque respiration, dans chaque perception, dans chaque absorption de nourriture, dans chaque sensation, pensée et acte de volonté les êtres humains sont accompagnés par des êtres de nature spirituelle.  Nous avons vu comment des êtres Lucifériens et des êtres Ahrimaniens sont entrés dans l’âme humaine durant l’évolution, et c’est un fait qu’ils vivent côte à côte avec des êtres élémentaires (détachements d’être supérieurs) et des êtres supérieurs qui régulent nos corps Physique, Éthérique et Astral.


Les Trois Courants du Mal et du Bien et comment ils apparaissent dans l’homme:



Physique            Volonté   ------     Archées   ------      Asuras

Éthérique           Âme     Sentiment  ----     Archanges   ---      Ahriman
   
Astral                        Pensée    ------    Anges    -------    Lucifer

3e hiérarchie : Archées, Archanges, Anges

2e hiérarchie : Kyriotètes (Esprits de Sagesse), Dynamis (Esprits du Mouvement), Exusiai (Esprits de la Forme)

1ère hiérarchie : Séraphins (Esprits de l’Amour), Chérubins (Esprits de l’Harmonie), Thrônes (Esprits de la Volonté)

Anges comme Représentants

Archanges comme Représentants

Archées comme Représentants

Les pouvoirs divins de la première hiérarchie sont connectés à nos corps physiques et aux forces de volonté dans nos âmes; la hiérarchie solaire ou la 2e hiérarchie a plus à voir avec nos corps Éthériques et nos forces de sentiment dans l’âme; et la troisième hiérarchie est plus connectée au corps Astral et aux forces de pensée dans l’âme. Ainsi, les Anges en tant que représentants de la troisième hiérarchie dans l’âme ont à voir avec la pensée. Les Archanges en tant que représentants de la 2e hiérarchie dans l’âme ont à voir avec le sentiment. Les Archées en tant que représentants de la première hiérarchie dans l’âme ont plus à voir avec la volonté.

À part des êtres spirituels supérieurs et inférieurs qui ont accès au corps humain et à l’âme il y a aussi la progéniture de hiérarchies supérieures (détachements), ce sont les êtres élémentaux qui se faufilent au-dedans et au-dehors de nos corps physiques, dans tous nos processus physiques et d’âme. Nous n’allons pas entrer là-dedans trop à fond, il est suffisant de dire que la disposition morale d’un être humain est de la plus grande importance pour les êtres susnommés, vu que leur propre évolution est dépendante de celle-ci. Un individu qui vit de façon véritablement morale peut libérer ces êtres afin qu’ils puissent progresser vers des stades supérieurs d’existence. Si un être humain n’est pas moral alors il piège de bons élémentaux dans ses différents corps (Physique, Éthérique, Astral) et ces êtres deviennent la proie (parce qu’ils n’ont pas d’Ego) d’êtres d’opposition. Sous le joug d’êtres d’opposition ces esprits élémentaux deviennent Ahrimaniens, Lucifériens ou Asuriques selon leurs dispositions et où ils ont leur lieu d’action,  et deviennent détachés de l’être humain en tant que démons, fantômes et spectres.

Rudolf Steiner nous dit que nous créons trois êtres  qui deviennent une partie de nous tout au long de notre vie. Les éléments Lucifériens, qui ont la possibilité de prendre racine dans le penser dans la mesure où celui-ci est connecté au corps Astral  et le monde Astral des anges, créent une bête ou double de ‘Doute’. Le doute vis-à-vis des choses spirituelles empêche l’humanité de travailler de façon créatrice dans la connaissance  et mène à la fantaisie et l’illusion.

L’élément Ahrimanien, qui a la possibilité de prendre racine dans le sentiment dans la mesure où celui-ci est connecté au corps Éthérique et au monde Dévachanique inférieur des Archanges, crée une ‘bête’ ou double de Haine, qui empêche les êtres humains de travailler dans l’amour vers des fins spirituelles, cela laisse l’âme creuse.

L’élément Asurique dans notre volonté, dans la mesure où celle-ci est connectée au corps physique et donc au monde Dévachanique Supérieur des Archées, mène à la création d’une bête ou double de Peur ou lâcheté en ce qui a concerne ‘l’être’ spirituel créatif, ce qui laisse les êtres humains vulnérables à des attaques de forces terrestres.

Les Éthers Terrestres et le Double

L’effet de ces êtres d’opposition sur les corps Astral, Éthérique et physique les affaiblit, laissant l’être humain vulnérable aux forces terrestres négatives.

De la même manière que des êtres retardés influencent la création de forces d’âme retardées, des énergies Éthériques négatives qui existent dans le monde influencent la création de forces Éthériques retardées dans l’être humain.

Une combinaison de forces retardées créées par l’influence d’êtres retardés dans les corps Physique, Éthérique et Astral et les énergies Éthériques retardées ou dégénérées qui créent des forces Éthériques retardées dans l’être humain, on peut dire que ces différents doubles ou forces de l’ombre forment collectivement un être que la Science Spirituelle appelle le ‘double’ personnel ou doppelganger. Il forme, selon Rudolf Steiner, une part du ‘Petit Gardien du Seuil’ dont l’existence en nous de la naissance jusqu’à la mort bloque notre progrès spirituel :

‘…Là s’élève le phénomène connu en tant que Gardien du Seuil – l’apparition du double inférieur de l’homme. L’être spirituel de l’homme, composé de ses impulsions de volonté, ses désirs et ses pensées, apparaissent à l’Initié en une forme visible. C’est une forme qui est parfois répugnante et terrible, car c’est la progéniture de ses bons et mauvais désirs et de son karma – c’est leur personnification dans le monde astral…’ 

Dit autrement, on peut dire que l’influence d’Ahriman, de Lucifer et des Asuras sur l’être deacuse l’apparition des êtres de doute, de haine et de peur du spirituel dans le corps Astral, le corps Éthérique et le corps Physique, et que cela attire des forces qui aident à créer et soutenir un double à la fois personnel et collectif, identique à cet être que Rudolf Steiner appelle le Petit Gardien du Seuil, qui devient apparent pour nous dès que nous entrons dans le monde spirituel, comme une entité séparée qui est à la fois composée des trois bêtes de notre création et séparée de celles-ci. Voir l’image ci-dessus, appelée "Le Doppelganger", qui provient d’un dessin de Rudolf Steiner pour un vitrail du Goethéanum. Celui-ci dépeint la nature serpentine du double montrant les 7 chakras. Il vient d’une fissure dans la terre, mettant en relief son lien avec les forces terrestres dégénérées.  L’être humain assis ‘au sommet de la montagne de l’objectivité’ doit envoyer des forces spirituelles bénéfiques pour guérir et transformer le double.

Rudolf Steiner décrit comment ces bêtes ou doubles apparaissent à la conscience imaginative:

Le double ou bête du doute est rouge et a des yeux vitreux.
Le double ou bête de la haine a des taches jaunes et montre les dents.
Le double ou bête de la peur est bleu et a un esprit osseux, ossifié.

C’est ce troisième être qui repose dans notre volonté et donc nos corps physiques, ce qui nous rend particulièrement vulnérable aux forces terrestres et permettent leur entrée dans l’être humain.

Les Trois Courants du Mal dans le Monde Macrocosmique

Rudolf Steiner nous dit que ce qui forme une part de l’homme intérieur durant la vie devient le monde extérieur après la mort. Nous pouvons appeler ça une ‘loi d’inversion’:

“Tout d’abord, l’homme a au-dedans de lui ce qu’il voit ensuite autour de lui…Tout ce qui vit aujourd’hui dans l’être intérieur de l’homme, ses pensées, ses sentiments, trouvera son expression dans le monde extérieur et deviendra son milieu extérieur. Le futur repose au-dedans de l’homme.” 

Nous pouvons donc dire que les êtres humains sont instrumentaux dans la création du monde extérieur ou cosmos, tant par le travail intérieur effectif que par le manque ou l’absence de travail intérieur.

En gardant ceci à l’esprit, nous allons procéder dans notre exploration du lien qui existe entre le double de l’homme et les éthers déchus.

Que sont les éthers déchus?
Après la ‘chute’ lorsque Adam mangea du fruit de l’Arbre de la Connaissance et devint un être conscient, par l’entrée de Lucifer dans son corps Astral, il fût jugé que l’humanité ne devrait conserver uniquement que les Éthers de Chaleur et de Lumière; les deux autres, Éthers Sonores et de Vie, furent protégés et gardés dans des mondes spirituels (Arbre de Vie) sans quoi ils deviendraient la proie de forces retardées. Rudolf Steiner nous dit que nous avons le monde Physique, le monde Astral, le Spirituel (Devachan) Inférieur et le Spirituel (Devachan) Supérieur. Il y a aussi ce que Rudolf Steiner appelle le monde sous-physique;

Dévachan Supérieur – Domaine des Archais
Dévachan Inférieur – Domaine des Archanges
Monde Astral – Domaine des Anges
Supra Terrestre
Terrestre/Monde Physique – Domaine de l’Homme
Infra Terrestre
Le monde Astral inférieur – domaine de Lucifer
Le Devachan Inférieur mauvais – domaine d’Ahriman
Le Devachan Supérieur mauvais – domaine des Asuras

Lorsque l’Éther de lumière se décompose et est repoussé dans le monde sous-matériel, un étage plus bas que le monde matériel — l’électricité apparaît.. La lumière trouve donc son reflet dans le substrat de la terre dans l’Électricité. Dans l’homme cela a sa contrepartie dans le Penser.

Lorsque l’Éther Chimique se décompose et est rabattu en-deçà du plan physique dans le monde Devachanique mauvais — le magnétisme naît. Le son trouve son reflet dans le substrat de la terre en tant que magnétisme. Dans l’homme ceci a sa contrepartie dans le Sentiment.

Si ce qui vit dans le Devachan supérieur en tant qu’Éther de Vie se décompose et est repoussé encore plus bas dans le domaine des Asuras, ce qui naît de la sorte est caractérisé par Rudolf Steiner comme étant ‘une force encore plus terrible — qu’il ne sera pas possible de garder cachée encore longtemps’ : le monde de l’Atome. Il continue en disant :
‘On ne peut qu’espérer que lorsque cette force en vienne à être connue — une force que nous devons concevoir comme étant beaucoup, beaucoup plus forte que la décharge électrique la plus violente — on ne peut qu’espérer qu’avant que quelque découvreur mette cette force entre les mains du genre humain, l’homme n’aura plus rien d’immoral en lui.’ 
L’Éther de Vie a sa contrepartie, son reflet, dans le substrat de la terre, dans un genre de radioactivité. Dans l’homme, cela a sa contrepartie dans la volonté humaine.

Éther Chaleur – monde Physique – monde Élemental
Éther Lumière – Foi/Pensées Spirituelles – Astral
Éther Chimique ou Sonore – Amour – Dévachan Inférieur
Éther Vie – Espoir/Volonté de faire le bien/ Karma – Dévachan Supérieur

Éther Vie déchu – Dévachan Supérieur sous-physique – énergie Atomique
Éther Chimique déchu – Dévachan Inférieur sous-physique – magnétisme
Éther Lumière déchu – monde Astral sous-physique – électricité


Pensées déchues et matérialisées – doute en l’esprit
Sentiments déchus matérialisés – haine de l’esprit
Volonté déchue matérialisée – peur de l’esprit

Les pensées, sentiments et volonté déchus ci-dessus utilisent et intensifient les éthers déchus de la même manière que les pensées, sentiments et volonté spiritualisés utilisent et ajoutent aux ‘éthers supérieurs’.

Donc nous pouvons dire que les forces déchues dans l’homme (le double) sont particulièrement renforcies en venant en contact avec leurs contreparties dans le monde extérieur, et que les forces Éthériques dégénérées dans le monde sont grandement renforcies en venant en contact avec leur contreparties dans l’homme.

Pourquoi cette dégénération s’est-elle produite ?

Comme nous l’avons vu, ce qui était à un moment dans le cosmos peut à un autre moment être trouvé dans le microcosme et vice versa. Cela se rapporte directement à ce que nous trouvons sur terre comme vestige de ce qui était présent dans l’entourage de la terre durant les différents stades évolutionnaires de la Terre.

Ce qui reste des forces de l’Ancien Saturne – Éther Vie – est maintenant trouvé dans le noyau de la Terre dans une forme dégénérée en tant que pouvoir de l’Atome (plus puissant que la force nucléaire).

Ce qui reste des forces de l’Ancien Soleil – Éther Sonore ou Chimique – est trouvé à un autre niveau interne de la Terre dans une forme dégénérée en tant que pouvoir du magnétisme.

Ce qui reste des forces de l’Ancienne Lune – Éther Lumière – est trouvé à un niveau encore plus haut et est le plus près de la surface de la Terre dans une forme dégénérée en tant que pouvoir de l’électricité.

Rudolf Steiner nous dit que touteère de la Terre présente deux phases de développement physique, la générative et la dégénérative. Dans la première moitié d’évolution Terrestre ¬– époques Polaire, Hyperboréenne, et Lémurienne – les substances physiques de la Terre étaient dans une phase générative ou un processus de génération très similaire à l’être humain jusqu’à sa trente-cinquième année. Après ça dans notre présente époque Post-Atlantéenne et les deux époques suivantes commence une dégénération. Dans les temps Atlantéens il y avait un équilibre de forces génératives et dégénératives, durant les temps Lémuriens les forces qui allaient devenir l’électricité  et étaient présentes dans la terre à partir des temps de l’Ancienne Lune passaient par une phase générative, dans les temps Hyperboréens les forces de magnétisme de l’Ancien Soleil subissaient une génération, et dans les temps Polaires les forces Saturniennes qui un jour feraient surface en tant que pouvoir de l’Atome étaient dans leur phase générative. Durant la présente Époque Post-Atlantéenne (un reflet des temps Lémuriens) l’électricité a émergé comme une forme en décomposition des forces lunaires de Lumière et dans des temps futurs, quoique déjà commencés en nos temps ; c’est-à-dire : l’Époque Hyperboréenne est reflétée dans la 6e Époque Post-Atlantéenne et ainsi les anciennes forces Solaires des Éthers Chimiques ou Sonores en décomposition vont émerger de plus en plus en tant que pouvoir du Magnétisme ; dans l’Époque Polaire la dégénération ou décomposition de l’Éther Vie va émerger plus intensément que jamais en tant que pouvoir de l’Atome (tout ce qui cause une séparation, une destruction du ‘tout’) qui dans la 7e Époque Post-Atlantéenne va finalement détruire la Terre. 

Quoi qu’il en soit, comme cet aspect physique est en génération et en dégénération, ainsi les aspects spirituels descendent et montent. Tellement que dans les cinquième, sixième et septième Époques les forces opposées à ces éthers déchus devront être cultivées afin d’élever l’humanité collectivement, et ce à partir de sa 35e année, dans une montée vers l’esprit.

À quel point l’humanité aura réalisé ou pas cette tâche, cela déterminera les conditions qui seront rendues possibles pour, d’un côté, la manifestation physique de l’Antéchrist et, de l’autre, l’incarnation spirituelle de l’être du Christ.

Comment est-ce que cela est lié au double Ahrimanien Sous-Suprahumain ?

Dans notre propre 5e Époque Culturelle Post-Atlantéenne, on observe une courbe similaire à un niveau microcosmique. Au début de cette Époque Post-Atlantéenne, dans l’Époque Indienne, il y avait un reflet de la génération physique des forces d’éther, et ce jusqu’à l’Époque Gréco-Romaine – le mystère du Golgotha. Si ce n’eut été du mystère du Golgotha le genre humain n’aurait pas été capable de s’élever vers l’esprit dû à une influence grandissante sur l’homme des forces dégénératives de l’électricité, du magnétisme et du pouvoir de l’Atome. Ceux-ci auraient gagné haut la main. Le Christ cependant, descendit dans les profondeurs Plutoniennes (Hadès) le Samedi de Pâques c’est-à-dire, dans la sous-nature de la terre et y enchaîna Ahriman et les Asuras pour un moment (un aspect Européen de ceci est le Rite ancien du Roi Sacrificiel tel que pratiqué dans les cultures des Celtes) et donc, par conséquent, Sorat. Cela a rendu possible à l’homme de vaincre les forces de mort physique avec la vie spirituelle. Car si Ahriman n’avait pas été lié, alors le matérialisme ne serait pas juste une attitude de vie mais une grave maladie.  À partir du moment du Mystère du Golgotha, un choix fût donné à l’homme par lequel il peut commencer à se préparer pour sa future tâche qui consiste à ennoblir les forces dégénératives mauvaises de mort et de décomposition en travaillant avec les forces des Éthers de lumière (Foi), chimiques ou sonores (Amour), et de vie (Espoir). Il peut au contraire librement rejeter cette possibilité et sombrer au fond de l’abysse.

Si l’homme rejette cette possibilité (prenant en compte que chaque individu humain crée pour lui-même le double comme un agrégat des pensées, sentiments et actes de volonté matérialistes qui attirent et ajoutent aux forces Éthériques négatives dans son être), il se pose à la raison que la création et l’éducation/ennoblissement de ce double n’aura pas simplement un effet sur l’être humain individuel mais aussi sur le monde autour de lui – dans l’Éther environnant – dans la création d’un double super ou sous-suprahumain – le grand double qui va fournir un véhicule adéquat pour l’incarnation d’Ahriman.

Comment cela va-t-il servir à l’incarnation d’Ahriman, l’émissaire du Démon Solaire ?

-Les Pensées matérialistes mortes qui deviennent des cadavres dans le cerveau humain nourrissent l’Éther Lumière dégénéré – électricité ou noirceur – dans le monde Astral Mauvais ou sous-physique, à partir duquel le corps Astral sera créé dans lequel l’Ego démoniaque d’Ahriman peut émerger.

-La Haine de l’esprit et le manque de d’amour pour le spirituel, incluant le travail des autres, creuse, vide et tue l’âme humaine, intensifiant l’Éther Sonore ou Chimique – Magnétisme – dans le Dévachan Inférieur Mauvais ou sous-physique, avec lequel les forces opposantes vont tisser le corps Éthérique d’Ahriman.

-La Peur paralyse la volonté morale humaine et cela va intensifier d’avantage le pouvoir d’Éther Vie dégénéré – pouvoir de l’Atome – dans le Dévachan Supérieur Mauvais ou sous-physique. De là proviendra la connaissance nécessaire pour créer le corps physique d’Ahriman.

Les trois corps d’Ahriman seront formés par: les cadavres Astraux de pensées humaines, les vibrations issues des cœurs et des larynx d’êtres humains remplis de haine et de sentiments immoraux, et la dissociation des êtres humains des actes moraux, des hiérarchies supérieures et de leur Karma par la peur.

Ahriman est destiné à s’incarner environ trois mille ans après la naissance du Christ dans un corps physique, en tant que contrepoids à l’incarnation de Lucifer qui advint trois mille ans avant l’incarnation du Christ  en Chine. Sa naissance est en préparation depuis l’année 1998. Il ne sera pas un homme ordinaire, il sera un super ou un sous-suprahumain. Cela veut dire qu’il n’aura pas seulement un corps physique, mais aussi un corps sous-supraphysique, un corps d’élémentaux et d’êtres Lucifériens, Ahrimaniens et Asuriques à sa disposition qui possèdent des membres supérieurs (Esprit Soi, Esprit Vie et Homme Esprit) . Si cette incarnation suit ces lois qui guident l’incarnation d’êtres supérieurs (Bodhisattva), alors Ahriman va s’incorporer dans les trois corps créés pour lui par un véhicule humain. Cette fois cependant, le véhicule humain n’aura pas d’Ego . Cet ‘être’ physique va permettre à l’Ego d’Ahriman d’y entrer autour de sa vingt-neuvième ou trentième année et Ahriman va commencer le travail d’élaboration de ces trois corps dans une forme Ahrimanisée retardée d’Esprit Soi, Esprit Vie et Homme Esprit microcosmique.  À travers lui vont agir les intentions de l’être de Sorat, la Bête de l’Apocalypse. Sorat, un être qui est déchu et retardé depuis avant l’Ancien Saturne, n’appartient pas à notre évolution terrestre et va entrer dans l’évolution Terrestre seulement dans le futur Apocalyptique. Il aura besoin de tous les hôtes de Lucifer, Ahriman et des Asuras et les éthers infra-terrestres qui ont été intensifiés par le double Ahrimanien sous-suprahumain et les êtres humains individuels qui ont pris ses impulsions dans leurs différentes corps. Ceux-ci seront ses membres, ses organes des sens, ses organes internes, et ils vont amener ses pensées et intentions, sa haine et sa volonté inébranlable à s’incarner.

Cela pourrait très bien arriver plus tôt que prévu, dépendamment de la force du double Ahrimanien. Car il peut être possible pour Sorat d’entrer dans l’Ahriman incarné physiquement même dans notre propre époque et l’inspirer dans ses corps – une pseudo-incarnation pour Sorat. 

La totalité des êtres travaillant pour Sorat/Ahriman en opposition à l’impulsion du Christ est ce que Jean décrit comme l’ « Antéchrist » . Cependant il doit être remarqué que la force d’une telle attaque sur l’impulsion du Christ va dépendre de si l’humanité est capable ou non de s’élever vers l’esprit.
De quoi Ahriman aura-t-il l’air ?
-Il sera extrêmement intelligent. Possédé par un grand et puissant génie et un intellect froid qui va assurer la foi des dupes. Il mettra sur pied une grande école d’Occultisme (Loges) où la magie noire sera enseignée. Ceux qui le suivent vont prendre le ‘matérialisme’ qui existe dans la pensée (corps Astral) et le faire descendre jusque dans leurs corps Éthériques et vont les durcir afin que ces corps Éthériques restent intacts après la mort (immortalité Ahrimanienne). Ces corps Éthériques durcis vont distordre l’image du Christ Éthérique dans le monde Astral entourant et avoisinant la Terre.
-Il va dégager un puissant magnétisme qui va attirer les êtres humains avec son pouvoir – sa ‘voix’ va avoir la capacité d’hypnotiser ceux qui écoutent sans discrimination et fera ‘paraître’ honorable, juste et bon ce qui est immoral (Le Saruman du Seigneur des Anneaux de JRR Tolkien nous vient à l’esprit). La Haine guidera chacune de ses actions, mais de lui viendra les enseignements concernant la nature des passions inférieures et leur connexion avec la clairvoyance – le Kundalini Tantra qui mène à des rites sexuels cérémoniels accédant les forces Éthériques inférieures en est un exemple. Aussi, des meurtres rituels consentants et du cannibalisme, qui est d’une nature sexuelle, est une autre étape encore. Il sera responsable de promouvoir seulement la version biblique de la vie du Christ en tant que récit littéral, matériel de la vie d’un homme, rejetant Sa divinité et résurrection (notez le film ‘La Passion du Christ’ et son obsession avec la mort et la faillite de poursuivre vers une compréhension de la résurrection et du devenir). Ahriman sera plus charismatique que le Jésus humain impuissant qui sera dépeint partout.
-Sa volonté ne sera pas restreinte et il récoltera le pouvoir des membres (suprahumains) de son être avec une force violente et concentrée qui va encourager ceux qui sont faibles d’esprits à le suivre. Ceux qui ne le suivront pas souffriront d’une persécution incroyable. Cela sera rendu possible premièrement en détruisant la volonté, en entravant la volonté et donc l’élaboration de l’âme conscience, ce qui mène enfin soit à une fusion de l’Ego avec le corps physique, soit à l’expulsion pure et simple de l’Ego. Un pâle exemple de cette destruction de la ‘volonté’ d’un peuple se produisit en Europe de l’Est durant le règne des Bolcheviques lorsque soixante millions de gens furent assassinés et plusieurs autres furent envoyés dans des camps de travaille en Sibérie. Aujourd’hui nous voyons une forme très subliminale de ceci dans les nouvelles lois contre le terrorisme qui donnent à l’État des pouvoirs sans précédents sur les suspects. La détention sans procès de suspects à l’institut militaire de Guantanamo Bay est un exemple, à une échelle réduite, des débuts de l’attaque sur les droits et libertés civiles humaines, qui va s’étendre à travers le monde comme un feu de paille par la Peur. De là, il n’y a qu’un pas à l’entière domination de la volonté humaine et sa subjugation subséquente aux pouvoirs qui souhaitent détruire l’Ego.
   
En 1780 Galvani commença des expériences menant à la découverte de l’électricité. En 1845 Faraday conclu que toute matière doit contenir du magnétisme et en 1932 la division artificielle du noyau du lithium par bombardement de neutrons mena à la découverte de l’énergie atomique. La dégénération des éthers avait commencé dans notre Époque Post-Atlantéenne et aura son point culminant dans la septième Ère de l’Évolution de la Terre.

Aujourd’hui nous voyons les signes de la préparation pour l’arrivée d’Ahriman. Nous voyons les signes de sa venue. Le matérialisme a atteint son zénith au milieu du siècle dernier. Les pensées , les sentiments et la volonté matérialistes des êtres humains entrant dans le monde entre la mort et la renaissance répandent ensuite un épais brouillard de ténèbres sur le monde spirituel, créant un obscurcissement dans le monde de la Première hiérarchie, menant à une certaine intensification des éthers déchus dans le monde Sous-physique, ce qui résultat en une manifestation du pouvoir de la Bête dans le Nazisme, le Bolshévisme et la découverte du pouvoir de l’Atome. Ceci causa un sacrifice de la conscience du Christ dans le monde Astral.

Dans les mystères Rosicruciens les initiés ont toujours su concernant la croix sur laquelle le Christ est et va continuer à être sacrifié dans le monde Spirituel.

     
Si les êtres humains n’ouvrent pas leurs yeux et n’acquièrent pas une connaissance occulte concrète comme contrepoids (contre-force) au mal, alors l’humanité sera démunie et impuissante en face de la future incarnation d’Ahriman et la manifestation physique à travers Ahriman de son maître Sorat.

Déjà, dans notre 5e Époque Culturelle nous observons l’incarnation d’Ahriman, une toile mondiale de courants électromagnétiques sillonne la surface de la terre. Des tours à micro-ondes et des gratte-ciels vibrant d’impulsions électriques remplacent les anciennes pyramides et obélisques sur l’horizon des cités humaines. Des satellites ont pris la place de l’adoration divine de Étoiles qui ont guidé nos ancêtres dans leurs périples. Nous cherchons à explorer les planètes (cadavres du passé) plutôt que d’apprendre d’une manière méditative à entrer en communion avec les contreparties spirituelles vivantes de ces cadavres. Des générateurs d’ondes vibratoires, des lasers et la médecine nucléaire ont pris la place de la guérison avec les mains et le cœur. Des processeurs digitaux pompent des formules numériques qui noient l’harmonie des sphères. La destruction prématurée de l’enveloppe physique par la dépendance à la drogue, l’édification de la nature animale par les sports, les suppléments de vitamines et minéraux, l’usage de stéroïdes et par les rituels sexuels, la musique heavy metal, la télévision, etc. La destruction des enveloppes physique de la Terre par la pollution de l’air et du sol, la coupe des forêts humides, les pratiques agricoles non-durables, le pillage des mers et des minéraux de la terre.

Tout ceci peut être vu sans que l’œil ne soit focalisé sur le spirituel. Partout l’être humain et entouré d’éthers déchus qui ont pu déborder de leurs domaines respectifs. Partout les êtres élémentaux pénètrent dans les humains à partir du royaume des esprits de la nature pour être enchantés et libérés selon la disposition morale de leur hôte. Partout le chercheur spirituel peut voir les fantômes (Asuras), fantômes/spectres (Ahriman) et les démons (Lucifer) créés qui se sont détachés des êtres humains comme résultat des préjudices (les forces de Peur dans la vie de Volonté), de l’absence d’amour (forces de Haine dans la vie du Sentiment), du mensonge et l’hypocrisie (forces du Doute dans la vie de la Pensée).

Tout ce qui est mentionné ci-dessus a sa place dans l’évolution humaine car la terre est destinée à mourir et devenir un cadavre,  cependant les êtres humains ne sont pas destinés à suivre la Terre dans l’abysse, ils sont destinés à s’élever en conscience et spirituellement, prenant avec eux ce qu’ils peuvent racheter (en tant que graine) des éléments Lucifériens, Ahrimaniens et Asuriques vers un futur stade évolutionnaire quand la Terre sera renée à nouveau.

Comment accomplir cette tâche ?

La réponse à cette question repose en ce que nous pouvons faire en tant qu’individus qui se rassemblent au nom de l’Anthroposophie par le travail des quatre courants de mystères renouvelés par Rudolf Steiner à la Conférence de Noël en 1924. Apprendre à reconnaître et vaincre le Doute, la Peur et la Haine de l’esprit dans nos propres âmes, en les remplaçant par la Foi, l’Amour et l’Espoir doit devenir notre standard et doit commencer à notre époque si nous espérons affaiblir le pouvoir d’Ahriman et subséquemment l’Antéchrist dans les temps futurs. Sinon nous allons nous incarner dans la Sixième Époque Culturelle et réaliser que nous sommes comme le fermier qui n’a pas semé de graines et se plaint de ne rien récolter. Nous n’aurons pas empêché les grandes calamités qui vont venir, et l’inévitable souffrance humaine en résultant.

La meilleure contre-force est de travailler dans la connaissance. La connaissance (l’intelligence Michaélique), est la première étape pour reconnaître et racheter ces forces. Ahriman lui-même nous dit dans le Faust de Goethe,

« Je te congratule avant qu’on ne se quitte Et vois que tu connais le diable maintenant. »
(“I will not grudge my praise before thou goest, For well I see that thou the Devil knowest.”  )

La semaine prochaine nous allons discuter du courant de mystère renouvelé qui agit par l’être de l’Anthroposophie à mener le genre humain aux quatre voies de la connaissance :

1.    Éveiller la spiritualité dans les êtres humains – Courant Rosicrucien
2.    Annoncer le Christ Cosmique – Courant du Graal
3.    Démasquer et racheter le mal – Courant Manichéen 
4.    Créer les conditions pour le futur – Courant Templier

Last edited by druid (2007-09-30 07:42:36)

Offline

 
  • Index
  •  » Conspiracy
  •  » The Machine-Planet: Our future? Darth Vader as Ahriman

Board footer

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson